La chute de Manuel

Ceci est une parodie. Les personnages et les situations décrits dans ce film parodique sont purement imaginaires : toute ressemblance avec des personnages ou des événements existant ou ayant existé ne serait que pure coïncidence… enfin j’espère !

Le pitch : Une parodie de la réunion qui a eu lieu dans le bureau du ministre de l’intérieur suite à l’annulation par le tribunal administratif de l’arrêté préfectoral interdisant le spectacle de Dieudonné le 9 Janvier 2014.
Source Tuxboard et Youtube

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
melpheos
melpheos
10 janvier 2014 10 h 42 min

c’est incroyable ça, t’as réussit à faire une vidéo avec Valls et en lui mettant une moustache !

katia
katia
10 janvier 2014 10 h 49 min

excellent j’adore mdr

Paulo
Paulo
10 janvier 2014 10 h 58 min

Subliiiiiiiiiiime !!!!!

Michael J. Fox
Michael J. Fox
10 janvier 2014 10 h 58 min

HAH pas mal, sauf que la vérité c’est que la décision du CONseil d’Etat était préparée à l’avance avec ses amis Klarsfeld et Stirn y siégeant, dans le cas où le tribunal rendrait un avis favorable au spectacle. D’où sa totale confiance et son sang froid.

Kagemusha
Kagemusha
10 janvier 2014 11 h 23 min

J’ai jamais trop aimé le meme qui tourne autour de cet extrait de « La Chute ».
Je trouve que le point Godwin a été une superbe constatation. Et que le débat y gagnerait toujours si on arrêtait de systématiquement faire référence à la 2nde guerre mondiale.
La chanson de Goldman résume parfaitement mon avis là dessus. Et le camp du bien, qui a utilisé des méthodes abjectes pour mettre à terre Dieudonné, devraient un peu plus écouter ‘né en 17 à Leidenstadt’

beaukaka
beaukaka
10 janvier 2014 14 h 20 min

A lire c’est écoeurant !
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140110.AFP7247/dieudonne-derriere-le-discours-antisysteme-des-affaires-lucratives.html
On peut dire qu’il se fout bien de la gueule de son public.