La création d’un nouveau virus de la grippe pose un problème de déontologie

Un scientifique néerlandais parvenu à mettre au point une version plus dévastatrice du H5N1 voudrait publier ses recherches…

Les avis restent tranchés au sein de la communauté scientifique concernant la publication de recherches considérées comme dangereuses, lesquelles auraient permis de mettre au point un virus capable d’éradiquer la moitié de la population mondiale. Le virus en question est le fruit d’une mutation du H5N1, aussi connu sous le nom de la grippe aviaire.

L’étude, menée par Ron Fouchier de l’Erasmus Medical Center de Rotterdam, a été réalisée afin d’observer les différents changements du virus au cas où une mutation naturelle interviendrait, ce qui n’est malheureusement pas à exclure. Apparue il y a dix ans, seuls 600 cas de personnes infectées par la grippe aviaire ont été recensés.

Fouchier a ainsi crée une souche génétiquement modifiée du H5N1, souche beaucoup plus meurtrière et contagieuse développant cinq stades de mutation déjà présentes dans la nature, mais jamais conjuguées.

Paul Keim, spécialiste en génétique microbienne, a travaillé de nombreuses années sur le bacille de l’anthrax, et selon lui, il n’y a pas d’organisme pathogène plus dangereux que cette souche modifiée, l’anthrax n’ayant rien d’effrayant à coté de ce virus.

Ce dernier, en qualité de membre du Comité National Américain de biosécurité, se dit très concerné sur les dangers que cette recherche soulève, notamment si elle venait à tomber entre de mauvaises mains.

Pour le Dr. Thomas Inglesby, expert en bioterrorisme, c’est déjà une mauvaise idée de rendre contagieux un virus mortel, cela l’est encore plus de publier des recherches qui peuvent être récupérées…

Source : Popsci

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Black Snow
Black Snow
1 décembre 2011 3 h 52 min

Euh..il y a quelque chose qui m'échappe en ton article Steve… Que des recherches techno biologiques secrètes dans un but militaire,offensif our pour toute autre cause existent c'est un fait. Mais qu'elles soient livrées au grand jour comme ça.. ca me laise dubitatif. Ce que je vois c'est "rhô le vilain il a mis au point un point un truc mieux que nous..vous rendez compte ?"Il peut détruire les trois quart de l'humanité avec son truc, trop dangereux ce mec, on le fout au cachot en attendant qu'il coopére".. Désolé Steve, mais ca fait des lustres qu'on nous bassine avec… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
1 décembre 2011 6 h 19 min

ou comment lâcher 35lignes de com sur un sujet qu'on a pas compris …
Relis stp … là ta réponse est juste pitoyable …

Philou
Philou
1 décembre 2011 11 h 47 min

Vive le logiciel libre, vive la biologie libre !

Alllose
Alllose
1 décembre 2011 12 h 01 min

Les scientifiques, la cause de bien des maux dans ce monde, mais protégés par des lobby surpuissants.

snipe960
1 décembre 2011 13 h 53 min

si il 'y a une niche écologique de vide il y aura toujours une nouvelle espèce pour la remplacer aucun n'être sur cette planète n' est irremplaçable ces partant de cette constatation que la vie à toujours su prospérai si demain nous disparition tous dans quelque centaine de millier d'années on sera remplacer donc ne nous inquiétons pas profitons de la vie car elle ne profitera plus longtemps de nous…
bonne vie à tous

Uzsini
1 décembre 2011 17 h 20 min

Les armes biologiques sont une arme comme les autres. Ici, les résultats sont publiés. Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu'une forêt qui pousse. Après, je vois pas l'intérêt pour un groupe de terroristes (et je parle de TOUS les terroristes, qu'ils aient de l'influence dans les hautes sphères ou qu'ils soient barbus au fond d'une caverne comme on veut nous faire croire depuis 10 ans). Utiliser un virus comme celui-là revient à tuer tout le monde sans distinction, sans contrôle; et à l'ère de la mondialisation, tu es idiot si tu penses pouvoir lâcher ce virus en… Lire la suite »

...
...
1 décembre 2011 18 h 11 min

@Uzsini : "Utiliser un virus comme celui-là revient à tuer tout le monde sans distinction, sans contrôle; et à l’ère de la mondialisation, tu es idiot si tu penses pouvoir lâcher ce virus en le cantonnant dans un pays sans risque de répandre ça sur toute la planète." D'où la remarque de Black Snow sur un vaccin, qui ne serait possédé que par une minorité et que les autres pays mettraient du temps à développer. En revanche, ton propos est juste là où il te dépasse : aucun pays dans le cadre de la mondialisation en effet n'aurait d'intérêt à… Lire la suite »

piou piou
piou piou
1 décembre 2011 23 h 34 min

eeeeee je suis le seul à avoir compris qu'il ne s'agissait ici aucunement d'une arme bacterio (ou plutôt viro) logique. Évidement, cette chimère est dangereuse, mais en restant cantonnée à l’état in vitro, elle permet également d'envisager des traitements en cas de mutations du virus ( ce qui est assez fréquent )! D'autant plus que les couts et moyens mis en œuvre pour reproduire le dit-virus doivent être énormes, les recombinaisons étant plutôt aléatoires. Pourquoi se casser le cul quand tant de virus tout aussi dangereux existent déjà : choléra, MOnkeypox, j'en passe et des meilleurs. Finalement, le plus gros… Lire la suite »

stephen KING
stephen KING
6 décembre 2011 10 h 32 min

Mais???!!!
C'est un plagiat de mon livre "Le fléau"!!!