C dans l'air : la France vue par nos voisins européens

L’élection présidentielle française vue de l’étranger.

Déni, légèreté et frivolité : ce que pensent nos voisins de nous… Humour un peu sarcastique, mais il faut savoir rire de tout ^^
http://www.youtube.com/watch?v=KGZfAo9yiSs

0 0 votes
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
12 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
MrKrylau
19 avril 2012 19 h 36 min

Déni, légèreté et frivolité… = Cacher la vérité est-ce synonyme de mensonge?
> Pierre Jovanovic aborde l'épineux sujet…
+1 -> http://dai.ly/JPgAXU 😉

Erwanet
Erwanet
19 avril 2012 20 h 40 min

Oui, je pense que les candidats préfèrent cacher la vérité, celle qui fâche et axer leurs campagnes sur des futilités.
Un peu l'équivalent du cirque à Rome : les gens pensaient ainsi à autre chose. ^^

MrKrylau
19 avril 2012 22 h 27 min

@Erwanet … je pense que le(s) candidat(s)* préfèrent … axer leurs campagnes sur des futilités … (pour que) les gens pensaient ainsi à autre chose. > Tu es un puits de science Erwanet Le(s) candidat(s)*: "Pendant que Sarkozy et Hollande se font des querelles de mots sur la finance, celle-ci vient de s'offrir un nouveau pouvoir considérable en France … un nouvel instrument spéculatif contre la dette française … Ce nouvel instrument pour faire de l'argent sur le dos de notre peuple a aussitôt été saisi par les +banksters+ qui ont déjà déclenché la crise de 2008 aux USA puis… Lire la suite »

Erwanet
Erwanet
19 avril 2012 22 h 55 min

Oui, le contrat sur l'OAT, cependant ça n'a pas beaucoup décollé pour l'instant, les spéculateurs semblant peu intéressés…
Un pétard mouillé, ce contrat sur l'OAT ? On verra.

MrKrylau
19 avril 2012 23 h 01 min

Tout vient à point à qui sait attendre !!

Erwanet
Erwanet
20 avril 2012 0 h 31 min

Oui, on verra. D'un autre côté, si quelqu'un ne veut pas subir les marchés, il ne met pas les doigts dans la confiture en s'endettant comme un cochon pendant des décennies. Quand c'est pour s'endetter, les différents gouvernements (et ceux qui les soutiennent voire les élisent) ont été bien contents d'emprunter sur ces mêmes marchés… maintenant, faut passer à la caisse. Après le 6 mai, et quand la réalité post-électorale reviendra, ce sera la gueule de bois en France, quelque soit le PR. Consacrer 57% de son PIB à la dépense publique ainsi que s'endetter sans compter, ça se paye… Lire la suite »

Erwanet
Erwanet
20 avril 2012 0 h 36 min

Mais bon, certains spéculateurs ou plus exactement certains financiers risquent de vouloir mettre l'Etat français à genou après les élections et pour ça, ils ont bien d'autres outils que les contrats sur l'OAT. ^^

Anonyme
Anonyme
20 avril 2012 1 h 12 min

Je m'en fou de la crise. On veut des emplois !!
Ah bah non je m'en fou aussi… merde j'ai aucune motivation.

polar
20 avril 2012 5 h 25 min

une belle bande de droitiers

DRAGO
DRAGO
20 avril 2012 16 h 41 min

ils ont que la crise a la bouche , la rigueur et les sacrifices ( comme des moutons ) !
ils ont suivit la campagne et tout les candidats ? parce que y'en a un qui propose des solutions meme si ça plait pas
hors de question que ce soit les salariés qui payent les conneries de la bourse !

Erwanet
Erwanet
20 avril 2012 17 h 03 min

@ DRAGO : je pense qu'ils sont beaucoup plus objectifs que les Français.
The Economist avait fait un très bon papier sur le déni économique en France :
http://www.economist.com/node/21551478
Mais bon, le Français est arrogant et ne veut pas écouter les autres.

DRAGO
DRAGO
20 avril 2012 17 h 06 min

faut se reveiller en europe , quand on joue une partie de monopoly a la fin tout l'argent et les biens finissent dans une seule main !