La gérante du Pachamama à Paris enlevée : des dizaines de milliers d’euros volés

La propriétaire de l’établissement de nuit parisien le « Pachamama » (ex Barrio Latino) a été victime lundi soir de huit malfaiteurs, indique la police.

Huit malfaiteurs cagoulés qui portaient des brassards Police sont entrés au domicile de la gérante à Orgeval. La nièce du propriétaire du Pachamama, qui a réussi à s’échapper lors de la séquestration, signale alors à la police que sa mère est retenue de force chez elle, en leur indiquant que les malfaiteurs souhaitaient la clé du club parisien, afin d’en dérober la caisse.

La police a donc déployé un dispositif de surveillance autour de la boîte de nuit, tandis que la gérante est libérée en parallèle à Bry-sur-Marne, dans le 94, après avoir donné aux malfaiteurs les clés de l’établissement.

Les policiers ont finit par rentrer dans la boîte avec le double des clés, mais il n’y a déjà plus personne, les coffres sont vides, et les vidéos des caméras de surveillance ont été emportées. On ne connaît pas avec précision le montant du butin, qui s’élèverait à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

En effet, le Pachamama est une boîte connue dans Paris pour n’accepter qu’un seul moyen de paiement : le cash. L’entrée s’élève à 20€, et la distributeur automatique situé à quelques dizaines de mètres est célèbre pour sa longue file d’attente.

Le Pachamama est un lieu hors-pair niché dans un impressionnant bâtiment historique du XIXème siècle signé Gustave Eiffel. Jadis connu sous le nom de Barrio Latino, il a subit une refonte artistique récemment, sous la houlette de Philippe Fatien,  ex propriétaire et créateur du Queen en 1992, et co-gérant du Pachamama.

0 0 votes
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments