La Marseillaise : polémique autour des paroles

« Qu’un sang impur abreuve nos sillons » : c’est le fameux passage polémique de l’hymne national français, qui aurait essuyé les critiques de bon nombre de personnalités parmi lesquelles Jamel ou encore Lambert Wilson. Explications et décodage des paroles de La Marseillaise.

Dans l’esprit commun, la phrase « Qu’un sang impur abreuve nos sillons » semble signifier que le sang impur est celui des armées étrangères. D’où les fameuses critiques, sur ce chant désigné comme sauvage ou encore raciste.

En fait, à en croire certains spécialistes, il n’en est rien. Le « Sang impur » désignerait en fait le sang du peuple français, impur par opposition à l’époque au sang des Nobles, jugé comme pur.

Ainsi, le « sang impur » serait donc bien celui des gens du peuple, qui prenaient les armes contre les armées royalistes. C’est ce sang là qui, dans l’hymne national, abreuve les sillons (tranchées creusées lors des batailles), et nourrit donc les terres françaises.

Ainsi, il ne reste plus que l’aspect guerrier de La Marseillaise qui semble déranger certains, bien que cette facette-là lui donne, je trouve, un côté patriote et motivant, contrairement à d’autres hymnes beaucoup plus déprimants.

L’un des plus beaux hymnes du monde n’est donc en aucun cas raciste.

0 0 vote
Article Rating

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
27 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
loïc
loïc
17 novembre 2008 21 h 22 min

Je ne suis pas du tout d’accord. La marseillaise est un chant patriotique révolutionnaires, c’est notre histoire nos origines, notre héritage patrimonial. Donc pour la dénoncer il faut d’abord comprendre son histoire.

pierre
pierre
3 août 2009 21 h 43 min

la marseillaise fait parti de l’histoire de france en plus c tun chant patriotique tous bon francais devrait o moin savoir la chanter moi je di vive la france

joe
joe
13 février 2010 20 h 36 min

mon dieu mon dieu ,autrefois ils ne chialaient pas comme des madeleines au premier mot de travers !
heureusement sinon il n y aurais pas eu de révolution

jbs
jbs
3 mai 2010 16 h 05 min

Je suis étonné, perso je vois en la marseillaise un chant de liberté ! un appel au peuple de se rebeller plutot que de redevenir esclave d’un dictateur. Pour moi le sang impur c’est celui des « esclavagistes » j’en retiens donc la chose suivante, français, va ta battre pour ta liberté. Peut être en mourras tu, mais alors tu mourras libre et non plus jamais opprimé. Dans ce sens la marseillaise contenu à me filer des frissons, que ce soit la musique ou les paroles, cet hymne n’est en aucun cas raciste ou ultra nationaliste. Cet hymne est un chant de… Lire la suite »

Maupeou
Maupeou
30 novembre 2010 23 h 34 min

J’aimerais que les personnes sans culture, sans connaissances et sans savoir, se taisent à jamais…mais c’est un rêve…
En tout cas, on aura tout vu!
Je finirai donc par une citation: « Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait! » (Les tontons flingueurs)

Maupeou
Maupeou
30 novembre 2010 23 h 40 min

PS: Yohann, va en cours!
(Merci à ceux qui mettent des commentaires intelligents, se replongeant dans le contexte socio-historique de l’époque, moi, je n’ai plus la force d’affronter le dégueulis d’opinions ignorants…)

Zem
Zem
23 décembre 2010 0 h 24 min

@Sylvain tu as gaché 5 ans de ta vie je pense : )
Faut simplement remettre les choses dans le contexte et puis il y a plus important à changer que la Marselleise selon moi

Maupeou
Maupeou
23 décembre 2010 1 h 31 min

Cessez de vous acharnez, et de vous prendre pour Rouget de Lisle, que vous n’êtes évidemment pas, la Marseillaise ne connaîtra jamais de modification, tenez-le pour acquis !

Pascal
Pascal
20 décembre 2011 9 h 42 min

@yohann : Ce n'est pas parce qu'il y a le mot "impur" dans une phrase que cette phrase est xénophobe ou raciste. Il faut savoir remettre les choses dans leur contexte au lieu d'interpréter des paroles pour leur donner le sens que l'on désire. Et au passage, je crois qu'on est passé après 1945 d'une philosophie de sacralisation des races (nazisme, etc…) à une philosophie de négation des races, ce qui pour moi est tout aussi absurde. Heureusement qu'il y a des blancs, des noirs, des marrons, des jaunes, des rouges et des verts, sinon le monde serait bien trop… Lire la suite »

Pascal
Pascal
20 décembre 2011 9 h 57 min

@ erwan : Je suis désolé, mais contrairement à tes leçons de morale et de bien-pensance sur les méchantes paroles de cette chanson (du niveau : "la paix, c'est bien, la guerre, c'est mal"), je penche plutôt pour la motivation qui poussaient le peuple français de l'époque à chanter cet hymne (qui ne sera d'ailleurs adopté que sous la IIIe République, il était prohibé sous l'Empire), tout en risquant leur propre vie pour que 200 ans plus tard tu sois libre d'exprimer tes opinions sur ce forum au lieu de labourer ton lopin de terre pour pouvoir payer les impôts… Lire la suite »

YVES
YVES
27 septembre 2013 15 h 30 min

la polémique dure depuis pas mal de temps et de nombreuses personnes ont affirmé des choses sans connaître vraiment la signification des mots par rapport au contexte historique et plus précisément de cette époque charnière de notre histoire où la monarchie française venait de se faire balayer par les idées nouvelles des révolutionnaires républicains, et ensuite cette révolution-même se voyait menacée d’anéantissement par les autres monarchies européennes (Angleterre, Prusse, Autriche, etc…) Comment peut – on parler de racisme à une époque où il n’y a quasiment aucun émigré vivant en France, voire en Europe? C’est un non-sens… Les colonies de… Lire la suite »

tuxnux
tuxnux
1 juillet 2014 1 h 22 min

Quand j’en vois qui parle de racisme alors qu’a cette époque: 4 février 1794 Abolition de l’esclavage par la Révolution française Quand j’en vois d’autres qui parlent de massacre de vieillards alors qu’au milieu du XVIIIe siècle l’espérance de vie est de 27 ans pour les hommes et 28 ans pour les femmes etc … etc … c’est dingue le nombre d’ignares doublé de bisounours qu’il y a de nos jours et je comprend mieux que certains préfèrent taper sur l’immigré, voter F.N que de réfléchir et faire la révolution ne serait-ce que de leur vison du monde et de… Lire la suite »

Jason
Jason
9 mai 2010 22 h 11 min

Les paroles de la Marseillaise ont été faire pour galvaniser des troupes. Beaucoup de soldats allaient mourir. Il fallait se donner du courage. Si Rouget de lisle vivait à notre époque il composerait certainement des paroles en adéquation avec son temps et ne parlerait sans doute pas un langage ensanglanté. Il donnerait de l’espoir à ce peuple composé de tant de gens d’origines différentes. Pour ma part, j’aime particulièrement les paroles composées par Pierre Ménager (voir: « une autre marseillaise pour la France ») C’est une vraie composition proche de Rouget de Lisle. L’agressivité de l’hymne est conservée, son message de vigilance… Lire la suite »

sylvain
sylvain
22 décembre 2010 22 h 12 min

Depuis 5 ans je réfléchis sans arrêt à ça. J’ai essayé d’écrire de nouvelles paroles toutes décevantes puis j’ai lu quelques-unes des multiples versions qui existent. J’ai réessayé de faire une proposition correcte sans supprimer vraiment la version d’origine et en m’inspirant de tout ça. J’ai abouti à 15 couplets et 5 refrains, sachant que la version longue compte aussi 15 couplets. Les 6 premiers sont de la Marseillaise avec quelques modifications mineures : les couplets 1, 2, 6, 10, 14 et 15. Ensuite j’ai rajouté 3 strophes réactionnaires de l’époque puisées dans la Marseillaise des carmélites de Compiègne et… Lire la suite »

Chris.37
Chris.37
25 décembre 2010 13 h 10 min

Merci Jason de m’avoir fait découvrir la Marseillaise de Pierre Ménager.
Effectivement elle me parle plus que l’originale …
Christophe.

Georges Delmas
Georges Delmas
15 janvier 2011 9 h 11 min

lire ci-dessus: « grand temps », bien sûr…

Christophe
Christophe
26 décembre 2012 10 h 43 min

Comment respecter un chant que chantaient certains de nos ancêtres sous la terreur, en assassinant tranquillement 150000 vendéens : hommes, femmes, enfants, handicapés, vieillards etc…
Oui, sans renier l’héritage de la Révolution notre premier devoir est un devoir de vérité.
Alors changer quelques mots à cet hymne n’est pas un crime, c’est même un devoir de mémoire. Et tôt ou tard cela se fera.

yohann
yohann
16 octobre 2008 13 h 08 min

La marseillaise me dérange, elle est surement pas raciste, et c’est une chanson créée dans un contexte particulier mais aujourd’hui le « sang impur » c’est considérer par les racistes comme celui des personnes de couleur.. Alors aujourd’hui ce n’est pas normal qu’on la garde encore comme un symbole français car la France d’aujourd’hui n’est pas la France d’il y a 200 ans! C’est comme ceux aujourd’hui qui garde le concept de races humaines: il y mille ans, on pouvait dire « races » mais cela renvoyais juste aux différences physiques.. mais aujourd’hui, suite aux nazisme du passé et aux propos des « RACIstes » d’aujourd’hui,… Lire la suite »

erwan
erwan
19 novembre 2009 13 h 02 min

C’est sans compter sur le fait que Rouget De Lisle était lui même l’un de ces « sang pur » profondément royaliste, se dénigrerait-il lui même ? Cette phrase « qu’un sang impur abreuve nos sillons » fait référence à la propagange anti-anglaises de l’époque et en particulier à un texte de Nicolas Boileau qui disait que « leurs corps pourris, dans nos plaines, n’ont fait qu’engraisser nos sillons ». Enfin bref, ce passage mis à part, des termes utilisés pour définir les Autrichiens dans la marseillaise tels que «  »viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes », « Traîtres et rois conjurés », « mugir (le… Lire la suite »

Georges Delmas
Georges Delmas
15 janvier 2011 8 h 56 min

Bravo à tous ceux qui essayent de réfléchir. Essayons effectivement de dire les choses différemment pour nous représenter en 2011. Créons d’autres paroles, sans renoncer à notre héritage historique de lutte contre la tyrannie. Oui de ce point de vu là, Pierre Ménager à réussi la synthèse et nous propose un seul couplet mais qui résume tout! Visiblement il est grand tant de trouver des mots qui seront nos nouvelles références inconscientes. Actuellement c’est le sang, la violence, la mort… Pas étonnant dans ces conditions que les arguments de ceux qui défendent les paroles actuelles versent dans la vulgarité et… Lire la suite »

Lys
Lys
7 novembre 2012 0 h 25 min

Ne pas modifier les paroles de ce chant est une insulte à l’intelligence.
Bravo à tous les artistes qui proposent une autre Marseillaise pour la France.
Pierre Ménager, Yannick Noah, Christian Guillet, chanson plus et tous les autres…

tiancos
tiancos
10 février 2013 1 h 57 min

Enfants, que l’Honneur, la Patrie
Fassent l’objet de tous nos vœux !
Ayons toujours l’âme nourrie
Des feux qu’ils inspirent tous deux. (Bis)
Soyons unis ! Tout est possible ;
Nos vils ennemis tomberont,
Alors les Français cesseront
De chanter ce refrain terrible

ymoal
ymoal
6 juin 2013 9 h 25 min

« En fait, à en croire certains spécialistes, il n’en est rien. Le « Sang impur » désignerait en fait le sang du peuple français, impur par opposition à l’époque au sang des Nobles, jugé comme pur. » C’est un peu du n’importe quoi. D’abord perso, j’aimerais savoir quels « spécialistes »… Quand les révolutionnaires parlent de « sang impur » , c’est toujours celui des aristocrates, des soldats étrangers, contre-révolutionnaires, etc…, pas celui du peuple francais. « J’ai démontré la nécessité d’abattre quelques centaines de têtes criminelles pour conserver trois cent mille têtes innocentes, de verser quelques gouttes de sang impur pour éviter d’en verser de… Lire la suite »