La multinationale Smithfield serait responsable de la pandémie de grippe H1N1

L’épidémie de grippe « porcine » serait due aux pratiques polluantes d’une multinationale, Smithfield, spécialisée dans la production de porc.

Bien entendu, il faut rester prudent avant de pointer ainsi un coupable, mais beaucoup d’éléments et d’indices confirment cette hypothèse.

Depuis trois mois, les habitants du village de La Granja, au Mexique, qui vivent à proximité d’une des usines de la filiale mexicaine de Smithfield, sont massivement victimes d’infections respiratoires. En septembre 2008, une épidémie de grippe aviaire avait déjà éclaté, sans que le gouvernement mexicain ni l’OMS ne prennent la chose au sérieux. La firme Smithfield avait pour sa part déjà été lourdement condamné aux Etats-Unis pour ses pratiques polluantes.

Ce dont on est sûr, c’est que le petit village de La Granja, dans l’Etat de Veracruz au Mexique est à l’origine de l’épidémie de grippe H1N1. D’ailleurs, le patient zéro de la grippe porcine est un petit garçon de 4 ans vivant dans ce village. Les cas d’infections respiratoires ont commencé dès le mois de février. Entre 30% et 60 % des personnes auraient été touchées selon les sources, ce qui est énorme.

Pour les habitants, l’origine de cette brutale épidémie ne fait aucun doute. Ils luttent en effet depuis plusieurs années contre l’installation de l’entreprise Granjas Carroll, la filiale mexicaine de la plus grande entreprise mondiale d’élevage et de conditionnement de porc, Smithfield Foods (11,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires). Les habitants de La Granja se plaignent des pratiques de cette entreprise qui déverse à l’air libre ou dans les cours d’eau les matières fécales et organiques des porcs et laissent les charognes des porcs pourrir à l’air libre. Des pratiques pour lesquelles l’entreprise états-unienne a déjà été condamnée à des amende record par l’agence de protection de l’environnement des Etats-Unis après avoir déversé près de cinq tonnes de matière fécale en Caroline du nord et en Virginie en 1997. En août 2007, Smithfield a été obligé de détruire trois élevages de porcs (sur 33) en Roumanie, contaminés par la fièvre porcine « classique » (la multinationale compte également cinq usines de porcs en Pologne, et une de ses marques de jambon, Aoste, est diffusée en France).

Encore plus scandaleux, à La Granja, les quelques habitants qui ont tenté de s’organiser et de demander le départ de l’entreprise, voire des sanctions contre ses pratiques, ont été poursuivies pour diffamation, menacées et même condamnées à de la prison pour l’une d’entre elles. Granjas Carroll a donc pu continuer à polluer tranquillement grâce à la vigilance des autorités de l’État de Veracruz. Quand la « Justice » se met au service des personnes sans scrupules…

En Mars 2009, lorsque l’épidémie de grippe porcine a débuté, l’entreprise s’est défendu en niant d’abord l’apparition du virus, puis en soutenant ensuite avec l’appui du gouverneur de l’État de Veracruz que le virus serait arrivé de Chine, et que la firme n’y serait donc pour rien.

Source : http://www.bastamag.net/spip.php?article566

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
AMaX
AMaX
2 mai 2009 14 h 33 min

Comme tu dis, prudence avec ce genre d’info, mais tellement plausible.