La phrase incompréhensible de Sarkozy


Lors de sa visite à Nice, mardi, sur le thème de l’insécurité, Nicolas Sarkozy a lâché une phrase tout bonnement incompréhensible…

Yann Barthès n’a pas manqué de nous faire part du petit mélange de pinceau de Nicolas Sarkozy :

La phrase en question: « Au nom de quoi est-ce contraire à la constitution qu’un individu qui revient pour la dixième fois devant le même tribunal pour le même délit, soit condamné non pas pour ce qu’il a fait la dixième fois, mais par le fait qu’il a fait quelque chose la dixième fois et que ça fait dix fois qu’il se moque de la société. »
Tout le monde arrivera a déchiffrer aisément ce qu’il a voulu dire, mais a chaud comme ça c’est sur c’est pas très clair…
Source: LePost,Canal +

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
pauvre gauche, pauvre france...
pauvre gauche, pauvre france...
24 avril 2009 12 h 13 min
omega
omega
24 avril 2009 12 h 40 min

c’est pourtant simple,il dit que quelqu’un qui a déjà commit 10 délit et bien il veut que cette personne soit condamné non pas pour le dernier delit qu’il a fait mais pour pour le fait qu’il a fait 10 fois le même délit, soit un gros foutage de gueule envers la société

AMaX
AMaX
24 avril 2009 12 h 54 min

Je tiens à corriger un détail qui change tout, il ne dit pas « le même délit », mais « LA même délit ». Faut pas essayer de détourner la qualité des propos du nain de garden party, c’est pas bien.
En tout cas, il semble vraiment avoir le même dealer que JCV ^^

mivimi
mivimi
25 avril 2009 19 h 38 min

Ben moi j’avais tout compris c’est pas compliqué quand même!;)

zoidberg
zoidberg
26 avril 2009 15 h 01 min

vraiment les média fonce toujours vers le petit détail
c’était une phrase tout à fait compréhensible mais elle était beaucoup trop complexe pour certain apparemment

Luciano Pavarotti
Luciano Pavarotti
26 avril 2009 15 h 36 min

SARKOZY = JC VANDAMME

Bruno
Bruno
10 janvier 2016 16 h 41 min

c’est sur que cette phrase est bien plus compréhensible « Je voudrais leur dire qu’on a reçu un coup de pied au derrière mais que c’est pas parce que vous voulez renverser la table que vous descendez de la voiture dont vous vous abstenez de choisir le chauffeur. » de Nicolas Sarkozy