La Pyramide de la Paix, Kazakhstan



Refondre toutes les religions pour n’en faire qu’une seule…
à Astana! anagramme de SATANA!… cool non

Depuis quelques années, la république du Kazakhstan est devenue mondialement connue et même en vogue, grâce au personnage décalé et provocant Borat, joué par le comédien britannique Sasha Baron Cohen. Borat est en fait une caricature des stéréotypes sur les pays pauvres méconnus d’Asie, aux coutumes et aux mœurs jougées douteuses par l’Occident.

Le Kazakhstan est un pays situé majoritairement au nord de l’Asie centrale et en partie en Europe orientale. Pays de steppes peuplé autrefois de cavaliers nomades turcophones, il fit partie de l’Empire russe puis de l’Union des républiques socialistes soviétiques. Il est indépendant depuis 1991.

Mais surtout, le kazakhstan se place en tête des pays à fort potentiel uranifère avec 28 % des ressources mondiales d’uranium en 2009. Katco (AREVA 51% et la société kazakhe KAZATOMPROM 49%) a produit 3 132 tonnes d’uranium en 2009, confirmant ainsi son statut de plus important producteur par technologie in situ du monde et s’engagé dans un ambitieux programme de développement en vue de porter la production annuelle à hauteur de 4 000 tonnes d’uranium par an jusqu’en 2039.

Astana est la capitale du Kazakhstan depuis le 10 décembre 1997. Connue auparavant sous le nom d’Akmolinsk / Акмолинск (jusqu’en 1961), de Tselinograd / Целиноград (jusqu’en 1992) puis d’Akmola / Ақмола (jusqu’en 1998), elle est choisie comme nouvelle capitale du Kazakhstan indépendant par le président Noursoultan Nazarbayev en 1994, transfert devenu effectif trois ans plus tard.

La ville a reçu le prix « Villes pour la Paix » de l’Unesco en 1999 et est membre de l’Assemblée internationale des capitales et grandes villes depuis 2000. En 2012, Astana a été choisie pour organiser l’Exposition internationale de 2017 sur le thème « Énergie du futur ».

Astana est la première capitale construite au 21ème siècle et elle représente parfaitement où le monde se dirige. Elle est vraiment la vision d’un seul homme : Nursultan Nazarbayev, le président du Kazakhstan et en autre la participations actives des milliards du pétrodollars comme le premier plan général de développement de la ville confié à la compagnie saoudienne Ben Laden(.)…

La nouvelle capitale du pays se construit comme à partir d’un coup de griffe dans une zone désertique et le résultat est époustouflant. Une capitale futuriste qui célébre la plus ancienne religion de mémoire d’homme : l’adoration du Soleil.


Et pourtant, une ville presque inconnu de la plupart des gens qui sous l’angle de la symboles ésotériques (des enseignements au sein des Mystères mais surtout des mythes) a de quoi s’arrêter quelques minutes car depuis que les hommes dressent des pierres, ils ont inscrit dans leurs constructions des messages destinés à traverser le temps .

Prenoms par exemple le Bayterek :

Le Bayterek (kazakh: Бəйтерек, « grand [arbre] peuplier »), est un monument et une tour d’observation à Astana dont il est devenu le symbole. C’est une attraction touristique populaire pour les visiteurs étrangers et les habitants du pays. Au centre du salon panoramique installé dans l’œuf de la tour Bayterek, l’empreinte de la paume du président est gravée dans une plaque de 2 kg d’or massif.

Selon l’épigraphe inscrite à sa base, ce monument représente le mythe kazakh du samruk, un oiseau sacré qui pond chaque année un œuf d’or, symbole du soleil, à la cime d’un arbre de vie gigantesque.

Le lien entre l’architecture (surtout les grandes cathédrales) et l’ésotérisme fait partie intégrante de la culture européenne. En suivant le filon du symbolisme, il est difficile de ne pas se laisser aller à des interprétations et à des hypothèses, dans certains cas à la limite de l’outrance.

Initié par le président du Kazakhstan Nursultan Nazarbayev et le pape Jean-Paul II, le premier Congrès Mondial des Religions et des Traditions en 2003 avait été salué par les digireants du monde. Le second congrès avait déjà obtenu le support des l’ensemble des plus grandes religions du monde ainsi que du Département d’état américain qui se tiendra 3 ans après en septembre 2006 et s’intéressera plus particulièrement aux questions de religion et de sécurité nationale.


Peinture de l’inauguration

La seule chose qui manquait au congrès était une maison. Cela sera bientôt chose faite. Le Palais de la Paix et de la Réconciliation a été spécialement construit pour accueillir le Congrès des chefs des religions mondiales et traditionnelles. Elle a été construite à un coût d’environ 58 millions $ et ouvert à la fin 2006.

Cette strucutre contient des logements pour les différentes religions: judaïsme, l’islam , le christianisme, le bouddhisme , l’hindouisme , le taoïsme et les autres religions. Il abrite également une maison d’opéra de 1500 places, un musée national de la culture, une nouvelle «université de la civilisation», une bibliothèque et un centre de recherche pour les groupes ethniques et géographiques du Kazakhstan.

Le bâtiment est conçu comme un centre mondial pour la compréhension religieuse, la renonciation à la violence et la promotion de la foi et de l’égalité humaine.





Lorsque vous entrez dans la pyramide par l’entrée à la base, l’intérieur se présente comme une sombre caverne. Au souterrain il y a le théâtre de l’opéra (le souterrain)., qui peut être considéré comme le lieu ou l’on distraie les masses crédules. Et, malgré l’obscurité, l’image d’un énorme soleil couvre presque tout le plafond.

Au-dessus du théâtre sont des salles de conférences pour des réunions concernant des religions du monde. Cette partie centrale de la pyramide est beaucoup plus claire que l’opéra. L’image du soleil figure exactement au-dessus du soleil du théâtre comme pendant que la populace se distraie et reste dans l’obscurité du monde matériel, ceux qui comprennent sont assis au-dessus et réfléchissent comment plaire au dieu.

Le sommet est littéralement sublime, il est puis de jour des etages inférieurs. Il est rond, entièrement vitré et baigne dans la lumière victorieuse du soleil. Dans les vitres sont gravés des dessins des colombes blanches, représentant la paix – résultat de l’unification des gouvernements et des religions.


BONUS:

Avant d’arriver à la pyramide de la paix où se sont réunis toutes les religions, nous trouvons un parc représentant par un passin, vu d’avion, un phénix (on pourrait de prime abord penser à un aigle, mais la queue est bien trop longue…) crachant un éclair. Dans les mythologies grecque et égyptienne, le phoenix est associé au dieu « soleil ».

Un serpent est present dans cette photo.


Sources : EuroChannel.com / Fredpohl.free.fr / Areva.com / Project-world-vision.over-blog.com / Fede-eglises.com / wikipedia.org/PalaisDeLaPaix/Kazakhstan/ / Linternaute.com / Spiegel.de / Guerashel.com / VigilantCitizen.com / FosterAndPartners.com / Travelokazakhstan.com / Qualityjunkyard.com / AboutKazakhstan.com / SecretsInPlainsight.com

Simurgh

Epaminonda-Epaminonda.blogspot.fr /

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Bougnat
Bougnat
17 mars 2018 18 h 39 min

C’ est du boudin.