La quatrième révolution

LaQuatriemeRevolutionn Poster un article sur EVO
 
Reste à résoudre la question du comment !

Entre l’épuisement des réserves d’énergie fossile, le réchauffement climatique et les menaces liées au nucléaire, le moment semble venu de changer les bases de la production énergétique. La catastrophe de Fukushima nous apprend qu’il n’est plus temps de tergiverser.


L’énergie nucléaire est-elle une énergie sûre ?
Des milliers d’incidents nucléaires tous les ans, n’est-ce pas là une réponse suffisante ?

Des centrales au rebut
Que deviennent les centrales françaises une fois mises à la retraite ?C’est un enjeu majeur de l’industrie du nucléaire : le démantèlement. Il coûte cher, dure près de 30 ans. Complément d’enquête à Choos, dans les Ardennes et à Brennilis, en Bretagne, qui devait être un exemple du savoir-faire d’EDF.

Incidents : nous a-t-on tout dit ?
Que s’est-il réellement passé en 99 dans la centrale nucléaire du Blayais ?Sous l’effet de la tempête, est-on passé à côté de la catastrophe ? Pourquoi a-t-il fallu attendre huit jours pour découvrir que deux réacteurs avaient dû être arrêtés d’urgence, et leur refroidissement assuré par un système de secours ?

Tour d’horizon du nucléaire en Europe

 Poster un article sur EVO

En Espagne, elle représente 20% de la production d’électricité, si bien que M. Zapatero envisage finalement de prolonger la durée de vie des 6 centrales espagnoles. Le premier ministre Zapatero peine à tenir ses engagements de campagne. Il avait promis, lors de législatives de 2004 et 2008, de faire sortir progressivement le pays du nucléaire, mais cette énergie s’avère vitale pour le pays. Du coup, le ministre espagnol de l’industrie et du commerce tente de minimiser les conséquences de la crise japonaise sur le pays. Mais les associations écologistes maintiennent la pression.

Au Royaume-Uni, on compte 19 réacteurs nucléaires qui produisent 19% de l’électricité. Mais le gouvernement a décidé en 2008 de renouveler son parc vieillissant, officiellement pour participer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. A cet effet, un nouveau centre d’excellence internationale en matière de recherche nucléaire a été créé. Du coup, comme en Espagne, le gouvernement veut rassurer la population.

L’Italie a abandonné le nucléaire en 1987, mais comptait justement le relancer dès cette année. L’objectif est de produire d’ici à 2030, 25% des besoins en électricité grâce au nucléaire. C’est un projet phare du gouvernement Berlusconi qui veut atténuer la dépendance énergétique du pays et faire baisser le prix de l’électricité. Un referendum sur la sortie du nucléaire est prévu de longue date le 12 juin. Mais la menace qui pèse sur la Japon pourrait bien faire capoter les projets du cavaliere.

En Autriche, il n’y a aucune centrale nucléaire, juste quelques réacteurs, destinés à alimenter la recherche. Le pays est fortement opposé à l’énergie nucléaire et depuis longtemps. Une loi a même été votée en 1978 pour interdire le nucléaire. Et cette loi a été inscrite dans la Constitution en 1999.

La Suède, les 10 réacteurs vieillissants que compte le pays produisent 40% de l’électricité.Elle a renoncé à sortir du nucléaire l’année dernière. Pourtant, en 1980, après la catastrophe de Three Mile Island aux Etats-Unis, les Suédois avait décidé par referendum de se débarrasser du nucléaire d’ici à 2010.

La France est le pays le plus nucléarisé du monde par nombre d’habitants, avec ses 58 réacteurs. Environ 75 % de l’énergie électrique française produite est d’origine nucléaire. Le gouvernement actuel n’envisage pas de renoncer à cette source d’énergie, même si depuis la crise au Japon, les écologistes réclament un referendum populaire.

« La France n’a pas tiré les leçons de Fukushima »
Yannick Jadot, ancien militant de Greenpeace et aujourd’hui député européen d’Europe Ecologie/Les Verts, revient pour Arte journal sur le risque nucléaire après la catastrophe de Fukushima au Japon.

En Allemagne, le pays compte 17 centrales, ce qui représente 22% de la production d’électricité. Mais selon un récent sondage, réalisé après les événements japonais, 80% des Allemands sont contre l’allongement de la durée de vie des centrales. Angela Merkel vient d’annoncer la fermeture immédiate des 7 réacteurs les plus anciens du pays, pour une durée de 3 mois. Elle avait déjà annoncé un moratoire de 3 mois sur l’allongement de la durée de vie des centrales nucléaires.

L’Allemagne veut sortir progressivement du nucléaire. Facile à dire mais pas facile à faire. Premier problème : le démantèlement des centrales désaffectées, mais aussi le coût des énergies alternatives.

La facture devrait être salée mais le jeu en vaut la chandelle surtout après la catastrophe japonaise de Fukushima. Là-bas, le nucléaire est devenu une énergie cannibale. Kolja Kandziora s’est rendu à la centrale désaffectée de Rheinsberg, à 100 km de Berlin.

Les énergies vertes, c’est possible et ça marche. La ville de Dardesheim, dans l’Est de l’Allemagne, en est le meilleur exemple.


 

energy%2Bautonomy Poster un article sur EVO

Dans diverses régions de la planète, « La quatrième révolution » est un film qui va à la rencontre de personnes qui, à des titres divers, mènent des actions concrètes pour rendre possibles l’abandon des énergies fossiles et du nucléaire et le passage aux énergies renouvelables.

Dépassant les mises en garde pessimistes sur le changement climatique, ce documentaire montre que des solutions sont possibles pour passer aux énergies renouvelables dans les trente ans à venir.

Bande annonce

Un entrepreneur explique par exemple comment on peut concevoir un immeuble de bureaux qui ne coûte que deux euros par an et par m² en dépense énergétique.

Voitures électriques, panneaux solaires, éoliennes, turbines à biogaz, ces techniques ont déjà des applications pratiques et efficaces. Et les problèmes de stockage ou d’échange d’énergies seront de mieux en mieux résolus, assurent des experts comme Hermann Scheer, député allemand, Prix Nobel alternatif 1999 et auteur entre autres de L’autonomie énergétique (Actes Sud, 2007).

Ce film a fait le plus d’entrées en salles en Allemagne en 2010 dans la catégorie documentaires.

Plus que jamais, il est clair que la « quatrième révolution » sera politique et ne se fera que si nous le voulons vraiment.

Doc

(Allemagne, 2010, 83mn)
SR

Débat
Les invités :
Olivier Sidler, Association Negawattt
Ulrich Wengenroth, Professeur d’Histoire des Technologies, IUT Munich


A noter
« Le projet Desertec de développement solaire dans le Sahara est lancé »

L’entreprise appelée Desertec permettra d’exploiter l‘énergie solaire des pays d’Afrique du nord, et engagera au total 400 milliards d’euros sur une quarantaine d’années. Desertec c’est une situation gagnants-gagnants pour tout le monde”. L’initiative Desertec qui a l’aval de l’Unon européenne et du gouvernement allemand, va mettre sur pied une mission destinée à explorer la faisabilité de centrales solaires dans les déserts d’Afrique du Nord et du Proche-Orient.

Les responsables du projet espèrent qu’un jour le Sahara pourra fournir à l’Europe 15% de son électricité… Le Centre Aérospatial Allemand estime qu’un tel réseau pourrait avant 2050 fournir plus de 50 % des besoins en électricité de la région EUMENA (Europe + Moyen-Orient + Afrique du Nord).

0 0 votes
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
13 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Patapoof
Patapoof
5 mai 2011 21 h 17 min

Yo Krylau !
Je vais lire attentivement ton article et les vidéos associées. Encore un gros boulot de ta part !

Mais en attendant, je me permet une ch’tite remarque quant à l’intro :
« Entre l’épuisement des réserves d’énergie fossile, le réchauffement climatique et les menaces liées au nucléaire »

Tu ne devrais pas, à mon humble avis, (de crétin congénitale qui s’exprime sur le web ), parler de « réchauffement climatique » mais plutôt de « dérèglement climatique ».

C’est mon opinion et je la partage que si je le veux bien !

smilotek
smilotek
5 mai 2011 21 h 19 min

Dans ta description Krylau: »Les gens qui savent peu parlent beaucoup, et les gens qui savent beaucoup parlent peu. »

Ca me fait sourire quand je vois la longueur de certains de tes articles 😉

C’est pas une attaque, je trouve tes articles souvent très interessant surtout quand ils prennent la forme de dossier comme celui ci.

Krylau
5 mai 2011 22 h 14 min

@Smilotek
Remarque à méditer… RRRrrrr….

@Patapoof
Dans le quatrième rapport d’évaluation du GIEC « Changements Climatiques » publié en 2007, les mots redondants sont « hausses de températures globales » / « tendance du réchauffement  » / « réchauffement planétaire (ou climatique) » / « période de réchauffement actuelle est inhabituelle » / …

Une recherche du mot via Wikipedia à la page « Changement climatique »:
Réchauffement = 17x / Dérèglement = 0 <-

V
V
6 mai 2011 9 h 17 min

Rare de voir des articles aussi complet sur ce site.

princessedusoleil
princessedusoleil
6 mai 2011 9 h 43 min

aaaah petit cassage en profondeur et documenté…. j’aime ça. 🙂
(sans offense Patapoof….. faut etre fair-play)

Krylau
6 mai 2011 10 h 36 min

@V
D’où ma présence sur ce site… participation en mode enquête 🙂

@PrincesseDuSoleil
« La vie n’est ni un jeu ni un match, sinon il y aurait des gagnants » [ Eric-Emmanuel Schmitt ]

!! Oubli malencontreux « Les sources » !!
Arte.fr/L’énergie nucléaire est-elle une énergie sûre ?
France2.fr/Nucléaire : la catastrophe qui change tout
Arte.fr/Tour d’horizon du nucléaire en Europe
Arte.tv/La France n’a pas tiré les leçons de Fukushima
Arte.tv/Allemagne : La fin du nucléaire
Arte.tv/Dardesheim un village renouvelable
Arte.tv/La quatrième révolution
EuroNews.net/Le projet Desertec…

MisterProvoc
MisterProvoc
6 mai 2011 10 h 43 min

Si Kadhafi veut se vanger de la France, il lui suffit d’envoyer un avion s’ecraser sur une centrale… On imagine les conséquences.

princessedusoleil
princessedusoleil
6 mai 2011 11 h 12 min

je n’ai jamais parler de jeu ni de match mais juste fait remarqué, avec justesse que tu avais habillement retourner un à un, et de façon argumenté, les propos de Patapoof. Maintenant si tu n’aimes pas qu’on te complimente sur ta perspicacité et ton sens du détail…. c’est tampis. 🙂

...
...
6 mai 2011 17 h 19 min

Bon article !

Mais sur la question de l’énergie, l’homme a en gros trois alternatives :

– faire face à une crise durable et majeure : le réchauffement climatique (en utilisant des hydrocarbures)
– faire face à des crises ponctuelles mais de moindre importance ( avec l’énergie nucléaire, ce qui implique des risques)
– réduire considérablement notre consommation en énergie (mais ça me parait difficilement envisageable dans un contexte de hausse de la population)

Donc pour ma part, je suis très content du choix nucléaire français.

XDD OU DDX
XDD OU DDX
6 mai 2011 17 h 21 min

vous me faites rire avec vos éoliennes, ça produit que dalle par rapport au nucléaire! alors proposez nous une vraie énérgie qui puisse remplaçer le nucléaire et après on en reparle! d’ailleurs les écolos sont pour les fermetures des centrales mais est ce qu’ils n’ont pas besoin de l’éléctricité; là;maintenant?? mdr

Anonyme
Anonyme
7 mai 2011 21 h 34 min

Perso, je préfère me faire exploser par une centrale nucléaire défaillante que d’avoir à supporter en masse ces trucs immondes à hélice.

Anonyme
Anonyme
7 mai 2011 21 h 35 min

Bon et princessdusoleil, tu aurais mieux fait d’assumer.

trackback

[…] MrKrylau sur eteignezvotreordinateur.com Ce contenu a été publié dans Economie, Environnement, Politique, Société par admin, et […]