L'ambassadeur d'Israël au Venezuela expulsé

Le président venezuelien ne fait pas les choses à moitié : il a tout bonnement viré l’ambassadeur d’Israel au Venezuela.


En solidarité avec le peuple palestinien, et pour protester contre l’offensive israélienne à Gaza, qualifiée de « génocide » par le président Hugo Chavez, le gouvernement venezuelien a ordonné l’expulsion pure et simple de l’embassadeur d’Israël au Venezuela.
Peu avant, Hugo Chavez avait déclaré à la presse que « Le président d’Israël devrait être traduit devant la Cour pénale internationale, aux côtés du président des Etats-Unis, s’il y avait des scrupules dans ce monde ».
Caracas a accusé l’Etat hébreu de se livrer à de « flagrantes violations du droit international » et d’avoir mis en oeuvre une « utilisation planifiée du terrorisme d’Etat » contre le peuple palestinien. Et d’ajouter qu’Israël était un état « assassin » et « génocidaire ».
« En cette heure tragique et qui suscite l’indignation, le peuple du Venezuela manifeste sa solidarité sans faille avec l’héroïque peuple palestinien », ajoute le texte qui souligne « l’horreur de la mort d’enfants et de femmes innocents ».
Le communiqué souligne que le Venezuela s’est « toujours opposé à l’antisémitisme comme à tout type de discrimination et de racisme », et adresse un « appel fraternel au peuple juif ». Il lui demande de « s’opposer aux politiques criminelles de l’Etat d’Israël qui rappellent les pires pages de l’histoire du XXe siècle ».
Ce n’est pas la première fois qu’Hugo Chavez réagit de la sorte avec les conflits moyen-orientaux, puisqu’il avait déjà exprimé son « indignation » en retirant son représentant diplomatique à Tel Aviv pour protester contre les bombardements de Tsahal au Liban en été 2006.

You may also like

12 Comments

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *