Le carnaval de Montpellier : vitrine de la violence policière

 

Cela fait quinze ans que le carnaval de Montpellier est organisé indépendamment de la mairie de Montpellier, mais avec son accord. Quinze ans que les montpellierains présentent leurs chars, jouent de la musique, dansent… Ce carnaval était l’occasion de montrer qu’ils vivaient librement, libre d’être heureux, malgrés tout.

Depuis quatre ans maintenant, la situation dégénère. Des agents de la BAC sont attifés de treillis, de gros sweats a capuche, cassent des vitrines, et jettent même des canettes de bières sur les CRS avant de s’en aller discrètement, étrangement épargnés par les gaz et les matraques.

Le 8 mars, a eu lieu le fameux quinzième carnaval Montpellierain et aujourd’hui on peut lire :

« D’un seul coup au milieu des gens qui courent se détachent une quinzaine de types de la BAC : habillés en sweats noirs, vestes kakis, rangers, baskets, en « gueux civils » en somme. Ils se mettent à taper sur des personnes au hasard, filles, garçons, sans distinction, sans avoir reçu de coups, ni d’insultes directement, si ce n’est dirigées vers la police officielle, qui, elle, suit derrière, en gazant et en matraquant tout le monde. »

Ou encore :

«  J’ai vu une fille ( juste là au mauvais moment, n’ayant rien à voir avec le carnaval) qui après avoir été frôlée par une grenade lacrymo, s’avança vers eux calmement, et leur dit : « Mais pourquoi vous faites ça ? Il n’y avait aucun problème . »et le CRS de la gifler par deux fois et de la pousser en lui disant « Dégage restes pas là! ». »

Faire la fête librement n’est plus possible. Biensur, il y a des dérapages, des personnes ivres mortes dans la rue, des poubelle renversées, du bruit.. Mais n’y en a- t il pas moins lors les meetings politiques ou dans une vulgaire fête forraine ?

Faire la fête librement ? Quand pensent les forces de l’ordre ? A la question, « pourquoi faites-vous ça ? », réponse unanime de ces représentants de la France: « Vous voulez faire la fête? Nous aussi. »

Personnellement, j’ai été présente au carnaval de l’an passé. J’étais en fin de cortège. Des voitures de police et un car de CRS nous suivaient, comme lors de tout rassemblement. Mais au bout de la rue, les policiers nous ont tendus un get-apens et on commencé à gazer. Les CRS de la camionnette sont sortis et ont commencé à matraquer. C’était la guerre. Des centaines de personnes s’engouffraient dans les deux ruelles que proposait la rue. Les gens se piétinaient, toussaient.

Je suis contre les mouvements violents. Je cracherai contre les casseurs qui nous décrédibilisent. Mais il n’y en avait aucun. Aucun.

Nous allons droit vers un couvre-feu, vers l’abolition de nos libertés, mais aussi vers le pire : la soumission totale et compréhensible face à la violence de la police.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
14 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Kem
Kem
9 mars 2011 16 h 54 min

un bon flic est un flic [modéré] !!

Ce commentaire a été modéré par la rédaction.

dtc
dtc
9 mars 2011 17 h 07 min

…surtout quand tu n’en as pas besoin.

Belette
Belette
9 mars 2011 19 h 47 min

C’est honteux.

THE-KAISER
THE-KAISER
9 mars 2011 20 h 25 min

ou sont les photos ??????????????????

Zapitata
Zapitata
9 mars 2011 21 h 16 min

J’ai moi même était victime des CRS alors que je ne fesait que passé par là, j’ai essayé de passer mais le policier m’a pousser , je suis tombé, je me suis donc relever en colère leur disant « est-ce que j’ai l’air d’être déguisé » mais cela ne l’a pas touché il m’a repoussé, un mec est venu m’aider pour me relever et pour ç

Zapitata
Zapitata
9 mars 2011 21 h 17 min

et pour ça , il a mérité le droit de se faire frapper dessus par deux autres policier.

Sacco&Vanzetti
Sacco&Vanzetti
9 mars 2011 21 h 38 min

Bin ouai, il y avait des milliers de gens et personne n’aurait penser à utiliser la fonction ‘photo’ de leur téléphone, il faut être ingénieur au Maghreb ou au Moyen-Orient pour pouvoir utiliser cette fonction …

Sacco&Vanzetti
Sacco&Vanzetti
9 mars 2011 21 h 43 min

Mais les Carnaval en général est toujours chaud pour les flics, c’est le moments des réglement de compte

Evidemment si vous êtes avec des casseurs, de toutes façon dans tout les pays du monde le « carnaval » est dangereux. Un rassemblement de travesti complètement bourré … qu’est que ça peut faire d’autre, des débordements et les flics on un seul ordre : c’est dire Circulez, Dégagez et si la masse populaire ne recule pas ou même avance ils on l’ordre d’user de la force. C’est dans la procédure.

Belette
Belette
9 mars 2011 22 h 29 min

Mais les flics n’ont pas à jouer les cow boys comme c’est un peu trop souvent le cas depuis ces dernières années, c’est ça aussi le gouvernement sarkozy, les flics sont couverts quoi qu’il arrive, il faut de nombreuses preuve en béton pour réussir à faire inculper le moindre policier même si celui ci est en tort. Les exemples sont nombreux, à paris il y a quelques temps, un jeune homme noir c’est fait tabasser par deux flics dans le hall de son immeuble alors qu’il rentrait chez lui. La version des policier était que ce jeune homme les avait… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
13 mars 2011 16 h 06 min

Je suis dégoûtée par cette violence dont j’ai été moi même victime, passant à côté d’eux, un crs m’a arraché mon appareil photo des mains et l’a jeté par terre dans le seul but de le casser, pourquoi ? par peur des bavures..? ensuite ils m’ont agrippée et m’ont jetée violemment par terre, sans raison, je ne faisait rien de mal, je passait simplement, pour moi ils étaient là pour protéger les passants des casseurs, du carnage, au final c’est eux qui nous blesse et nous brutalise !!!

rks
rks
14 mars 2011 12 h 35 min

« pour moi ils étaient là pour protéger les passants des casseurs, du carnage, au final c’est eux qui nous blesse et nous brutalise !!! » Oui c’est sur que les policiers ont toujours eu comme fonction de protéger les citoyens lambdas des vilains méchants brutaux casseurs! Putain tu te rends compte , des gens qui subissent tous les jours la pauvreté, la marginalisation, les contrôles policiers, la soumission totale à l’argent et la consommation…bon j’en passe….des gens comme ça qui s’énervent, ont la rage et ont effectivement envie de tout pêter, il faut bien des robocops pour nous protéger de ces… Lire la suite »

rks
rks
14 mars 2011 12 h 38 min

ah oui; ps: si les gens ne filment pas ou ne photographient c’est aussi parce que c’est pas vraiment évident au milieu des charges, ou alors tu décides de te mettre dans la posture du journaleux qui assiste de loin à des tabassages et tu captures des images. Et puis y’a aussi le fait que certaines personnes n’ont peut-être pas forcément envie d’être filmé ou autre et que c’est pas plus mal que personne est mitraillé.

dubstepah'
dubstepah'
14 mars 2011 13 h 19 min

qu’elle nouvelle !

« police partout, justice nulle part »

m’enfin y en à plein qui n’ouvrent même pas les yeux, à la sacco&sa.mère…

JPH
JPH
14 mars 2011 13 h 28 min

Petite précision, il s’agit en fait du Karnaval, qui a un fort public étudiant et notamment anarchiste, c’est ce qui explique sans doute la présence appuyée des forces de l’ordre. En effet à Montpellier, il y a beaucoup de tensions entre les « groupes » anar’ et les instances autoritaires, notamment les CRS. C’est dû à un passif, durant lequel les anarchistes ont eu tendance à être considérés comme fauteurs de troubles -on a fait d’une minorité casseuse une majorité, comme dans les manifs pour les retraites. Pourtant les anars sont loin d’être inhumains, ils sont notamment, à Montpellier, présents lors des… Lire la suite »