Le droit d’écouter son Ipod en cours ?

Pas en France mais en Finlande.

L’exemple de l’Ipod en classe en est l’extrême illustration, l’accroche de mon article. Les réels avantages sont autrement plus importants. En Finlande le système éducatif est vraiment différent du système éducatif français.

La compétition, l’esprit élitiste y sont absents. Les budgets sont répartis de façon plus logique. L’élève bénéficie d’une réelle écoute et dispose d’un réel choix.

Je reprendrai les paroles du grand Ivan Illich pour illustrer mon propos concernant le système français mais aussi américain ou japonais, ce n’est pas une exclusivité française mais une réalité institutionnelle mondiale. Pas seulement l’école, mais le modèle entier de notre système institutionnel est à revoir. Il faudrait probablement cesser de croire que nous sommes au summum de ce que la civilisation humaine peut proposer,en terme d’organisation sociétale, et ne pas avoir peur de progresser vers une société nouvelle, au minimum , s’autoriser à y réfléchir ( mais c’est là que le dressage institutionnel intervient et empêche toute conception différente… ) !

 » De nombreux étudiants, tout particulièrement ceux qui sont pauvres, savent intuitivement ce que l’école fait pour eux. Elle les conditionne à confondre le processus et la substance. Une fois ces derniers confondus, une nouvelle logique est assimilée : plus il y a de traitement, meilleurs sont les résultats ; ou, l’ascension mène au succès. L’élève est donc « conditionné » à confondre enseignement avec apprentissage, bonnes notes avec éducation, diplôme avec compétence, aisance avec capacité d’émettre de nouvelles idées. Son imagination est « conditionnée » à accepter service à la place de qualité. Le traitement médical est confondu avec les soins médicaux, le travail social avec l’amélioration de la vie communautaire, la protection policière avec la sécurité, la présence militaire avec la sécurité nationale, la foire d’empoigne avec le travail productif. Santé, apprentissage, dignité, indépendance et démarche créative valent à peine plus que la performance des institutions qui sont censées servir ces fins. Leur développement est amené à dépendre de l’allocation de plus de ressources à la gestion d’hôpitaux, d’écoles et d’autres organismes en question ».

– Ivan Illich, Une Société sans Ecole (1973 :9)

La solution finlandaise vaut vraiment la peine de s’y attarder, peut-être juste pour le fait que comme il est dit dans la première vidéo,  » aucun élève n’est laissé de côté « .

[youtube JBAPf0DFp1s]

[youtube asjIifhzJr4]

Pour les récalcitrants, je vous invite à découvrir la Finlande avec la jolie Anna 🙂

[youtube 7roXE5P-dWw]

Kimmo : ole luonnollinen‏ ! 😀

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
12 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Tolia
8 septembre 2009 13 h 18 min

Pour y être aller et avoir un peu vue leur système, en effet, je pense qu’il a de quoi être parfais, et très  » logique  » et égal pour chaque éléve. 🙂

( même si j’ai pas aimé le pays xD )

Anonyme
Anonyme
8 septembre 2009 13 h 20 min

Tu sais ce qu’il te reste à faire noelle…

noelle
noelle
8 septembre 2009 13 h 48 min

Anonyme : te chier dans l’cou ? Non ? C’est pas ca ?

Tolia : pourquoi tu n’as pas aimé le pays ?

tonreup
tonreup
8 septembre 2009 15 h 56 min

moi je jouai a la psp en cours

Tarab
Tarab
8 septembre 2009 16 h 11 min

Effectivement il y a sans doute énormément à apprendre de ce système … mais attention à ne pas mettre en boite des concepts en les croyant bon pour l’export dans des pays totalement différents par leur histoire et leur société … En outre, je me demande si le goût ( car oui c’est un plaisir quand on le domestique ) de l’effort, lorsqu’il est totalement absent, est réellement productif ! Je fais encore parti de ceux qui croient qu’il y a des choses peu agréables à réaliser qui relèvent de la corvée et de l’effort, indispensables pour mieux appréhender les… Lire la suite »

PlP
PlP
8 septembre 2009 17 h 54 min

On se demande bien ce qui a pu pourrir et parasiter ce très bon système !!

Pryda
Pryda
8 septembre 2009 18 h 52 min

Non mais c’est simplement que les gens dans ces pays la sont beaucoup plus disciplinés et n’abusent pas…Et pour l’esprit élitiste excusez moi de rire, ça se saurait si on été encore dans une société meritocratique. On est dans une société ou le médiocre est « cool »

noelle
noelle
8 septembre 2009 23 h 13 min

Pryda : la discipline, ou plutôt , l’autodiscipline, ce n’est pas inné ou génétique. Elle se développe dans un environnement donné, un système donné et on en revient à l’éducation, à la culture. Quand je parle d’élite, je ne veux pas forcément parler d’élite en terme de valeur, d’intelligence, de capacités. Justement, l’élitisme, c’est cette culture du  » tu n es pas riche? tu ne te plies pas aux règles de l’enseignement telles qu’on les a arrêtées? Nous ne t’acceptons pas « . La médiocrité n’est pas revendiquée comme telle, mais travestie par des glissements de sens dans les mots et… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
9 septembre 2009 2 h 44 min

T’as des mouchoirs?

kikou
kikou
9 septembre 2009 3 h 55 min

Fucking pub, fucking site. Pourtant je vous aimais bien, mais là je vais changer de crèmerie.

kikou
kikou
9 septembre 2009 3 h 58 min

Pub en haut, en bas, sur le coté.
Dès que la souris passe sur une vidéo, ça démarre tout seul, j’arrête pas de couper le son de mon haut parleur pour éviter la crise de nerf de ma copine.

noelle
noelle
9 septembre 2009 9 h 51 min

Anonyme : pour ton cou ?