Le gouverneur de l’Etat de New York dans un réseau de prostitution

On l’appelait le shérif de Wall Street. Eliot Spitzer, gouverneur démocrate de l’Etat de New York, serait le « client numéro 9 » d’un réseau de prostitution démantelé la semaine dernière.

Eliot Spitzer s’était pourtant construit une image de Monsieur Propre à l’époque où il était procureur de New York. Essentiellement connu pour avoir fait le ménage à Wall Street, il a, pendant ces années, démantelé deux réseaux de prostitution à New York, dont l’un a conduit à 18 arrestations. Plutôt paradoxal, n’est-ce pas ?

Selon les documents de FBI, l’agente d’une call-girl réservée à Eliot a prévenu celle-ci qu’Eliot Spitzer est un client très « difficile » qui « pourrait vous demander des trucs que vous pourriez trouver peu sûrs ». Et pervers avec ça !

Le « Emperors Club VIP », où Spitzer faisait ses courses, se flattait sur son site Internet (fermé depuis) d’un catalogue de « modèles » mariant « beauté, élégance, érudition et un bon niveau d’éducation ». Le club notait ses call-girls sur une échelle de un à sept diamants. Les plus diamantées coûtaient 5500 dollars de l’heure. Nous avions fait un article sur ce réseau de prostitution précédemment.

Eliot Spitzer est marrié.

Il présente ses excuse, accompagné de sa femme, dans cette vidéo :

 

Bref, j’aurais pu ne pas relayer l’info, puisque tout le monde sait que les hommes politiques se tapent des prostituées, aux Etats-Unis comme en France.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments