Le Liberator, premier pistolet fabriqué avec une imprimante 3D (Vidéo)

https://storage.googleapis.com/stateless-www-eteignezvotreord/2013/05/5746194-un-texan-invente-le-pistolet-qu-on-peut-fabriquer-a-la-maison.jpg

5746194-un-texan-invente-le-pistolet-qu-on-peut-fabriquer-a-la-maison

Dans cette vidéo, une association présente ce pistolet à un coup de calibre .380 (9mm) en plastique, qui peut être fabriqué par petites pièces qu’on assemble avec ce type d’imprimante.

Un ancien étudiant de l’université du Texas de 25 ans, Cody Wilson, un Américain défenseur du crypto-anarchisme et étudiant en droit, a réussi à mettre au point le premier pistolet d’impression 3D que l’on peut fabriquer soi-même. Il a baptisé son invention « the Liberator« , en référence à un revolver utilisé par les Alliés pendant la Deuxième guerre mondiale.

Un journaliste du magazine américain Forbes a assisté à un test de l’arme, qui s’est révélé concluant, comme le montre la vidéo ci-dessous réalisé par l’association Defense Distributedune association à but non lucratif qui développe et publie des armes à feu open source :

15 des 16 pièces de l’arme, qu’il faut assembler, sont en plastique ABS, utilisé pour des produits présentant une bonne tenue aux chocs. Elles sont fabriquées sur une imprimante 3D –une technologie qui devient de plus en plus grand public et pourrait révolutionner les processus industriels– de la marque Stratasys, achetée pour 8.000 dollars. Le seul élément non plastique du « Liberator » est un clou qui sert de percuteur.

5746010

A noter qu’iil faut ensuite ajouter un percuteur et une autre pièce de métal de trois centimètres pour que l’arme soit en conformité avec la loi américaine et donc détectable par les portillons de sécurité.

L’information, rendue publique avant le week-end, fait déjà polémique aux Etats-Unis. Plusieurs représentants du Congrès ont appelé à l’interdiction des armes d’impression 3D.

Les défenseurs d’une réglementation plus stricte sur les armes, dans un pays qui en compte presque autant (300 millions) que d’habitants (315 millions), sont très inquiets. « Cela retourne l’estomac« , a commenté le sénateur démocrate de New York Charles Schumer« Maintenant, n’importe qui, un terroriste, un malade mental, un conjoint violent peut ouvrir une fabrique d’armes dans son garage. Il faut que cela cesse », a-t-il dit.

Via Challenges.fr, Lemonde

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
moi
moi
7 mai 2013 14 h 03 min

Charles Schumer. « Maintenant, n’importe qui, un terroriste, un malade mental, un conjoint violent peut ouvrir une fabrique d’armes dans son garage. Il faut que cela cesse »,

Ce n’était pas le cas avant?

BoiteAMeuh
BoiteAMeuh
7 mai 2013 16 h 47 min

1 pas en avant, 3 pas en arrière…

MisterProvoc
MisterProvoc
8 mai 2013 0 h 16 min

Il a 20 ans tout le monde s’indignait face à la possibilité de photocopier des billets de banque à la maison…