Le palmarès des Gérard de la télévision 2008

La 3ème édition de la cérémonie qui récompense le pire de la télé s’est tenue hier soir en direct du théâtre Michel et était diffusée sur Paris Première.

Christophe Hondelatte grand vainqueur de la soirée, repart avec trois trophés (des parpaings dorés) : le « Gérard de l’accident industriel mais vraiment le gros crash tu vois », le « Gérard de l’animateur qui faisait un carton à la radio mais qui fait ses cartons à la télé », et le « Gérard de l’animateur bien relou ». Pour info son émission arrêtée prématurément, Vendredi si ça me dit ! a largement contribué à ce succés d’un soir.

Valérie Damidot, qui a gagné le « Gérard de l’animatrice bien relou », a prouvé qu’elle avait de l’humour en étant présente pour recevoir son prix.

Retrouvez ci-dessous le palmares complet des Gérard de la télévision 2008

Gérard de l’animateur qui faisait un carton à la radio mais qui fait ses cartons à la télé :
– Christophe Hondelatte dans Vendredi si ça me dit (France 2)

Gérard de l’émission qu’on découvre à l’hôpital parce qu’on partage sa chambre avec un vieux et dont on se dit « c’est pas si mal en fait » :
– Le magazine de la santé avec Michel Cymès et Marina Carrère d’Encausse (France 5)

Gérard de l’accident industriel, mais vraiment le gros crash tu vois, avec un animateur arrivé en fanfare au mercato, puis qui fait sourdine à l’audimat, d’ailleurs, il n’y a plus cru lui-même dès le deuxième numéro, et tu te dis que le pilote devait être vraiment génial, parce que quand on pense au prix qu’elle a coûté, cette connerie, y a de quoi se la prendre et se la mordre :
– Vendredi si ça me dit avec Christophe Hondelatte (France 2)

Gérard de l’animateur bien relou :
– Christophe Hondelatte dans Vendredi si ça me dit (France 2)

Gérard de l’émission que ça fait bien de dire qu’on la regarde alors qu’on la regarde pas parce qu’à la même heure, y’a Tila, célibataire et bi sur MTV :
– Ce soir ou jamais avec Frédéric Taddeï (France 3)

Gérard de la France d’en bas (l’émission avec des pédophiles, des chômeurs et des consanguins, filmée dans le Nord, comme par hasard) :
– Confessions intimes avec Isabelle Brès (TF1)

Gérard de l’animateur ou de l’animatrice qui ressemble à un jouet :
– Marie Colmant , qui ressemble à Véra de Scoubidou dans La matinale (Canal+)


Gérard de la vedette dont on n’a pas remarqué la disparition :
– Marc-Olivier Fogiel dans T’empêches tout le monde de dormir (M6)

Gérard de la boulette :
– Erika Moulet lançant une nécro d’Yves Saint-Laurent un mois et demi avant sa mort à la place de celle d’Aimé Césaire dans le journal télévisé (LCI)

Gérard du chroniqueur qui lèche le plus les bottes de son animateur vedette, et quand on dit les bottes, c’est pour rester poli :
– Isabelle Martinet, Thomas Hervé, Sophie Pignal, David Martin, Frédérick Gersal, Yann Lavoix, Brigitte Fanny Cohen, Jean-Philippe Viaud…, les chroniqueurs qui lèchent le plus les bottes de William Leymergie dans Télématin (France 2)

Gérard de la carrière qui ne décollera décidément jamais :
– Stéphane Blakowski dans Salut les Terriens (Canal+)

Gérard du maboule :
– William Leymergie dans Télématin (FR2)

Gérard de l’épisode le plus palpitant des Chiffres et des lettres :
– L’émission du 23 septembre 2008 qu’on a tous en mémoire.

Gérard de la réalisatrice qui bénéficie le mieux des réseaux de son mari :
– Arielle Dombasle , pour le court-métrage érotique Le bijou indiscret (Canal+)… et seule nommée, ndlr.

Gérard de l’animatrice bien relou :
– Valérie Damidot dans D&Co (M6)

Gérard de la chaîne qui a vraiment tout fait pour l’avoir, le Gérard :
– France 2

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments