Le Pogo Stick peut-il se targuer d’être un sport extrême ? Réponse en vidéo

Il y a encore quelques années, le Pogo Stick (ou bâton sauteur) se destinait à un public plutôt enfantin, avant qu’une bande de casse-cou ne se réapproprie le gadget pour en faire une discipline de l’extrême.

« Le bâton sauteur (ou pogo stick) est une perche sur laquelle une personne peut se tenir debout (de même qu’une échasse), comprenant à son extrémité supérieure des poignées et à son extrémité inférieure un dispositif à ressort ou à air comprimé permettant des rebonds sur le sol. »

– Wikipédia

Si la ville a toujours constitué un terrain de jeu en ce qui concerne la pratique du BMX, du roller ou encore du skateboard, le cadre urbain compte désormais sur un nouveau venu avec l’arrivée en fanfare du Pogo Stick. La pratique s’est démocratisée ces dernières années avec la publication sur la toile de faits de guerre d’hurluberlus prêts à risquer leur validité pour la beauté du geste, ou du « trick » dans le jargon propre aux sports extrêmes.

Ainsi, le gadget offre la possibilité d’effectuer des figures en tous genres, souvent aériennes, avec des combinaisons multiples (escaliers, rampe de métro, murs etc), la variété des agrès urbains de fortune composant la seule limite à l’imagination des aficionados du Pogo Stick.

Dans la séquence à venir proposée par Xpogo, c’est la ville de New York qui se fait le théâtre des figures de ces nouveaux acrobates :

Via Boing Boing

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
18 janvier 2013 21 h 31 min

mdr moi ça me fait penser au daron de malcom qui trace avec ses baskets sauteuses

Anonyme
Anonyme
18 janvier 2013 21 h 53 min

Impressionnant rien à dire

Guizmo
Guizmo
19 janvier 2013 2 h 15 min

C’est franchement stylé! Ils doivent s’clater à se prendre pour des kangourous

shiyayo
shiyayo
19 janvier 2013 4 h 33 min

ce que j’ai particulierement aimé c’est l’honneteté de la démarche ils mettent aussi leurs échecs et ca beaucoup ne le font pas.
et en plus ca gere ^^

Kiwi
Kiwi
19 janvier 2013 17 h 57 min

Faut le faire pour se mettre à çà… et « risk your life » tu parles, djà c’est le sport no limit du kiné tsé ! tout est amorti, enfin tant mieux pour eux !