Le sénat américain présente ses excuses pour l’esclavage

Pascal Bruckner, Alain Finkielkraut, Philippe de Villiers et Nicolas Sarkozy y verront certainement un scandale de la repentance ?

Après la Grande-Bretagne, les Etats-Unis. Des pays qu’on ne peut guère soupçonner de faiblesse. La France s’est limitée à reconnaître l’esclavage sur son territoire comme crime contre l’humanité. Pourtant, s’excuser d’une faute n’est pas considérée aux USA et en Grande-Bretagne comme s’aplatir.
L’acte est politique car, il correspond à un besoin pour rassembler la nation.
Pascal Bruckner, Alain Finkielkraut, Philippe de Villiers et Nicolas Sarkozy y verront certainement un scandale de la repentance.

Des commentateurs stupides feront dans la surenchère en invoquant la responsabilité des arabes ou des turcs dans un « Et eux ? » aussi infantile qu’improductif conformément à la formule : regarde toujours la paille dans l’œil de ton voisin pour ne plus voir la poutre qui est dans le tien.
D’autres encore, rappelleront d’autres massacres, d’autres exterminations, d’autres crimes plus anciens : le massacre de la Saint-Barthélémy, les suppliciés de l’inquisition, les massacres des chouans, le servage.

Ils seront dans l’erreur….

Ils se tromperont parce que l’essentiel n’est pas de montrer un coupable mais de sauver des innocents qui portent encore aujourd’hui, les stigmates des crimes dont furent victimes leurs ascendants. Les stigmates sont dans le regard de l’autre à leur égard : méfiance, discriminations, racisme.

Si des vendéens, des bretons souffraient du poids de ce qui est arrivé à leurs ancêtres chouans, alors, il faudrait sans coup férir, s’occuper de raviver la mémoire autour de ces crimes. Tout comme on le fait quand une famille demande justice après avoir été frappée de la perte brutale d’un des siens dans un crime de sang. C’est ainsi qu’elle peut commencer son deuil.

Tout comme aux USA, en France, le racisme continue à exclure, continue à tuer.
Par exemple, la France a expulsé de son territoire un français né en France mais qui avait le tort d’être noir. C’était un type souffrant d’une grave dépression nerveuse, sous médicament psychotrope, et trouvé sans papier dans un train de nuit. Une fois, la bévue mis à jour, l’administration fit la sourde oreille et ne présenta aucune excuse. L’homme reprit l’avion et rentra à ses frais !

Il y a aussi cette mort très mystérieuse à Argenteuil d’un algérien de 69 ans qui vivait depuis 50 ans en France, qui n’avait jamais eu d’histoire et est mort après un contrôle de police agité en voulant raisonner des policiers brutaux contre son ami du même âge.

Les excuses du sénat américain représentent une prise de conscience politique et une main tendue vers une partie de la nation qui s’est longtemps sentie exclue.

Ne dit-on pas qu’une nation forte est une nation rassemblée..

http://miltondassier.over-blog.com/article-32822294.html

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
josse
josse
20 juin 2009 14 h 59 min

honnetement je vois pas pourquoi dire que sarkozy, devilliers etc y feraient scandales … car l’histoire des usa n’est pas la france, la persecution des noirs n’est pas comparable, mais bon à cause de remarques aussi débiles, ça m’etonne pas qu’il y a de plus en plus de conflits là dessus en france sur les colonies etc … je tiens à rappeler que malheureusement c’est l’histoire des pays, les guerres, les occupations … les pays du magrheb eux meme ce sont construit sur les invasions. Pour finir moi perso je n’ai pas à me sentir coupable de quoi que ce… Lire la suite »

milton dassier
milton dassier
20 juin 2009 17 h 59 min

Tu as une réaction de petit bonhomme prêt à dire : « C’est pas moi, M’sieu! ». Personne ne te demande de te sentir coupable, ce sont les états qui font des crimes, pas les peuples! Les persécutions des noirs aux USA étaient le fait des états et des lois américaines, mais ce sont les français et les anglais qui acheminaient les esclaves aux USA, en Louisiane et au Mississipi pour les français. Tu n’as pas remarqué que pas mal de noirs américains portent des noms français? L’idée maîtresse, c’est que ce genre de chose ne redevienne plus possible pour qui que… Lire la suite »

PhB
PhB
21 juin 2009 4 h 26 min

milton dassier décidemment que d’amalgames et d’erreurs dans tes propos. Tu dis  » ce sont les états qui font des crimes, pas les peuples! »,c’est en partie vraie,mais le fait est qu’aujourd’hui c’est le peuple qui paie(cher) la repentance grostesque de ces états.Le peuple noir tire actuellement profit(oui le mot est bien choisi) de sa victimisation,pour obtenir toutes sortes de choses et pour empêcher quiconque de venir contester tout ça,en lui enlevant toute légitimité,en employant entre autre le terme « raciste » à tout va. Hors,comment être considéré comme une personne égale si l’on se pose en victime.Je trouve abérant qu’encore aujourd’hui l’esclavage… Lire la suite »

213213
213213
22 juin 2009 13 h 54 min

Regare Phb, je change un de tes paragraphes ac simplement qq mot…et c encore + vrai : – comment être considéré comme une personne égale si l’on se pose en victime.Je trouve abérant qu’encore aujourd’hui LA SHOA soit un rempart à toutes discussions,et à une remise en cause du peuple SIONISTE dans sa totalité. En s’excusant de la sorte,les gouvernements condamnent littéralement leurs citoyens à accepter et à subir des choses dont ils ne veulent pas.La France est le meilleur ou le pire exemple je ne sais pas, de tout cela,entre LA SHOA,LE GOUVERNEMENT DE VICHY,nous sommes devenu coupables de… Lire la suite »