Le sniper de Nice arrêté !!

Pendant des mois, il avait tiré à la carabine à plombs sur des passants de la principale artère de Nice. Une dizaine de tirs au moins lui ont été attribués, sans qu’il ait pu jusqu’alors être repéré. Mais l’aventure du « sniper de l’avenue Jean Médecin », comme l’a baptisé le quotidien Nice-Matin qui a révélé l’information, s’est terminée lundi quand les policiers ont localisé dans l’embrasure d’une fenêtre, peu après de nouveaux tirs, le canon d’une arme pointé vers l’avenue. Une passante a été blessée au coude.

Article + Vidéo :

Intervenant aussitôt, les policiers ont découvert un jeune homme de 22 ans à peine, qu’ils ont interpellé. Ils ont par ailleurs saisi une carabine équipée d’un viseur, une arme blanche et deux pistolets à plombs.

Le tireur, un jeune militaire de 22 ans vivant avec sa mère au premier étage d’un immeuble non loin de la gare de Nice, et dont les motivations ne sont pas connues, a été mis en examen pour violence volontaire. Le parquet a requis son placement sous mandat de dépôt.

Selon Nice-Matin, la majorité des victimes du sniper sont des femmes, mais il a également pris pour cible des hommes ainsi que des chiens. Une jeune femme, Amel, atteinte par un tir en janvier, a témoigné dans le quotidien niçois : « j’ai ressenti une brûlure à la jambe, je n’ai rien vu de particulier. Ce n’est qu’une fois arrivée à la clinique que j’ai compris. On m’avait tiré dessus (…) Le plomb est passé à un demi-centimètre de l’artère fémorale« .

Source : LCI, agence.

Vidéo :

 

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments