Le terrible rituel de la fourmi Paraponera

Subir sa piqûre qualifiée de  » Balle de fusil  » est obligatoire dans certaines tribus lors du passage à la puberté.

Les Paraponera clavata résident dans les forêts tropicales du sud du Nicaragua jusqu’au Paraguay et vivent dans de petites colonies (une centaine d’individus au maximum). Elles compensent leur faible effectif par une taille impressionnante (18-25 mms) et par leur redoutable agressivité .Ces fourmis pourvues d’un long dard infligent lors d’une piqûre  une douleur instantanée insupportable classée première sur l’échelle de la douleur de Schmidt. Ce calvaire pouvant durer jusqu’à 24H selon l’endroit touché est du au venin composé de ponératoxine (un peptide neurotoxique) et d’acide formique.

 

 

Ainsi chez les indigènes amazoniens du Brésil et de Guyane française comme les Wayana, les Wayãpi, les Apalai, et les Satere-Mawe, on met à l’épreuve les jeunes pubères masculins et parfois féminins en leur imposant un contact prolongé de plusieurs minutes avec les fourmis. La finalité de ce rite est de montrer son courage en restant le plus stoïque possible.

Dans cette vidéo un naturaliste anglais, Steve Backshall, s’essaye à l’épreuve et le résultat est hallucinant.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Woulou
Woulou
21 janvier 2013 18 h 17 min

Comment j’ai flipper avec les photos, on passe d’une petite à une grande d’un coups….

Ugly
Ugly
21 janvier 2013 19 h 30 min

whaou il a l’air de jouir comme le mec pour chialer comme un gosse et être ensuite dans les vapes… :/

Bear Grylls
Bear Grylls
21 janvier 2013 23 h 44 min

C’est super intelligent comme tradition…

just
just
22 janvier 2013 0 h 13 min

Et depuis quand une tradition doit être intelligente…

zag
zag
22 janvier 2013 20 h 36 min

Qui c’est qui lui a demandé de faire ça à la base ?