Le tireur du Grand Journal à Cannes condamné à 18 mois de prison ferme

Le tribunal se justifie de cette sévère peine.

hommegrandjournalcannestirs

Pour rappel, l’homme de 43 avait tiré deux coups de feu à blanc et détenait sur lui une grenade factice ainsi qu’un Opinel. N’ayant causé aucuns dommages, (matériels et humains) le forcené désocialisé a pourtant écopé d’une lourde sanction judiciaire.

Le tribunal qui est allé au-delà des réquisitions du ministère public (qui avait demandé 18 mois d’emprisonnement dont un an ferme) s’est exprimé à ce sujet :

« Nous n’avons pas affaire à un gentil illuminé, il a utilisé la terreur et la violence pour imposer ses idées politiques, ce qui est la définition même d’un acte de terrorisme. Il pensait à son geste depuis plusieurs mois et l’a minutieusement préparé. S’il n’y a pas eu de blessés, c’est seulement une question de chance ».

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
ben
ben
26 juin 2013 7 h 55 min

Les emprisonnements politiques continuent.
Il devient de plus en plus difficile pour le pouvoir de se cacher d’être une dictature…

indigné
indigné
26 juin 2013 10 h 06 min

Et le gars dans 18mois ou moins avec une remise de peine ! nous auras encore prepraré un petit cadeau ! Bravo la justice Francaise !

Veritas
Veritas
26 juin 2013 11 h 15 min

Et tu viol quelqu’un tu prend 6 mois! Cherchez la logique!

Nonyme
Nonyme
26 juin 2013 14 h 41 min

Prison ? C’est bizarre, j’aurais penser qu’on l’aurait mis en psychiatrie, ça ferait un cobaye en plus…
Pays de m**de… c’est partout pareil.