Le tourisme sexuel ne connaît pas de crise

De nouvelles destinations pour la prostitution enfantine

Les Philippines ont lancé un programme à l’initiative du ministère chargé du tourisme pour enrayer le tourisme sexuel, qui atteint des records dans les zones fréquentées d’habitude par les ressortissants étrangers. Mais les rafles et les campagnes d’information n’ont pas de véritable impact sur la population locale.

« Hormis l’image ternie des lieux touristiques, le tourisme sexuel infantile accentue la désintégration sociale et la baisse du niveau de vie », explique le secrétaire d’État philippin au Tourisme (DOT). Mais ce n’est pas tout ! Les autorités observent une hausse des mariages mixtes de 73% entre les célibataires coréens ou japonais et les jeunes filles philippines.

L’éventail des abus sur mineur est très large. Une jeune fille témoigne de façon anonyme qu’elle a été emmenée dans une pièce à l’âge de dix ans, où une caméra devait la filmer nue, mais la police est intervenue à temps.

Cet article est issu de la Tribune Libre. L’opinion exprimée n’engage que son posteur, et en aucun cas l’équipe rédactionnelle du site.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments