Les 5 plus grands regrets des personnes au crépuscule de leur vie

Bronnie Ware est une infirmière en soins palliatifs australienne qui a accompagné de nombreux mourants en fin de vie, et après avoir tissé des liens profonds avec eux a décidé de révéler leurs plus grands regrets.

Elle les a ainsi interrogés sur les regrets qu’ils avaient ou sur les choses qu’ils feraient différemment s’ils en avaient l’occasion et s’est rendu compte que des réponses communes revenaient régulièrement.

Ces réponses communes sont à l’origine de son ouvrage Top 5 Regrets of the Dying, qui vient juste de sortir en version française aux éditions Trédaniel.

Voici le top 5 des regrets évoqués par ces patients en fin de vie :

  • Je regrette de ne pas avoir eu le courage de vivre ma vraie vie et non pas celle que les autres voulaient pour moi.

regrets

« C’était le regret le plus commun. Quand les gens réalisent que leur vie touche à sa fin et qu’ils jettent un regard clair sur leur existence, il est aisé de constater combien de rêves n’ont pas été réalisés. La plupart des gens n’ont pas réalisé la moitié de leurs rêves et doivent mourir en ayant conscience que cela est dû aux choix qu’ils ont fait, où qu’ils n’ont pas fait. »

  • Je regrette d’avoir trop consacré de temps à mon travail.

iStock_000000858649Medium

« C’est un regret qui revient chez tous les patients masculins que j’ai eu à soigner. »

  • Je regrette de ne pas avoir plus exprimé mes sentiments.

dessine-mes-sentiments

« Beaucoup de personnes ont étouffé leurs sentiments dans le but de rester en paix avec leur entourage. En découlent des existences médiocres, avec des personnes qui n’ont jamais atteint leur plein potentiel. « 

  • Je regrette de ne pas être resté en contact avec mes amis.

gens-heureux-amis

« A la fin, tout ce qui importe, c’est l’amour et les relations humaines. C’est tout ce qu’il reste dans les dernières semaines, l’amour, et les relations humaines. »

  • Je regrette de ne pas m’être autorisé à être plus heureux.

monsieur-montand_9882

«C’est un regret étonnamment commun. Beaucoup ne se rendent pas compte avant les derniers instants que le bonheur est un choix. Ils étaient tous empêtrés dans leurs vieilles habitudes. Le soi-disant confort qu’apporte la routine a empiété sur leurs émotions et leur physique.

«La vie est un choix. C’est VOTRE choix. Choisissez consciemment, choisissez sagement, choisissez avec honnêteté. Choisissez le bonheur.»

Source et article détaillé : Marianne.net

Source pour les images d’illustration : laplusquevive

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
geroge
geroge
11 juillet 2013 12 h 17 min

j’ai connu un mourant qui n’était pas en fin de vie

biloute
biloute
11 juillet 2013 14 h 12 min

En effet ils regrettent des trucs éphémères et abstraits ?

zeze
zeze
11 juillet 2013 15 h 59 min

Je regrette d’avoir gagné trop d’argent.
…en fait, non.