Les chambres à gaz restent un détail de l’histoire selon Le Pen

Nouveau scandale : Le président du Front national emploie de nouveau le terme de «détail» concernant les chambre à gaz de la seconde guerre mondiale.

Ce propos lui avait déjà valu plusieurs condamnations judiciaires.

«J’ai dit que les chambres à gaz étaient un détail de l’histoire de la seconde guerre mondiale : ça me paraît tellement évident»

Ses propos ne s’arrêtent pas là…

Nous avions oublié Jean-Marie Le Pen, et sa verve légendaire. Il nous revient, comme par désespoir, en recyclant de vieux propos qui lui avaient déjà valu plusieurs condamnations judiciaires.

Sa première utilisation du mot « détails » date de 1987 sur l’antenne de RTL. En 2005 déjà, dans un entretien à la BBC, Jean-Marie Le Pen avait de nouveau employé ce mot.

Au journaliste qui lui rappelle la manière dont ont été tués les déportés, Jean-Marie Le Pen rétorque :

«Mais ça, c’est parce que vous croyez à ça. Je ne me sens pas obligé d’adhérer à cette vision-là. Je constate qu’à Auschwitz il y avait l’usine IG Farben, qu’il y avait 80 000 ouvriers qui y travaillaient. À ma connaissance, ceux-là n’ont pas été gazés en tout cas. Ni brûlés»

«Je n’ai pas contesté, j’ai dit que c’était un détail. En quoi cela méritait-il 150 millions d’amendes ? Est-ce un pays de liberté où une phrase, si contestable soit-elle, et prononcée par un homme public, mérite 150 millions d’amende, et la mise à l’index de l’individu, et de son parti ?», ajoute-t-il, en allusion à la procédure judiciaire qui avait suivi sa première utilisation de ce mot en 1987.

L’Islam n’est pas en reste

Dans la même interview pour le journal « Bretons », Jean-Marie Le Pen tacle les musulmans, et la diversité en général…A lire absolument en cliquant ici (attention, propos aussi drôles que choquants).

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments