Les chroniques politiques du Je(u)di : Emmanuel Valls ou la tentation sécuritaire.

De Eveil politique

 

« Il faut aller là où la gauche ne veut pas aller , affronter sur le terrain des idées les partis de l’extrême , et redonner un sens au pacte républicain. »

 

C’est avec ces mots qu’Emmanuel Valls se promène , de plateau en plateau , d’interview en interview , pour expliquer au bon peuple que la gauche c’est aussi ça , qu’elle est aussi capable de relever les défis de l’immigration et de l’insécurité.

Pour appuyer mes propos et commencer ce post par quelque chose de clair et concis , je vous propose cette vidéo :

1. Il faut amener une diversité sociale.

2. La ghettoïsation a tué la République.

3. Les gens bien pensants ont vus ça leur exploser à la gueule.

4. Tout le monde le pense.

Analysons donc , par le biais de quatre points de son discours , la pensée de cette nouvelle gauche , forte et virile.

« Il faut amener une diversité sociale »

Qu’est ce donc que cette mystérieuse diversité sociale ? Visiblement ça n’est pas que des noirs , ou que des arabes , ou que des asiatiques , non , ça c’est pas la diversité. Ce qui l’est c’est sans doute des français blancs , ou des étrangers à la peau blanche. Parce que finalement ce qui le dérange c’est ça : que les visages qu’il croise ne soit pas blanc (ou « divers » si vous préférez).

On peut donc en déduire que dans son esprit , les commerçants de cette rue ne sont pas Français et de blanc Français. Ca ne lui ait pas venue à l’esprit qu’ils pouvaient tous être Français , très bien intégrer dans la société , habitant sur le territoire depuis plus longtemps que lui , et créant cette France qu’il refuse de voir. Parce que la diversité , c’est quoi au fond ? La vraie diversité est la représentation sociale de l’individu dans toutes les strates de la société. A compétence égale , nous devrions donc voir une assemblée nationale beaucoup plus colorée et féminine , mais le grand changement de la diversité est bloquée à cette endroit.

Non , la diversité c’est chez les pauvres , les sous-fifres et les sans grades , on veut bien qu’ils soient misérables , mais au moins qu’ils n’offusquent pas notre regard quand on traverse leur champ de coton , heu pardon , le marché locale.Voilà ce qu’il y a au bout de cette pensée nauséabonde. Parce que si M.Valls veut de la diversité , qu’il commence par construire des logements sociaux au cœur de la ville d’Evry , et détruire ces immenses tours qui doivent certainement composées l’espace des pauvres , isolés de la ville.

Ensuite , il pourra venir nous parler de diversité sociale. Quand toute la population qui compose sa ville aura le droit aux même toits et au même services (puisqu’on le sait bien , sont concentrés au centre de la ville tous les pôles d’intérêts) , le pacte Républicain aura alors un sens.

« La ghettoïsation a tué la République »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oui , certainement , comment ne pas être d’accord avec cela ? Mais dans ce cas pourquoi s’en offusquer à l’envers ? C’est pourtant simple , Valls fait des gorges chaudes des petits pauvres immigrés qui souillent son trottoir , mais où mange-t-il ? Au kebab ? Au restaurant exotique ? Et où vit il ? Qui fréquente t-il au quotidien ? Ces mêmes tristes sires dont il déplore le nombre et la présence ?

Evidemment , NON . M.Valls profite , comme tant d’autre politique d’un confortable salaire , de 9730 euros par mois , alors effectivement , avec un tel revenu , on peut se permettre de parler de ghetto et de République en danger et de toutes ces anneries qu’il répète à longueur d’émissions. Seulement le ghetto , c’est SON GHETTO , c’est lui qui vit dans un monde dénué de sens et si loin des réalités de ses administrés. Vous noterez en plus qu’il cumule les fonctions et les mandats , et est certainement aussi du genre à s’indigner face aux gras émoluments des allocataires de prestations sociales.

Je le répète donc et l’assène alors avec plus de force : la politique doit être un métier , dont le revenu de l’élu ne peut être ni cumulatif , ni exponentiel. Son salaire doit s’indexer sur le salaire médian des administrés de sa commune ou de sa ville. Sortir ensuite de grandes écoles , seraient alors un choix philosophique et personnel qui leur permettrait d’avoir vocation à la direction des affaires sociales et politiques. C’est pourtant pas compliqué à mettre en place. Je ne comprends pas que ça ne soit pas encore fait.

« Les gens bien pensant ont vus ça leur exploser à la gueule »

Tiens c’est amusant , j’eus cru que vous fassiez parti de ces gens là. Visiblement , non. Vous estimez donc coller au plus près des réalités sociales et être à l’écoute de vos concitoyens. C’est amusant , mais à l’aune de tel réflexion , on aurait plutôt tendance à dire que vous avez laissé faire , et que ces quartiers où la violence a explosé , sont très loin de votre intérêt électorale.

Alors voilà , ce que les gens bien pensant (dont vous même) devrait faire pour que ce genre d’évènements dramatique ne se reproduisent plus.

Pour commencer , ces logements tristes et fades , en ceinture périphérique de quasiment chaque grande ville , devraient déjà faire l’objet d’un audit. Un gigantesque audit dans chaque cités française , afin de déterminer quels immeubles sont viables (puisqu’on nous fait des gorges chaudes d’économie d’énergie et d’écologie , ne laissons donc personne à la traine) et quels autres ne le sont plus. Proposer ensuite un immense projet de construction et de répartition des familles qui y habitent.

D’une part , construire de petits logement sociaux au cœur de la ville , pour que la fameuse diversité sociale ait un sens. Et ce pour une raison très simple. Quand vous bénéficiez d’un commerce et d’un cadre de vie agréable , vous ne souhaitez pas nécessairement mettre la France à feu et à sang , et ensuite vous sympathisez avec vos voisins d’échoppe. Au bout du compte on a cette diversité que vous recherchez tant M.Valls. La vraie , celle de la vraie vie , pas celle des nantis dans votre genre.

D’autre part , après l’audit et la concertation entre élu , responsable de projets et habitants locaux consultés par voir référendaire , les travaux commencent. La destruction pure et simple de ces tours barbares , et l’émergence de petite structure viable , de six à dix étages , pour que vivent dignement les gens de ces quartiers. Avec un maillage des transports commun cohérent et réaliste.

A méditer , non ?

« Tout le monde le pense »

Non , tout le monde ne le pense pas . Tout le monde ne vit pas dans votre monde déconnecté des réalités sociales et économiques. Ce tout le monde sont vos électeurs que vous voulez vilement flatter. Ce n’est pas autre chose. En revanche si vous voulez être applaudi pour ces singeries , courrez au Fn ou à L’Ump , ils vous trouveront de la place , comme ils en ont trouvés pour Besson , Kouchner , Fadela Amara et les autres…

Le discours politique doit être clair et s’affranchir de tout ce qui N’EST PAS SOCIALISTE . A t’on besoin de redéfinir ce qu’est le socialisme ? Non , je ne le crois pas. C’est le morcellement des candidatures et des égos qui lui nuit actuellement , et non ses fondements. Car chacun sait qui est Jaurès , qui est Mendès-France , et puisqu’on en parle maintenant beaucoup à l’occasion de la victoire historique de 81 , Mitterand.

Etre socialiste c’est respecter autrui , respecter l’étranger , respecter la République. C’est savoir que l’on peut changer le monde et sortir de l’ornière capitaliste avec du courage , de la fermeté et de la volonté. C’est se lever le matin de bonheur pour aller travailler dans une France fraternelle et juste.

Ce n’est ni le rejet , ni l’exclusion , ni la stigmatisation. Ce n’est ni la haine , ni la privation d’opinion et de Liberté. Non , être socialiste c’est porter haut les couleurs d’une France de la nouveauté et de l’espoir , c’est allumer la flamme du changement et du renouveau par des réformes radicales mais justes.

De toute façon , lorsque l’on sait que Jospin avait lui même commencé sa carrière politique comme Trotskyste , on imagine bien le chemin parcouru jusqu’à cette funeste campagne de 2002 où il nous avait dit : « ce n’est pas un programme socialiste ». Dernier sursaut d’une gauche qui a longtemps dérivée vers les sirènes de l’économie libérale.

Nous comptons sur vous , hommes , femmes élus de gauche pour montrer aux Français votre attachement à l’idéal social qui vous nourri et dont nous voulons les plus beaux fruits pour l’année prochaine.

Ne l’oubliez pas.

Boris Rannou.

De : Boris Rannou

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
12 mai 2011 12 h 43 min

Ce type n’est qu’un imbécile, il ne sera jamais president.

dtc
dtc
12 mai 2011 13 h 53 min

Pourtant Valls à tout compris à la diversité dans sa ville, Evry. Enfin…presque. Tous les « gaulois » fuient Evry ! Evry c’est le futur « petit Afrique » du sud de Paris. L’immobilier c’est effondré, il bétonne à tout va de grands ensembles, supprimant les espaces verts. Et puis il fait dans le social aussi, les parking de la gare ? tous privatisés et payant ! Presque tous les petits commerces ont disparus, il reste que le gros centre commercial infréquentable après 18h00. (dangereux). Bref, l’exemple même de la citée dortoir. Tout ce qu’il ne fallait pas faire. Ou habite Mr Valls ?… Lire la suite »

dtc
dtc
12 mai 2011 15 h 01 min

@Boris
petite info : dans les photos de patrons celle de Gilles Pelisson n’est plus d’actualité…il a été viré par son actionnaire Colony Capital il y a quelques mois….

Vien bu
Vien bu
12 mai 2011 15 h 12 min

Ahem je doute du sérieux de l’article quand je vois que t’es même pas capable de recopier son prénom correctement…

dtc
dtc
12 mai 2011 15 h 15 min

Manuel.

Yassin
Yassin
15 mai 2011 20 h 10 min

Vien bu : Encore un qui va venir nous dire que le fond ne tient pas parceque la forme n’est pas parfaite ! Concentre toi sur le fond.. La forme si tu veux mon avis, je m’enfous ! Du moment qu’c pas ecrit en écriture txto, tout me va..