Les chroniques politiques du je(u)di : la honte de Vintimille

Les chroniques politiques du je(u)di : la honte de Vintimille

Des migrants tunisiens et un groupe de militants français et italiens manifestent sur les voies ferrées le 17 avril 2011 à Vintimille. (c) Afp

« Les autorités françaises ont suspendu unilatéralement les liaisons ferroviaires entre l’Italie et la France via Vintimille pendant une bonne partie de la journée de dimanche au mépris des règles communautaires. »

Voilà comment se dessine cette France et cette Italie contre lesquels tant de gens ont votés . Le traité européen de 2005 , rejeté par 55% des français , aurait obligé les gouvernements à penser autre chose. Faute de quoi , ils ont piétiné la DEMOCRATIE par leur arrogance et leur mépris. Nous vous imposons le traité de Lisbonne(¤1)par la force puisque vous n’êtes pas capable de comprendre les enjeux de l’ Europe.

Mais si si si , on avait très bien compris. Vient maintenant l’espace Shengen : Le principe de la liberté de circulation des personnes (art. 3 TUE)implique que tout individu (ressortissant de l’UE ou d’un pays tiers), une fois entré sur le territoire de l’un des pays membres, peut franchir les frontières des autres pays sans subir de contrôles. Pour se déplacer, il n’a plus besoin de passeport et, par exemple, les vols entre destinations de l’espace Schengen sont considérés comme des vols intérieurs.

Un État ne peut rétablir les contrôles qu’en cas d’atteinte à l’ordre public ou à la sécurité nationale et après consultation des autres États du groupe Schengen.

Nous en sommes donc au bord de l’insurrection populaire voir de la guerre civile … Mais quel farce ! Voilà ce pour quoi les électeurs ont voté en 2007 , un petit nazillon qui ferme les frontières , un duo franco-italien de la pire espèce , foulant au pied les accords votés par les autres membres de l’union européenne. Alors pourquoi continuer avec cet individu jusqu’en 2012 ?

AU NOM DE QUELLE DEMOCRATIE , n’aurions nous pas le droit de le virer et d’exiger comme en Tunisie , au Yémen , en Syrie en Egypte , de nouvelles élections anticipées ?
En épousant les thèses du front national , en se lovant dans l’alcôve doucereuse de la peur et du rejet , ce gouvernement montre aux français qu’on peut agir aussi mal avec des migrants venus de pays en guerre qu’avec des roms , des gens du voyage , qu’avec des jeunes de cités , qu’avec des manifestants pour leur retraite … etc … etc…

Il nous faut un printemps Français , comme il y a un printemps Arabe ! Comment attribué du crédit à ceci : les insultes de l’ex ministre de l’intérieur , Hortefeux , à un jeune militant UMP , les insultes d’un président à un simple quidam refusant de lui serrer la main , les menaces de Morano quand à un commentaire sur une de ses vidéos … Non vraiment , le pouvoir bouffi d’arrogance ne peut plus être légale à partir du moment où il devient oppression. Et nous avons franchi cette limite !

Que deux présidents de supposés démocratie , renient le droit des individus cela en devient insupportable au plus haut point , et laisse augurer d’un repli identitaire qu’il faut abolir au prochaine présidentielle de 2012.

C’est plus qu’une nécessité , c’est un besoin vital que nos vies respirent l’avenir et non suintent la haine , le rejet ,la peur et l’opression.

Courage citoyens , et proposons un referendum national à la seule question suivante : « EST CE QUE L’ESPACE SHENGEN DOIT CONTINUER A EXISTER » et si oui , que l’affreux jojo en tire les conséquences et se retire définitivement de la vie politique.

A la semaine prochaine.

Boris Rannou.

(¤1)Le traité de Lisbonne est entré en vigueur le 1er décembre 2009. Il permet à l’Union européenne de disposer d’institutions modernes et de meilleures méthodes de travail en vue de relever efficacement les défis du monde d’aujourd’hui. Dans un monde qui évolue rapidement, les Européens comptent sur l’Union pour répondre aux questions qu’ils se posent sur la mondialisation, les changements climatiques et démographiques, la sécurité ou l’énergie. Le traité de Lisbonne renforce la démocratie dans l’Union européenne et la capacité de celle-ci à défendre jour après jour les intérêts de ses citoyens.

 

http://eveilpolitique.blogspot.com/2011/04/les-chroniques-politiques-de-jeudi-la.html

 

0 0 vote
Article Rating

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments