Les dangers de la télévision

La vérité scientifique sur les effets de ce fléau

La relation entre violence des médias et violence de la vie réelle est en fait à peu près aussi forte que la realtion entre tabagisme et cancer du poumon.

Vu le constat d’abrustissement généralisé des masses, vu la gravité de la situation qui en découle, un article s’impose sur la puissance de la télvision et ses conséquences concrètes sur les téléspectateurs.

L’outil d’asservissement des masses s’appelle la Télé et depuis plusieurs décennies l’on sait tous les dommages collatéraux que cause cette boite à crétiniser les esprits, à endormir les consciences, tout juste bonne à offrir nos « cerveaux disponibles » aux compagnies et autres mastodontes de l’agroalimentaire.

 » Il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation (…) de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. « 
[Patrick Le Lay, PDG de TF1]

EN PLUS, elle enrobe, injecte et véhicule le pire.

Par exemple sur la décennie 1990-2000, aux Etats-Unis, les sujets consacrés à des affaires de meurtres augmentèrent de plus de 500% dans les journaux des grands réseaux individuels. Sur la même période, le nombre d’homicides constatés par le FBI chutait de 40%
(oO°°°)

Pourquoi y a tant de violence à la télé : non pas parce que les téléspectateurs sont demandeurs, mais parce que cela rend plus réceptif aux pubs (Neuromarketing) !!!

 

Depuis 50 ans des milliers d’études scientifiques montrent
les effets nocifs de la télévision sur les enfants.
À 2 ans + 1 heure de télé par jour ≈
Double les chances de présenter des troubles attentionnelsen grandissant.À 3 ans + 2 heure de télé par jour ≈
Triple les chances d’être en surpoidsÀ 4 ans + programmes jeunesse violents ≈
Quadruple les chances de présenter des troubles du comportementà l’école primaireÀ 7 ans + 1 heure de télé par jour ≈
Augmente de plus d’un tiers les chances de devenir un adulte sans diplôme

À 15 ans + séries comme Desperate Housewives. ≈
Triple les chances de connaître une grossesse précoce non désirée

Chaque mois, les revues scientifiques internationales publient des dizaines de résultats de ce genre.

Pour étudier ces effets de la télé les chercheurs ont eu l’idée de comparer les enfants de 3 villes canadiennes semblables dénommées Notel, Unitel, et Multitel qui recevaient 0, 1 ou plusieurs chaînes de télé. Non seulement ils ont observé des différences de niveau de violence, de scolarité ou de comportement sexuel entre les enfants des 3 villes, mais ils ont pu voir que ces différences ont disparu quand les habitants de Notel ont pu enfin recevoir les chaînes de télévision.

Dans une autre étude des chercheurs suivent 1500 adolescentes pendant plusieurs années et leur demandent d’indiquer chaque semaine ce qu’elles ont regardé à la télé (souvent des séries comme « American Idol » ou « Desperate Housewives »). Par ailleurs, les chercheurs mesurent le nombre de scènes portant principalement sur la sexualité dans ces séries. Leurs analyses montrent que les filles qui ont vu le plus de « contenus sexuels » ont 2 ou 3 fois plus de chance de tomber enceintes que celles qui en ont vu le moins. Ce n’est pas un « raccourci regrettable » que d’affirmer que les filles qui regardent « Desperate housewives » ont plus de chance de subir des grossesses non désirées, c’est la réalité.

Même quand on ne la regarde pas la télévision est nocive.

Par exemple, si la télé est allumée dans la pièce familiale, les parents parlent moins entre eux et avec leurs enfants, même quand personne ne regarde la télé. Des études scientifiques montrent que dans cette situation les jeunes enfants acquièrent moins de vocabulaire, et qu’ils sauront moins bien lire et seront plus souvent en échec scolaire.

Autre exemple : quelqu’un qui regarde souvent la télé fait moins d’exercice physique, faute de temps. Il a donc moins de muscles, et par conséquent un métabolisme moins élevé que ceux qui regardent peu la télé. De ce fait, même quand il ne regarde pas la télé, il a plus tendance à grossir !

Pour les spécialistes il n’y a plus de doute : la télévision exerce une influence profondément négative sur le développement intellectuel, les résultats scolaires, le langage, l’attention, l’imagination, la créativité, la violence, le sommeil, le tabagisme, l’alcoolisme, la sexualité, l’image du corps, le comportement alimentaire, l’obésité et l’espérance de vie.

Ces faits sont niés avec un aplomb fascinant par l’industrie audiovisuelle et son armée d’experts complaisants.

La stratégie n’est pas nouvelle : les cigarettiers l’avaient utilisée, en leur temps, pour contester le caractère cancérigène du tabac…

Dans le livre« TV Lobotomie », Michel DESMURGET (est neurophysiologiste, docteur en neurosciences), docteur en neurosciences, accumule ces études sur les effets de la télévision sur les enfants et les adolescents, pour en venir à une recommandation parfaitement étayéeLes enfants de moins de cinq ou six ans devraient être tenus à l’écart du poste, et leurs aînés, du primaire au collège, ne devraient consommer qu’un grand maximum de trois ou quatre heures par semaine, DVD compris.

Cette essai s’appuient sur pas moins de 1193 références, c’est un magnifique travail ultra-pédagogique qui permet de prendre conscience des effets nocifs de la télévision.

 

 

 

1/2
2/2

 


Sources : Scritube.com / European-Mediaculture.org / Amazon.fr / CVM.qc.ca

Cet article est issu de la Tribune Libre. L’opinion exprimée n’engage que son posteur, et en aucun cas l’équipe rédactionnelle du site.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
saycoman
saycoman
1 octobre 2012 5 h 46 min

très bon article 🙂
Fallait attendre que le président de TF1 le dise pour croire à ça c'est désolant et qu'on un individu le dit on le traite de complotiste hhh

emock
emock
1 octobre 2012 13 h 42 min

Ce qui est triste c'et que tout le monde est au courant mais peu sont ceux qui prennent réellement en compte ces études. Sans dire que c'est "la solution" il faut changer de chaîne pendant la pub dans un premier temps!!!

MixCafrine
MixCafrine
1 octobre 2012 14 h 12 min

TV Lobotomie est un très bon livre. C'est cool d'en parler ici.