Les endroits les plus effrayants du monde

https://storage.googleapis.com/stateless-www-eteignezvotreord/2010/07/16-e1279978543587.jpg

Vous cherchez un lieu de villégiature sympa pour cet été ? Voici une petite sélection de lieux glauques qui devraient vous intéresser.

Lieux mystiques, chargés d’histoire(s), théâtres d’exécutions sordides ou tout simplement répugnants au niveau architectural et paysagique, le monde ne manque pas d’endroits lugubres et apeurants, tant l’homme a su marquer la terre de son empreinte, tantôt par la violence, tantôt par l’incompétence, ou tout bonnement par l’imagination.

Si vous cherchiez une destination trendy/cosy pour l’été, vous êtes bien tombés ! Voici une liste qui vous donnera l’embarras du choix !

  • Le metropolitan Correctional Center

Avec sa forme triangulaire et ses fenêtres de type médiéval, le Metropolitan Correctional Center est une prison mixte au style achitectural atypique qui attire l’oeil de tous les touristes à Chicago.

  • Ville fantôme de Pripiat en Ukraine

Dans le genre complètement baddant, je vous ai déniché LA ville où il faudra se rendre cet été pour faire la fête et faire tout plein de rencontres sympa : Prypiat. Vous l’aurez compris, si vous souhaitez tourner le prochain SAW, c’est là-bas que ça se passe.

Pour faire court, Pripiat est une petite ville située à 2 km de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Elle n’est plus habitée depuis 1986, c’est-à-dire depuis l’explosion du réacteur 4 de la centrale nucléaire. 30 heures après la catastrophe, les autorités font évacuer la ville, prévoyant aux civils un retour sous 3 jours, et ordonnant par conséquent de ne rien emporter afin d’accélérer le processus d’évacuation.

En réalité, la ville de Pripiat ne sera pas habitable avant des siècles. Ravalez votre glotte, et respirez un bon coup, voici quelques photos de cette ville-fantôme:

Note: Une mission du jeu Call Of Duty se déroule à Pripiat, une dizaine d’années après la catastrophe. Plusieurs bâtiments réels de la ville (Piscine, Grande roue, Immeubles, Hôtel …) sont représentés avec un grand réalisme.

  • Lemp Mansion: la maison hantée de Maître Lemp

Lemp Mansion est l’une des maisons hantées les plus connues aux Etats-Unis. Erigée en 1860 par William Lemp, ce dernier s’y est suicidé en 1904 après la mort de son fils, suivi en 1920 par sa fille Elsa, qui s’est elle aussi donnée la mort. Après William Junior Lemp, vint ensuite Charles Lemp en 1949 qui se donna la mort dans la cave de la maison. Le destin tragique de la famille Lemp, dont les membres se sont tour à tour donnés la mort dans l’enceinte de la maison, a donné lieu à des interrogations. Depuis, l’histoire raconte que la maison est hantée, et que des phénomènes étranges s’y produisent.

  • L’hôtel prison d’Ottawa (Canada)

Si vous êtes de passage à Ottawa pendant les vacances, pensez à réserver une nuit à l’Ottawa Jail Hostel : dépaysement garanti ! Ici, vous paierez pour être enfermé dans une cellule avec 4 autres co-détenus, vue sur la cour, jardin-cimetière, et surtout visite du couloir de la mort, foulé par les pires criminels du Canada. Ajoutons à cela une pincée mystique, puisque les locaux seraient hantés par les âmes de ceux qui furent jadis (illégalement parfois) pendus dans cette prison (voire même brûlés). Fermée en 1972 pour insalubrité, cette prison transformée en chambre d’hôtes est connue désormais pour être l’un des hôtels les plus effrayants au monde.

Au menu donc, voici quelques spécialitées dont les visiteurs ont pu témoigner après leur passage dans cet hôtel: murmures dans les corridors, sensation d’être observé, ombres, voix d’enfants et cris de femmes, battements sur la tuyauterie, bref….tout un programme 🙂

  • Les Catacombes de Paris

Si pour nous les Catacombes ne sont pas particulièrement effrayantes (sinon pour des raisons annexes comme le fait d’y croiser des bandes de jeunes aux idéaux divergents et voulant se mettre sur la gueule), elles restent l’un des lieux les plus apeurants pour les étrangers. Elles sont souvent citées à l’étranger comme étant l’endroit le plus flippant au monde, peut-être parce qu’elles font contraste avec la belle architecture hausmanienne de Paris, ville de l’amour.

Il faut dire que les Catacombes regorgent de fosses communes et d’ossements: on estime à 6 millions le nombre de dépouilles qui y ont été déplacées, notamment vers la fin du 18è siècle afin de faire face à la saturation des cimetières parisiens.

S’ajoute à cette ambiance mortuaire, la possibilité d’accéder à des galeries interdites au public, l’insécurité, le vandalisme, etc…

  • La forêt d’aokigahara (Japon)

Située au Nord-Est du Mont Fuji au Japon, la forêt d’Aokigahara est connue pour être le théâtre de la plupart des suicides de la région, ce qui alimente les légendes urbaines de « forêt hantée ».

Très prisée par les amateurs d’activité paranormale, ces derniers la décrivent comme une « forêt maudite », hantée par des « esprits tourmentés » qui « égarent les promeneurs imprudents », les entrainant dans des morts mystérieuses, disparitions et autres suicides.

En tous cas, ce lieu attire de plus en plus les candidats au suicide, car le nombre de cadavres découverts dans la forêt augmente d’années en années: des squelettes ou des corps à moitié dévorés sont systématiquement retrouvés. Tandis que la lumière pénètre très difficilement dans la forêt, il est extrêmement facile de s’y perdre car tout les angles de vue sont identiques. Par ailleurs, des crevasses profondes ornent le sol.

[youtube wHHe8GOiCCM]

  • La ville de Centralia aux Etats-Unis (« Silent Hill »)

Située en Pennsylvanie, la ville de Centralia ne comptait plus que 7 habitants en 2007, contre 1 000 en 1981. La raison de cette fantômisation de la ville: un gigantesque incendie sous-terrain de détritus dans son ancienne mine de charbon (qui avait été transformée en décharge) qui éclata en 1962. Ravagée par le gaz, la ville est victime même 20 ans plus tard d’émanations de monoxyde de carbone. En 1981, l’ordre est donné d’évacuer la ville.

Aujourd’hui encore, l’incendie continue d’avancer de 15 mètres par an : le sous-sol de Centralia devrait brûler encore environ 250 ans. C’est une ville-fantôme très dangereuse mais toujours accessible par les plus téméraires.

  • Le cratère de Darvaza: « La porte de l’enfer » (Turkménistan)

Ce trou d’une cinquantaine de mètre est en combustion continue depuis 1971. En effet, une équipe soviétique de géologues forant le sol à la recherche d’un gisement a provoqué accidentellement l’écroulement de la tour de forage. Pour éviter les risques d’explosion et de pollution atmosphérique par le gaz, les autorités décident de mettre le feu au gaz qui s’échappe du puits.

D’abord pronostiquée à quelques semaines, la durée de combustion ne s’est pas arrêtée depuis 1971.

[youtube F3-XCs_ZMZE]

[youtube TEjoga1yrn0]

  • Kolmanskop : village-fantôme dans le désert Namibien

Fondée par des colons allemands à la fin du 19è siècle, Kolmanskop s’est progressivement éteinte jusqu’à devenir un village fantôme, envahi par le sable du désert de Namibie.

De ce fait, elle est devenue une attraction touristique majeure en Namibie, voyez plutôt:

Suggéré dans les commentaires par Headx.

Cap sur le Mexique, pour retrouver une ambiance particulièrement glauque, celle de l’île des Poupées. Située dans une région marécageuse au sud de Mexico City, cette île arbore un décor cauchemardesque : des milliers de poupées calcinées par le temps sont suspendues un peu partout sur l’île.

Selon la légende, un homme vivant en ermite dans les années 50 sur cette île abandonnée aurait décidé de collecter et d’accrocher aux arbres de l’île des poupées afin d’apaiser le fantôme d’une fillette qui serait morte noyée dans un canal qui borde l’île.

L’île devint une « attraction » à partir des années 90, et bien qu’elle ne figure pas sur les guides touristiques, certains amateurs éclairés n’hésitent pas à s’y rendre par la lagune avec des barques. L’homme ayant eu l’idée d’accrocher toutes ces poupées étant mort, ce sont ses fils et petits-fils qui ont repris le commerce en faisant payer un droit d’entrée de 4 pesos afin de permettre une visite guidée des lieux. L’expérience s’avère particulièrement marquante à en croire ceux qui ont visité cette île au décor aussi terrifiant qu’absurde.

  • La Demeure du Chaos à Lyon

Suggéré dans les commentaires par Headx.

Propriété ultracontroversée, et par conséquent médiatisée, la Demeure du Chaos est l’oeuvre d’un homme d’affaires et artiste connu, Thierry Ehrmann. S’étendant sur 12 000 m², la Demeure du Chaos rassemble toutes sortes d’oeuvres d’art contemporain relatives aux thèmes de la guerre, de l’apocalypse, des catastrophes, etc…

  • La Corée du Nord

Suggéré dans les commentaires par SeRiAl.

La Corée du Nord fait partie des pays les plus autarciques du monde. Connue pour son refus de respecter les lois dictées par l’occident, la Corée du Nord fait peur au reste du monde, surtout par rapport à son programme nucléaire. Difficile pour nous de savoir ce qu’il s’y passe, comment les gens y vivent, et à quoi ce pays ressemble vraiment, surtout que les rares photos sont celles qui sont contrôlées par les autorités nord-coréennes.

Néanmoins, certaines photographies arrivent quand même à filtrer, via les frontières ou encore par des photographes en free-lance:

  • La ferme des corps du FBI (Université du Tennessee)

Suggéré dans les commentaires par Le Gluon.

Il existe plusieurs fermes des corps (body farms en anglais), mais la première à avoir vu le jour est celle du Tennessee, affiliée au FBI. Il s’agit en fait d’un complexe créé afin d’étudier la décomposition du corps humain après la mort, pour le profit de disciplines légales (police scientifique, médecins légistes, etc…).

Sur un terrain d’environ 12 000 m², entouré de fils barbelés, de nombreux corps sont éparpillés. Il peut s’agir de personnes décédées ayant fait don de leurs corps avant leur mort, ou de dépouilles qui n’ont pas été réclamées.

Les corps peuvent être exposés de diverses manières : certains sont laissés en plein air, d’autres enterrés ou emmurés, tandis que certains peuvent être laissés dans des coffres de voitures !

  • Le Sanatorium de Waverly Hills

Suggéré dans les commentaires par Nico.

Situé dans l’Etat du Kentucky (USA), le Sanatorium de Waverly Hills servait à soigner les malades de la tuberculose au début du 20è siècle. Enfermés au sein de l’hôpital afin de respecter la quarantaine, les patients subissaient des opérations de chirurgie exploratrice au profit d’expériences médicales dans le but de soigner la maladie. Près de 63 000 personnes sont mortes dans cet hôpital, dans des conditions particulièrement atroces.

Les patients décédés étaient exportés hors de l’hôpital via le « Tunnel de la mort« , une longue galerie qui permettait un transfert automatique des cadavres à l’aide de poulie.

Après sa fermeture en 1961, le Sanatorium de Waverly Hills fût l’objet de faits mystérieux rapportés par bon nombre de personnes: chuchotements, ombres, bruits suspects.

  • Quelques photos diverses envoyées sur le net par des internautes

– Un immeuble pas très rassurant pris en photo à Hong Kong par un utilisateur de Flickr:

– Perdu lors d’un voyage en Corée, un internaute raconte être tombé sur ce motel. Il n’a finalement pas pris de chambre:

– Roulant dans l’Indiana (Etats-Unis), un internaute est tombée sur cette ancienne école un peu flippante, il l’a prise en photo et postée sur un forum :

Cité des 4000 à la Courneuve :

– Usine abandonnée à Nantes:

Si vous connaissez des lieux flippants, moches ou mystiques, n’hésitez pas à faire partager vos photos !

Le reste de l'actu sur EVO


72 Comments

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *