Les milliards des dictateurs…

Pourquoi attendre le départ des dictateurs
pour s’intéresser à leurs fortunes ?

 

Les avoirs des deux présidents déchus (Ben Ali et Moubarak) s’élèveraient au total à plus de 75 milliards de dollars. Quant à ceux de l’actuel dictateur libyen, Mouammar Kadhafi, ils dépasseraient les 120 milliards de dollars.

Ce dernier se classe ainsi parmi les 100 plus grosses fortunes mondiales. Personne  ne se posait la question de la provenance de ces richesses jusqu’à présent.

Thomas Blard expose son point de vue, et nous explique selon lui, les raisons de ce silence.

BONUS: La France amie d’une dictature (Tunisie)

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Jean Talus
Jean Talus
1 mars 2011 12 h 05 min

« Un [gouvernement] ca [gouverne] et ca [ment]… »

Anonyme
Anonyme
1 mars 2011 12 h 46 min

Non mais genre Khadafi se trouve seulement dans le top100 mondial niveau richesse !

Le mec le plus riche du monde, légitimement j’entends, possède même pas la moitié de ce que Khadafi possède…

qwerty
qwerty
1 mars 2011 14 h 27 min

@Jean Talus ! Pas mal +1

dtc
dtc
1 mars 2011 14 h 28 min

déconnez pas ! on va les vendre à qui nos villa de la côte ?…

sylvain
sylvain
1 mars 2011 19 h 01 min

C’est toujours facile apres coup de dénoncer… En France, il n’y a jamais eu plus de resistant qu’apres la fin de la guerre. Alors, un petit article sur les dictatures non dénoncées serait le bienvenu.

Anonyme
Anonyme
2 mars 2011 15 h 53 min

t’ouvre encore ta gueule toi ? alors que tu pronai que musulman et democratie c’etait incompatible avec tes congeneres du FN , les pays arabes nous donne la leçon en ce moment , va dodo !

afin d'y accéder rap.
afin d'y accéder rap.
4 mars 2011 18 h 09 min

ha ha ha !
un partisan !
ta mère suce des bites en enfer crapule !
sous un parasol, à côté d’une glacière rempli d »ananas !
ouesh gros !
t’as vu, la famille, tout ça !
quoi !
qu’est-ce t’as toi !