Les ours polaires tiennent à leur vie privée !

https://storage.googleapis.com/stateless-www-eteignezvotreord/2011/01/Capturer2.jpg

Séquence cocasse rapportée par la BBC lors d’un documentaire animalier, les ours polaires n’ont pas vu d’un très bon oeil les regards indiscrets des caméras espions utilisées dans le cadre dudit documentaire…

La séquence d’un documentaire animalier réalisé par la chaîne britannique BBC fait carton plein sur l’internet mondial, avec plus de un million de visionnement en moins d’une semaine sur le site de partage de vidéos YouTube.

On comprend pourquoi après s’être délecté de la scène, l’équipe de tournage a redoublé d’ingéniosité pour capturer les instants de vie des ours polaire, un animal plus malin qu’il n’y paraît. L’équipe a en effet sorti le grand jeu pour passer incognito, en plaçant des caméras dans des faux blocs de glace flottant sur la banquise, ou encore à l’intérieur de grossières « boules de neige »…

Source : Gizmodo | Via Asylum

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
stuff07
stuff07
3 janvier 2011 22 h 51 min

Mais ils ne peuvent pas les laisser tranquille ces animaux sauvages ?! C’est dingue ça, c’est comme les balises GPS et autres puces électroniques RFID qu’on implante sur un paquet d’autres animaux sous prétexte de les protéger, ou de recherches scientifiques.

Tain Big Brother envahie même la banquise !!

Nalani
Nalani
4 janvier 2011 7 h 12 min

C’est quand même ridicule le fait qu’on pense berner ces animaux en balançant une caméra qui a la gueule d’un bout de glace, en pensant qu’ils ne se rendront compte de rien, alors qu’ils connaissent leur ( notre ) environnement surement beaucoup mieux que n’importe quel humain.

Achille24
Achille24
4 janvier 2011 11 h 40 min

Les choses ont changés. A mon époque on faisait les documentaires caméra à l’épaule, et pour avoir des gros plans fallait foutre la caméra dans la gueule de l’ours. Bon j’ai perdu un bras une fois mais ça en valait la peine.
Après on a utilisé des inuits, c’est moins dangereux pour nous et les inuits personne n’en a rien a foutre. (pourquoi croyez vous qu’il n’y en a plus?)

dtc
dtc
4 janvier 2011 12 h 13 min

Faut dire que le dernier caméraman en a pris plein le fion !

L’ours lui a même dit « tu ne dois pas venir ici que pour faire des images toi »