Les Suisses se plaignent aussi de Nicolas Sarkozy

Son tempérament aurait détraqué une horlogerie proverbiale

À force de tout vouloir mener tambour battant, le chef de l’État français a peut-être fait perdre un temps précieux à ses homologues réunis autour de lui au XIIIème Sommet de la Francophonie, lequel s’est tenu à la fin de la semaine dans la ville suisse de Montreux. Toujours est-il qu’un journal de la région soutient qu’un caprice présidentiel a été à l’origine du retard des participants, contraints de se plier à un protocole chamboulé.

Le site Internet 24 Heures souligne que Nicolas Sarkozy tout à fait décidé à faire élire la personne de son choix au poste de secrétaire général, aurait insisté pour que le scrutin se déroulât samedi au lieu de dimanche comme prévu. Le président de la République devant s’éclipser pour des motifs de politique intérieure… La réunion, qui devait se terminer à 13 heures, s’est donc éternisée deux heures supplémentaires, au grand dam des estomacs.

C’est l’ancien président sénégalais qui a de nouveau été élu au poste qu’il occupait, Abdou Diouf. Souhaitant bénéficier du soutien de tous les pays francophones pour sa présidence au G20 en novembre, Nicolas Sarkozy a fait montre de la force potentielle de la francophonie, représentant le tiers des Nations-Unies, avancé son soutien envers l’Afrique pour un siège au Conseil de Sécurité de l’ONU.

Pour en savoir plus : 24 Heures, AFP, France-Soir.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
25 octobre 2010 20 h 51 min

Ils auraient du le garder les suisses, en plus le nain aurait retrouvé tout ses amis qui vivent là bas plus de 6 mois de l’année…

Mac
Mac
26 octobre 2010 11 h 20 min

Tu parles, on n’en veut pas nous, on a déjà des cas bien assez graves à traiter chez nous.

matt
matt
27 octobre 2010 10 h 21 min

Haha +1 mac pas de ça chez nous xD