Les surveillants organisaient des combats entre handicapés

evo-fight-club

Fight Club à l’hôpital.

Aux Etats-Unis, dans un pensionnat pour handicapés mentaux au Texas, les surveillants auraient organisé pendant des mois des combats entre les pensionnaires où ceux-ci étaient utilisés comme « gladiateurs ».

« Il semble que c’était une sorte de club de combat« , a déclaré la police à CNN.

Les images ci-dessous ont été filmées par un téléphone portable qui a fini sur le bureau de la police locale.

La police a juste regardé les videos sur le mobile pour essayer de retrouver à qui il appartenait quand ils sont tombés sur environ 20 vidéos du même genre contenu dans la mémoire, certaines de ces vidéos datant de plus d’1 an …

Sur ces images on peut voir des adultes handicapés se battre dans les différentes pièces de l’établissement.
La police déclare que le personnel n’aurait pas forcé les handicapés à se battre, mais qu’il les aurait fortement encouragé, précisant ensuite que quoiqu’il en soit personne ne s’interposer pour faire cesser les combats.

Afin de garder ces combats secrets, les pensionnaires auraient subit des menaces de maltraitance ou d’envoi en prison s’ils en parlaient à leurs proches.

Le gouverneur du Texas s’est déclaré « dégoûté par ces évènements ».

6 ex-employés de l’établissement sont accusés d’avoir maltraité les patients.

source lepost.fr

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
MDK
MDK
13 mai 2009 23 h 52 min

On s’amuse comme on peut !!

PiiX-LS
PiiX-LS
13 mai 2009 23 h 53 min

ke d boufon tsss !!!

Babelicot
Babelicot
14 mai 2009 1 h 00 min

Bagarre de gauchistes !

Fuzoff
Fuzoff
14 mai 2009 1 h 15 min

Faut bien qu’ils servent à quelques chose les handicapés…!!!

Fuzoff
Fuzoff
14 mai 2009 1 h 15 min

Nico
14 mai 2009 1 h 29 min

Fan de Timsit Fuzoff ? 😉

Anonyus
Anonyus
15 mai 2009 18 h 50 min

Bon puisque personne n’a l’air de trouvé ça immorale….

C’est immorale !

Voilà.