L’expérience de Milgram, Vidéo

https://storage.googleapis.com/stateless-www-eteignezvotreord/2009/05/experiencemilgram.jpg

experiencemilgram

Voilà comment on arrive à faire commettre un acte malsain par un individu sous prétexte que l’ordre donné semble légitime et « légal ».

L’expérience de Milgram est une expérience de psychologie réalisée entre 1960 et 1963 par le psychologue américain Stanley Milgram, qui a permis de mettre en évidence les mécanismes de soumission à l’aurorité. Cette expérience vise à estimer à quel niveau d’obéissance peut aller un individu dirigé par une autorité qu’il juge légitime et à voir le processus qui mène à un maintien de cette obéissance ; notamment quand elle induit des actions qui posent des problèmes de conscience au sujet.

L’objectif réel de l’expérience est de mesurer le niveau d’obéissance à un ordre qui serait contraire à la morale de celui qui l’exécute.

Des sujets acceptent de participer, sous l’autorité d’une personne supposée compétente, à une expérience d’apprentissage où il leur sera demandé d’appliquer des traitements cruels (à savoir des décharges électriques) à des tiers sans autre raison que « vérifier les capacités d’apprentissage ». Autrement dit, les sujets testés pensent que l’envoi de décharges électriques se justifie par un programme qui consiste à améliorer le niveau de mémoire des personnes questionnées.

La majorité des variantes de l’éxpérience comporte trois personnages :

– L’élève ou apprenant (learner), qui devra s’efforcer de mémoriser des listes de mots et recevra une décharge électrique, de plus en plus forte, en cas d’erreur;
– L’enseignant (teacher), qui dicte les mots à l’apprenant et vérifie les réponses. En cas d’erreur, il enverra une décharge électrique destinée à faire souffrir l’apprenant;
– L’expérimentateur (experimenter), représentant officiel de l’autorité, vêtu de la blouse grise du technicien, de maintien ferme et sûr de lui.
L’expérimentateur et l’apprenant sont en réalité des comédiens, et les chocs électriques fictifs.

Lors des premières expériences menées par Stanley Milgram, 62,5% (25 sur 40) des sujets menèrent l’expérience à terme en infligeant à trois reprises les électrochocs de 450 volts. Tous les participants acceptèrent le principe annoncé et, éventuellement après encouragement, atteignirent les 135 volts. La moyenne des chocs maximaux (niveaux auxquels s’arrêtèrent les sujets) fut de 360 volts. Toutefois, chaque participant s’était à un moment ou à un autre interrompu pour questionner le professeur. Beaucoup présentaient des signes patents de nervosité extrême et de réticence lors des derniers stades (protestations verbales, rires nerveux, etc.).

Milgram a qualifié à l’époque ces résultats « d’inattendus et inquiétants ». Des enquêtes préalables menées auprès de médecins-psychiatres avaient établi une prévision d’un taux de sujets envoyant 450 volts de l’ordre de 1 pour 1000, ce qui est loin de ce que l’on a pu observer en réalité.

Pour en savoir plus sur l’expérience de Milgram, rendez-vous sur la page wikipédia dont sont tirées les information ci-dessus.

La fameuse expérience de soumission à l’autorité de Stanley Milgram a été reprise dans le film d’Henri Verneuil « I comme Icare » avec Yves Montand. 

Voici la séquence du film sur l’expérience de Milgram :

[dailymotion x3eeae]

Les résultats de cette expérience montrent comment on peut manipuler des foules entières et les amener à commettre des actes atroces sans que ces personnes ne se rendent compte du degré de violence et de cruauté qu’ils ont pu atteindre : on comprend ainsi plus facilement certains faits historiques passés ou même un grand nombre de situations actuelles.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
SuperJeJe
SuperJeJe
8 mai 2009 15 h 27 min

Effrayant !!
Merci pour ce post !!

MLK
MLK
8 mai 2009 15 h 47 min

Je pense que cette experience est toujours d’actualite de nos jours !!!

Benji
Benji
8 mai 2009 16 h 50 min

J’adore ce film, il est excellent, vraiment très bon!

wanou
wanou
8 mai 2009 17 h 52 min

Le conditionnement du nouvel ordre

Quelqu'un
Quelqu'un
4 mars 2010 20 h 31 min

enfin un sujet interessant