L’interdiction pour les français de fréquenter les coffee shops d’Amsterdam, pas pour demain ?

La mesure qui visait à filtrer la clientèle des coffee-shops du pays en réservant exclusivement l’accès aux résidents partirait-elle en fumée ?

En mai dernier, le gouvernement en place des Pays-Bas annonçait l’application d’un « weed-pass » d’ici la fin de l’année 2011, lequel consistait à stopper le tourisme de la drogue en réservant les coffee-shops du pays aux seuls néerlandais. Si l’échéance arrive à grands pas, les signaux de fumée, eux, se contredisent, nous apprend Drogues News, blog affilié des Inrocks.

Seule la ville de Maastricht semble s’aligner pour le moment sur la politique du gouvernement, ville ô combien exposée aux nuisances de ses touristes, lesquelles succombent plus aux sirènes des coffee-shops qu’à la beauté propre des bâtisses de nos voisins de l’Ouest. L’interdiction entrée en vigueur depuis peu ne concerne que les français, en effet, voisins belges et allemands peuvent se décanter la cage thoracique à loisir.

Une interdiction qui aurait d’ailleurs, si l’on en croit Mario Lap, membre de la fondation néerlandaise Drugtext, provoquée la baisse de 16% du chiffre d’affaires des propriétaires de coffee shops de la ville.

Cela étant dit, cette mesure fait office d’exception, bien que la possibilité que le sud du pays puisse s’y rallier n’est pas à exclure, le reste du pays, ainsi que la capitale, manifestent leur désaccord avec cette nouvelle politique.

  • Premièrement, la manne financière que représente le tourisme de la drogue en pleine crise financière est non-négligeable.
  • Deuxièmement, la mesure pose un problème d’ordre technique, les villes n’ont pas les forces de l’ordre nécessaire pour gérer les deals de rue, sans parler du coût que cela engendrerait s’il elle venait à être appliquée.
  • Et enfin troisièmement, le gouvernement ne peut, en l’etat, imposer aux maires des villes concernées l’adoption de ladite loi dans la mesure où la décision finale appartient à ces derniers, lesquels ne se sont pas prononcés en faveur de ces mesures.

Le maire d’Amsterdam, qui abrite un tiers des coffee-shops du pays, s’est d’ailleurs exprimé sur le sujet, partageant une certaine inquiétude vis-à-vis de cette mesure :

« Concernant les problèmes de deal de rue à grande échelle qui vont se poser mais aussi pour la santé publique, parce qu’avec le deal de rue, nous ne pouvons nous assurer de la qualité des drogues douces ou de l’âge des consommateurs. »

Soucieux de la pérennité de leurs enseignes, la chaine Bulldog s’est elle aussi manifestée par l’intermédiaire de son site internet : « La législation sous laquelle opèrent les coffee-shops a été renouvelée en l’état le 1er juillet 2011 et reste donc valide jusqu’au 30 juin 2015. »

Source : Les Inrocks

0 0 votes
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
16 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
8 novembre 2011 19 h 40 min

J'ai vu l'article aujourd'hui. C'est un espoir de plus dans la lutte pour les libertés individuelles. La loi n'a pas à décider du caractère bon ou mauvais de la consommation de cannabis, c'est un choix personnel.
A ceux intéressés par le sujet, je recommande ce très bon article d'un très bon site :

http://www.cannaweed.com/actualites/_/politique/propositions-pour-une-evolution-du-cadre-legal-r2762

Koliop
Koliop
8 novembre 2011 21 h 08 min

Heu et je suis le seul que ça choque qu'on interdise l'accès uniquement aux Français ? Elle est belle, l'Union Européenne…

Anonyme
Anonyme
8 novembre 2011 21 h 24 min

Si on pouvait acheter en France, il y aurait pas autant de français pour faire du narcotoursisme

Yuck
Yuck
8 novembre 2011 21 h 57 min

c'est pas plutot une interdiction visant toute personne non hollandaise ? =)

hok
hok
8 novembre 2011 22 h 02 min

putin 16% en moins, de l'argent parti au noir !
ah lala 16% qui aurait pu revenir à l'état français si c'était légale

Cosmos
Cosmos
8 novembre 2011 22 h 43 min

@ Steve,

C'aurait été intéressant alors une petite note/source à propos du " Gouvernement français *qui* a fortement suggéré aux Pays-Bas de faire appliquer cette fameuse mesure"

C'est éviterait tout malentendu.

Enfin, avis personnel , sans offense aucune.

Steve
Steve
8 novembre 2011 23 h 02 min

@ Cosmos

None taken. Il me semblait l'avoir lu dans la presse, mais je n'ai pas retrouvé un lien qui en parle. Donc faute de source, il vaut mieux ne pas prendre en considération ma remarque. 😉

Hiram
Hiram
8 novembre 2011 23 h 09 min

ils voulaient la "libre circulation" européenne, ce n'est pas applicable comme loi.

un joli manque à gagner des 2 cotés.

Anonyme
Anonyme
9 novembre 2011 1 h 52 min

Entre nous je suis curieux de savoir combien rapporte à l'état la consommation de ces drogues douces dans les coffey. j'ai trouvé sa débile de mettre cette interdiction en place. à mon avis il ont compris qu'ils perdraient beaucoup d'argent à faire sa. sans compter que y'aura toujours des vendeurs à la sauvette ( même si faut jamais leur prendre un truc à eux)

Adrien
Adrien
9 novembre 2011 11 h 56 min

ayant habité 2 ans à Maastricht je peux vous dire qu'on ne trouve pas beaucoup de Néerlandais dans les Coffeeshop, toutes les personnes y travaillant sont quasiment tous bilingues en Français pour accueillir tous les touristes…

melpheos
melpheos
9 novembre 2011 12 h 11 min

encore une décision à la con

Vincentimes
Vincentimes
9 novembre 2011 16 h 45 min

Vivant à 30 minutes de Maastricht, mais en Belgique, j'imagine plutôt bien les raisons de cette interdiction. Maastricht est une petite ville qui abrite tout de même pas mal de coffee-shops (Je dirai une bonne dizaine) proportionnellement à sa taille. Le "tourisme narco" est plutôt lourd là bas. Surtout Belges et Français, vu la situation idéale de la ville, accrochée à l'autoroute E25 (A5 en France? Pas sûr), quelques minutes après la frontière belge. Beaucoup de monde, donc, et pas toujours des plus respectueux : nuisances sonores, détritus, parking sauvage (et ils sont assez maniaque niveau circulation automobile et places… Lire la suite »

Adrien
Adrien
9 novembre 2011 17 h 11 min

je parlais surtout du Easy going, voire du Mississipi qui sont vraiment très accessibles pour les touristes.
Mais si tu t'enfonces un peu sur Grote Gracht y en a des plus petits et moins touristiques.

finesse
finesse
9 novembre 2011 17 h 49 min

Cela n'arrivera jamais, etant Francaise vivant aux Pays-Bas, je vois mal comment on pourrait m'interdir l'acces aux coffee shops ou l'achat de weed, cela serait completement contraire a mes droits en tant qu' Europeenne et en tant que residente aux Pays-Bas, ce serait de la pure discrimination! De plus il n'existe aucune carte ou papier, qui puisse etre demande afin de verifier que le client est resident legal, a part le numero de "citoyen" que l'on doit connaitre, mais pas de carte, pour ces raisons cela me parait pas faisable.

Anonyme
Anonyme
10 novembre 2011 19 h 29 min

Quelle chance d'habiter au Pays-Bas j'aime tellement ce pays :'(
Je veux y vivre !!!