Lionel Messi Ballon d’or 2009

Lionel Messi plébiscité unanimement

L’argentin remporte sans surprise le trophée décerné chaque année par France Football, via un jury composé de journalistes internationaux qui votent chacun pour leurs 5 joueurs préférés. Il a récolté 473 points sur 480 possible, un record !

Le milieu offensif argentin termine largement en tête des votes devant Cristiano Ronaldo, à qui il succède.

Il est le premier argentin à remporter le trophée (Maradona ne l’a jamais eu !) et s’est dit très fier, n’oubliant pas d’attribuer également les mérites de sa saison exceptionnelle à ses coéquipiers, notamment Xavi et Andres Iniesta, ayant eux aussi récolté pas mal de votes.

Côté français, outre l’absence incompréhensible de Nicolas Anelka, le premier français est Thierry Henry, devant Yohan Gourcuff et Frank Ribéry.

Karim Benzéma n’a, quant à lui, pas récolté le moindre point.

Voici le classement complet :

1. Lionel Messi (Argentine, FC Barcelone) : 473 points
2. Cristiano Ronaldo (Portugal, Manchester United puis Real Madrid) : 233 pts
3. Xavi (Espagne, FC Barcelone) : 170 pts
4. Andres Iniesta (Espagnol, FC Barcelone) : 149 pts
5. Samuel Eto’o (Cameroun, FC Barcelone puis Inter Milan) : 75 pts
6. Kaka (Brésil, Milan AC puis Real Madrid) : 58 pts
7. Zlatan Ibrahimovic (Suède, Inter Milan puis FC Barcelone) : 50 pts
8. Wayne Rooney (Angleterre, Manchester United): 35 pts
9. Didier Drogba (Côte d’Ivoire, Chelsea): 33 pts
10. Steven Gerrard (Angleterre, Liverpool) : 32 pts
11. Fernando Torres (Espagne, Liverpool): 22 pts
12. Cesc Fabregas (Espagne, Arsenal) : 13 pts
13. Edin Dzeko (Bosnie, Wolfsburg) : 12 pts
14. Ryan Giggs (Pays de Galles, Manchester United) : 11 pts
15. Thierry Henry (France, FC Barcelone) : 9 pts
16. Luis Fabiano (Brésil, FC Séville), Nemanja Vidic (Serbie, Manchester United), Iker Casillas (Espagne, Real Madrid): 8 pts
19. Diego Forlan (Uruguay, Atletico Madrid) : 7 pts
20. Yoann Gourcuff (France, Bordeaux) : 6 pts
21. Andreï Archavine (Russie, Arsenal), Julio Cesar (Brésil, Inter Milan), Frank Lampard (Angleterre, Chelsea) : 5 pts
24. Maicon (Brésil, Inter Milan) : 4 pts
25. Diego (Brésil, Werder Brême puis Juventus Turin) : 3 pts
26. David Villa (Espagne, Valence), John Terry (Angleterre, Chelsea) : 2 pts
28. Franck Ribéry (France, Bayern Munich), Yaya Touré (Côte d’Ivoire, FC Barcelone) : 1 pt
30. Karim Benzema (France, Lyon puis Real Madrid): 0 pt

(photo L’Equipe)

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Recoba
Recoba
1 décembre 2009 19 h 41 min

Karim Benzema 0 pt :rire:

T-bag
T-bag
1 décembre 2009 22 h 20 min

Chaud le vote pourrave , enfin bon , c’est pas pire que l’année 2006 mais bon faut avouer que sans Iniesta et Xavi , il ne sera que du caca notre cher Messi , sinon abusé Anelka pas dans la liste MER IL ET FOU !!!!

Karim benzema : 0 xDDDD

dji
dji
1 décembre 2009 22 h 42 min

dommage qu’en sélection il n’ait pas le même niveau qu’en club. C’est sur que de jouer avec Xavi, Iniesta, Keita, Zlatan et compagnie, c’est moins compliqué…
Mais bon il le méritait déja l’an dernier, et même il y a 2 ans tellement il est atypique.
Pour Benzema à mon avis, il n’a pas encore cette trempe qui caractérise les grands joueurs. Il doit d’abord s’imposer au Réal, jouer, marquer et surtout dégonfler le boulard qui lui sert de tête…

Doudou
Doudou
1 décembre 2009 23 h 10 min

Maradona ne l’a pas eu pour la simple et bonne raison que la remise du prix n’existait pas encore… sinon il aurait tout raflé. Trust me.

Esteban
Esteban
1 décembre 2009 23 h 26 min

« bon faut avouer que sans Iniesta et Xavi , il ne sera que du caca notre cher Messi » :rire:

dreck
dreck
2 décembre 2009 9 h 57 min

y a quand meme 4 joueurs du barça ds les 5 prems…
le ballon d’or, c’est guardiola !

Beness
Beness
2 décembre 2009 11 h 23 min

le 6 sait, que le 13 est gay ?

Djatsu
Djatsu
2 décembre 2009 15 h 05 min

ça reste une récompense individuelle dans un sport collectif … Rien n’est plus fort qu’un bon collectif, la preuve avec les « galactiques » du réal.