L'Occident : la fin du Mirage -1ère Partie-

L’Occident : la fin du Mirage -1ère Partie-
CHAPITRE UN : LE DECLIN
Et voilà, c’est fini. L’Orbe douce et tranquille des trente glorieuses s’est définitivement éteinte, et nous voilà livré à nous même, dans la nuit glaciale du XXI ème Siècle.
Oh oui nos pères nous ont donné le goût de l’effort et de la réussite, oh oui ils nous ont poussé vers plus de liberté et d’amour, mais aujourd’hui tout ceci n’est plus qu’une vaste farce.
Les masques sont tombés, les pantins ont révélé leur vraies motivations, les clowns ont cessé de rire et Guignol triomphe. Notre théâtre Européen est en proie aux flammes de la mondialisation et il a commencé à bruler ses dernières planches, jusqu’au chant du cygne ?
On leur avait pourtant dit NON, non en 2005 à leur Europe libérale, on les avait prévenu qu’on ne voyait pas l’Europe comme un seul Marché, mais comme un ensemble cohérent de nations où l’idée socialiste avait sa place.
Mais non ! Ils ont décidé de fouler au pied notre volonté et de créer un Etat Fédéral dédié au grand Capital. Et voilà où il mène ce grand Capital. Vers la destruction et le chaos. La loi des places financières remplace la loi des Etats.
Et ils sombrent tous peu à peu… la Grèce, le Portugal, l’Espagne, l’Italie,…et ensuite ? Comment allez vous expliquer à nos chers compatriotes qu’il faut travailler plus pour gagner moins ? Ah oui, bien sûr, j’oubliais…grâce à Zebulony, notre hyperprésident de toutes les solutions…
Un problème ? Et je sors de ma boite de pandore un reportage ou un sondage venue du ciel, je façonne à mon image le monde dans lequel je serais le plus performant…Parce qu’en terme de partialité, les médias français font fort, très fort (spéciale dédicace à toi, Grand Journal de Canal…)
On critique et on rit du bout des lèvres, mais c’est tout. De peur de perdre sa place, ou d’oser vivre en démocratie, Oui.
CHAPITRE DEUX : LA POUDRE AUX YEUX
Mais Qui y a-t-il pour répondre à cela ? Qui se dresse face à l’absurde de ce monde médiatique, acquis à la cause libérale?
J’entends un murmure, oui, je perçois un signe qui s’amplifie…écoutons :
… »Il faut réenchanter le rêve »…
et? …Ah non, zut c’est déjà fini…
Réenchanter le Rêve? Réenchanter la France pour faire rêver les français? M. Hollande se prend-il alors pour Harry Poter ? Mais il va falloir qu’il nous montre sa baguette magique dans ce cas, parce que d’ici on ne voit qu’effet d’annonce et effet de manche…
Il faut se positionner CLAIREMENT sur l’échiquier politique que diable ! Nous voulons bien réenchanter le rêve avec vous M. Hollande, mais alors, faites nous rêver ! N’attendez pas les coups, portez les ! Et surtout, proposez !
L’attentisme est la pire des choses, il vaut cent fois mieux perdre avec honneur, que triompher dans la lâcheté. Notre système se désagrège lentement, c’est la réalité d’une politique économique calquée sur le modèle anglo-saxon. Nous n’en voulons pas !
Donnons à la France l’espoir et le rêve d’un monde nouveau, qu’elle peut contribuer à façonner si elle prend des décisions radicales concernant son économie, ses droits et ses devoirs. Avoir été le phare de l’Humanité est un privilège, l’entretenir une nécessité, le raviver un besoin. Ce doit être un besoin et non pas une envie. Nous avons les moyens de le faire.
Après tout, dans un autre contexte, le général De Gaulle s’est illustré en redonnant au mot France son image d’Egalité de Liberté et de Fraternité en imposant aux puissances de l’époque, le droit de notre pays de décider et de s’exprimer dans le concert des nations, alors que la-même, nous étions en position de faiblesse presqu’absolue.
CHAPITRE TROIS : UN NOUVEAU DEPART ?
C’est ce qu’il faut créer, ce qu’il faut faire naitre de notre quotidien. Nous pouvons être fier et heureux de vivre ensemble, mais encore faut il en faire quelque chose. Ne plus regarder le train de cette Histoire suivre les rails de ses désirs de soumission du genre humain au grand capital.
Exister en dehors de ce rapport abject à la consommation est possible et bientôt même, presque vital. Ainsi, ne plus se noyer au fond de leurs océans d’illusions, mais savoir hiérarchiser ses priorités entre envie et besoin.
Et pour ce faire, il n’existe pas cent milles solutions : …
…(la suite au prochain billet)
Révolutionnairement Vôtre
Boris Rannou.
Crédits Photos :
Turner : Le déclin de l’empire carthaginois, 1817. (Tate Gallery)
http://www.rue89.com/2011/12/28/apres-la-france-au-tour-de-lempire-americain-dangoisser-sur-son-declin-227890
Obama war
http://www.mecanopolis.org/?p=11416
Se réaliser en toute liberté
http://changementdevie.com/2011/12/01/se-realiser-en-toute-liberte/

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
rs6
rs6
4 janvier 2012 16 h 24 min

Mouai. Je n'ai AUCUNE opinion politique , ce que je sais , Sarko (de droite) a un bilan négatif , Chirac (droite) bilan plus mitigé , mais Miterrand , bilan catastrophique et on lui doit bien des dépenses faites a tout va (bibliothéque de france etc…) en Espagne le gourvernement de gauche vient de chutter . J'en conclus donc que politiquement je n'ai pas d'opinion c'est pas ce que j'vois qui me donne envie d'en avoir et en 2012 je ne perdrai pas une demi journée de mon temps pour aller voter pour des peignes cul. Ca n'engage que moi… Lire la suite »