L’odieu « Choc de Compétitivité »

Cela ne vous a certes pas échappé cette semaine, au cas où : voilà un article des échos. Il est expliqué que nous, vilains petits travailleurs , gagnons trop d’argent et que c’est cela qui nuit à la grandeur compétitive de la France.

Du Blog de Boris Rannou : http://eveilpolitique.blogspot.fr/2012/10/lodieu-choc-de-competitivite.html

Il est dit que nous devons nous serrer la ceinture si nous voulons regagner du terrain en Europe et dans le Monde.

Non Di Diou ! C’est pourtant simple ! Il suffit d’écouter nos grands décideurs et tout redeviendra magique et beau. L’Etat hésite un peu à avaliser aussi frontalement un tel projet, ça ferait désordre dans une économie socialiste… heu pardon, d’économie de marché socialiste…

Alors qu’est-ce à dire ? Et bien je m’en vais vous le conter :

L’INDUSTRIE FRANCAISE EN BERNE

D’où la délicieuse marinière de notre ami Montebourg, un magnifique foutage de gueule grandeur nature de la défense du Made In France. Si le gouvernement veut vraiment faire quelque chose, qu’il empêche la fermeture de l’usine d’Aulnay sous bois , PSA-Citroën.

Notre industrie a en effet perdue 450 000 emplois entre 2000 et 2008 et 270 000 entre 2008 et 2012. Avec de telles suppressions de postes, comment rester maitre de notre économie ? Comment ne pas sacrifier au tout mondialisé que nous propose l’économie de marché ? Ces emplois ont été délocalisé dans des pays ou la main d’oeuvre est à bas coût, pour conserver la fameuse compétitivité de ces entreprises « Françaises ». En ont elles encore le nom, alors que leur fortune s’est bâtie grâce au travail des ouvriers de France ?

Pourtant nous sommes parmi les plus productifs de la planète : en 2012 nous aurons produit 75 000 euros de richesse contre 63 000 pour un Allemand et 65 000 en moyenne dans la zone Euro. Alors quid de cette manne ? Pourquoi tourner la page à l’excellence de notre pays ? Pour faire du profit en toute simplicité. Il s’agit simplement que nous, travailleurs, ne coûtions plus aussi cher à ces gentilles entreprises nationales ou multinationales.

LE RAPPORT GALLOIS…

…est justement censé expliquer comment réaliser des économies. Mais évidemment ces économies sont à aller chercher dans la poche des tout-venant et certes non des plus aisés.

M. Gallois devrait d’ailleurs demander un allégement du coût du travail de l’ordre de 30 Milliards d’euros. Comment ? En l’abaissant pour les entreprises : diminuer purement et simplement les charges patronales; autrement dit il suffit d’amputer radicalement le revenu des salariés et de leur famille. Comment ? Par le truchement de nouvelles taxes grèvant notre salaire, et magie il y’aurait ainsi plus de travail pour tout le monde, puisque le salarié coûterait moins cher.

Recette miracle non ? Si on lorgnait un peu du côté des revenus du capital, ne pourrait on trouver ces fameux 30 milliards ? Et l’évasion fiscale combien coûte-t-elle ? Pourquoi aucunes politiques coercitive n’est-elle mise en place afin de confondre ces abjectes délits d’initiés et autre arnaques capitalistiques ? De même que le coût des élus, à combien est-il estimé chaque année pour l’ensemble de la collectivité ?

Sachant qu’un député émarge à 20 000 euros par mois…un rapport qui coûte finalement bien cher non ?

SOLUTIONS ?

10 % des emplois créés en 2011 sont au smic, et à cause de cette politique la France est un des pays d’Europe qui a le plus de bas salaire. Il convient donc de trouver une autre échelle de valeur dans la redistribution des richesses produite.

Une question simple se pose, à partir de combien estime-t-on que l’on « gagne trop » ? C’est une vraie question qui doit avoir le mérite d’être posée : où commence et où s’arrête l’indécence financière? Avoir de quoi se loger, manger correctement, et se divertir (loisirs, vacances, etc…) Voilà les piliers fondamentaux de chaque être humain sur cette planète.

Alors comment accepter que certains se divertissent plus que d’autres en produisant beaucoup moins d’efforts ? Est-ce que l’on doit accepter que dans une société certains travaillent littéralement pour enrichir d’autres ? Sur la masse d’argent produite en une année en France par le fruit du travail, qui gagne quoi , et ce dans chaque strates de la société ?

Comme on vient de le voir, ce fameux « choc de compétitivité » n’a finalement qu’un seul but, toujours le même , enrichir les plus riches en demandant aux plus pauvres de travailler d’avantage.

C’est du servage moderne. Les moyens de se distaire ont augmenté, les drogues aussi sont plus nombreuses. Combien de temps les Français accepteront-ils cette domination sans rien en dire ? Toujours et encore tant que la majorité ne souffrira pas des problèmes des plus humbles. Mais dépêchez vous, nous sommes déjà près de 10 millions…

Révolutionnairement Vôtre,

Boris Rannou.

(Source chiffres : Alternatives Economiques novembre 2012)

Cet article est issu de la Tribune Libre. L’opinion exprimée n’engage que son posteur, et en aucun cas l’équipe rédactionnelle du site.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
scandalous
scandalous
30 octobre 2012 18 h 51 min

Une chose m'échappe mais je dois être stupide. Il est dit dans l'article : "M. Gallois devrait d'ailleurs demander un allégement du coût du travail de l'ordre de 30 Milliards d'euros. Comment ? En l'abaissant pour les entreprises : diminuer purement et simplement les charges patronales; autrement dit il suffit d'amputer radicalement le revenu des salariés et de leur famille" Si je ne me trompe pas (étant moi même patron), diminuer les charges sociales n'a absolument rien à voir avec diminuer le salaire ! Actuellement sur un salaire de 1000, les charges sociales sont de 1000 à qqs euros prés…Si… Lire la suite »

plop
plop
30 octobre 2012 19 h 56 min

il y'a bien des problèmes en france… je veux bien croire qu'on est pas assez compétitifs… on a la concurrence énorme de la chine… des pays de l'est, bientôt l’Afrique je pense (beaucoup d'investissements), nous on a un salaire plus élevé qu'eux et on bosse 35 heures, je pense que les industriels y réfléchissent a deux fois… ou pas du tout. mais bon difficile de baisser nos salaires car le coût de la vie est quand même élevé, et je doute qu'on puisse baisser parallèlement le coût de toutes les choses qui nous entourent… en tout cas on sera obligé… Lire la suite »

dsf
dsf
30 octobre 2012 21 h 20 min

Sauf que la baisse des cotisations patronales sera compensé par une hausse de la CSG, tva etc

D'ailleurs la csg, une taxe salariales, aprés le NET IMPOSABLE, c'est à dire que l'on te retire de l'argent, mais cette argent retiré est imposable!!!!
Juste bien!!!!!

@scandalous
@scandalous
30 octobre 2012 21 h 42 min

de plus les "charges" patronales finances les retraites, le chômage et la sécu , les baisser c'est l'équivalent de ne plus bien les financer avec les privatisations qui en découlent. Donc plus de cotisation, mais des régimes particuliers selon les personnes, encore une fois le bien payé aura des super mutuelles/retraites alors que le travailleurs au smic ne pourra pas se faire soigner correctement ni toucher une retraite convenable (du moins sans encore puiser dans la fameuse dette mais c'est une autre sujet) … Super article pour ma part, ce qui me fait rire avec cette histoire de compétitivité c'est… Lire la suite »

plop
plop
31 octobre 2012 9 h 23 min

juste pour le sujet de la dette, si les pays européens reformerait vraiment le systeme financier destructeur d'aujourd'hui, on aurait plus une dette gallopante, et le gouvernement n'aurait pas a taxer dans tous les coins (les boissons énergisantes mdr), ainsi que d'avoir plus de possibilités de moins taxer patrons et citoyens, après certes ce n'est pas le sujet mais on en est pas loin

venga
venga
31 octobre 2012 11 h 58 min

ha l’Économie si vous voulez comprendre quelque chose a tout ce jargon et foutoir je vous recommande ce docu

venga
venga
31 octobre 2012 12 h 00 min

oups voila le lien:
http://www.youtube.com/watch?v=FdruX1blV5o

Zeitgeist Addendum est un immense documentaire d'une honnêteté rare et d'une intelligence rayonnante qui tente d'éveiller à qui sait écouter, la conscience à un niveau impersonnel et immesurable. Démontrant avec une impitoyable lucidité la crise dans laquelle le monde que nous sommes s'est fourvoyé .Une véritable masse cohérente d'informations révélant notre véritable potentiel humain constructif..À voir et transmettre absolument !!

Anonyme
Anonyme
31 octobre 2012 13 h 17 min

super doc venga, merci bcp

ça mériterait d'être publié en une du site

grit
grit
31 octobre 2012 15 h 12 min

Alors déjà c'est "odieux" avec un X, même au singulier, ensuite on ne parle pas de diminution de charges mais de transfert. Article bien pleurnichard de petit étudiant gauchiste en colère contre les vilaines zinjustices de la vie.

snipe960
snipe960
31 octobre 2012 17 h 24 min

de grâce ne parler pas de coût du travaille mais de prix du travaille SVP le coût c'est ce que coût à un patron un employer et les charge qui vont avec en FRANCE on a un PRIX du travaille un travailleur qui en général c'est lire écrire compter qui a été à l’école un minimum de temps qui c'est fais soigner par des équipe médical relativement compétant ,etc.. un chef d'entreprise pragmatique regard tout ceci qu'il travaille en France ou pas à dire vrai comparait à la chine puisque au final c'est le seul palier structurelle que nous offre… Lire la suite »