L’oeuvre d’une artiste chinoise reprenant le slogan de Sarkozy censurée ?

Un détournement du « Travailler Plus pour Gagner Plus » qui gêne et a rapidement été retiré…

Ko Siu Lan est une artiste chinoise de 33 ans qui est actuellement à Paris dans le cadre de sa participation à l’exposition « Week-end de Sept Jours » organisée par les Beaux-Arts et qui doit présenter depuis hier soir les oeuvres d’étudiants du programme de recherche « La Seine » associant les Beaux-Arts, le Royal College of Art de Londres et le Lasalle College of the Arts de Singapour.

Son idée ? Détourner le slogan utilisé en 2007 par le candidat Sarkozy, via 2 bannières de  7 mètres de haut réversibles sur lesquelles sont inscrites les mots : « Travailler », « Gagner », « Plus », « Moins ». Selon le sens de circulation que vous empruntez, il vous est alors possible de lire « Travailler Moins » ou « Gagner Plus ».

Son travail n’est resté que quelques heures visible, démonté avant son vernissage qui doit avoir lieu aujourd’hui. Pour quel motif ? Alors que tout est prévu depuis des semaines, soudainement il est avéré que l’oeuvre « pouvait constituer une atteinte à la neutralité du service public et instrumentaliser l’établissement« .

Mais l’art se doit-il de respecter une quelconque neutralité ?

En gros, on ne souhaite pas mêler les Beaux-Arts à un quelconque message politique. Et c’est sans concertation avec le commissaire d’exposition qu’Henry-Claude Cousseau, le directeur de l’établissement, a fait retirer les bannières de ses façades, précisant que l’artiste n’avait pas informé et obtenu l’aval de la direction pour exposer son oeuvre de cette manière.

Autre raison invoquée par Clare Carolin, la commissaire d’exposition : « Le moment était délicat car l’école est en train de renouveler sa convention de financement avec le ministère« .

[youtube TWU91_EQhTI]

Cette décision interpelle et inquiète, et Bertrand Delanöe, maire de Paris, s’offusque d’une telle (auto)censure :

J’ai appris avec consternation qu’une œuvre de l’artiste chinoise Siu Lan Ko avait été démontée quelques heures après son affichage sur la façade de l’école des Beaux-arts de Paris, au motif qu’elle était jugée manifestement trop dérangeante.

Cette censure objective est particulièrement inquiétante, car elle remet en cause le rôle et la légitime expression des artistes dans la Cité et dans notre vie collective.

Nos institutions culturelles doivent impérativement se sentir libres d’être des lieux de mouvement, de réflexion et même de confrontation intellectuelle et artistique.

J’ai donc souhaité, avec Christophe Girard, adjoint chargé de la culture, que Paris manifeste sa solidarité à Siu Lan Ko et à travers elle à tous les artistes, en proposant que l’œuvre ainsi visée puisse être exposée, si son auteur le souhaite, au 104, au cœur d’un espace très attaché à la diversité.

Une action en justice est envisagée par l’avocat de l’artiste si son oeuvre n’est pas raccrochée, oeuvre que l’on propose de montrer à l’intérieur des salles destinées à l’exposition et non plus sur la voie publique. Contacté par Reuters, le Ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, n’a pas souhaité faire de commentaires et demeure totalement silencieux.

Ko Siu Lan quant à elle, s’étonne que son travail de détournement de slogan soit plus toléré en Chine qu’à Paris…

[youtube cWhACBYoULQ]

Mise à jour

Frédéric Mitterrand s’est finalement emparé de l’affaire et a pu permettre aux bannières d’être de nouveau accrochées cet après-midi sur la façade des Beaux-Arts. Il s’est dit « désolé de cette histoire idiote« .

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
ano
ano
13 février 2010 13 h 00 min

Pauvre Chinois ils sont aussi censuré en France….

grib
grib
13 février 2010 14 h 00 min

ca va c’est une chinoise ca va pas la changer beaucoup ! lol

bobrooney
bobrooney
13 février 2010 14 h 44 min

c’est de l’art?

Kerry
Kerry
13 février 2010 16 h 39 min

La cote de Nicolas Sarkozy va atteindre des valeurs négatif a la fin de son mandat ^^

olivier-teva
olivier-teva
13 février 2010 20 h 42 min

Cela devient très grave si la véritable intention du gouvernement est de contrôler une artiste et par conséquent l’art.

fsking69
fsking69
13 février 2010 22 h 56 min

il controle déja tous alors bon que maintenant il controle l’art, c’est qu’un pas de plus vers la liberté de la france
*j’aime mon pays*
….