Marie-Monique Robin, lanceuse d’alerte Gold

Journaliste d’enquête de type +1

«Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, c’est de porter la plume dans la plaie»

[Albert Londres]

Le père du journalisme d’investigation (1884-1932), dont les reportages dans Le Petit Parisien entraînèrent la fermeture du bagne de Cayenne, constitue son modèle absolu.

Comme lui, Marie-Monique Robin pense en effet que le journaliste n’est pas un simple porte-micro ou transmetteur d’arguments d’autorité, mais au contraire un acteur nécessaire du « quatrième pouvoir », capable de révéler ce que les puissances – politiques ou financières – voudraient maintenir caché ; un empêcheur-de-penser-en rond, et un passeur qui met les connaissances qu’il a acquises à la disposition de ses concitoyens pour qu’ils puissent agir et changer le monde…

Marie-Monique est née en 1960 dans une ferme du Poitou et depuis ses études
supérieures, Elle en a gardé par-dessus tout le goût de la justice,
dans une société et des médias qui désespèrent des grandes causes.

 



Filmographie, bibliographie

(.43)



1989 Sida et révolution
1990 Cuba si, Cuba no
1990 La vallée des centenaires
1990 Mama coca
1990 Les jacqueries du bocage
1990 Apartheid dans le sud Tyrol
1991 Le monde selon mon frère
1992 Ca n’arrive qu’ailleurs
1993 Voleurs d’organes
1994 Le plus bel endroit du monde
1994 Cuba, l’histoire d’un mythe
1995 Le théâtre des mules
1995 Voleurs d’yeux
1995 Le guérillero des laboratoires
1997 La faillite des paysans
1997 Mon père, le Che
1998 Petites et grande histoire du stade de France
2000 Les cents photos du siècle
2000 Paroles de flics
2000 Violences conjugales
2000 La révolte des femmes battues
2001 Paroles de profs
.
2001 Paroles d’agents
2001 Cuba: l’île aux trésors
2002 Escale à cuba
2002 L’ère du soupçon
2003 Escadrons de la mort, l’école française

2004 Les enfants du silence
2004 Les enfants du silence
2004 Le sixième sens
2004 Chasse au pédophile : quand la rumeur tue
2005 Blé : chronique d’une mort annoncée ?
2005 Les pirates du vivant
2005 Argentine, le soja de la faim
2006 On les appelait les dames du planning
2007 L’école du soupçon
2008 Le Monde selon Monsanto
2009 Torture made in USA
2010 Cent photos du XXIème siècle
2011 Notre poison quotidien
2012 Les déportés du libre-échange
2012 Les Moissons du futur
2012 Terre souillée

 


Prix

(18)


(1991) Le monde selon mon frère

  • Prix du Grand Reportage au Festival de Lagny sur Marne

(1993) Voleurs d’organes

  • Prix du Grand documentaire au Festival d’Angers
  • Prix du meilleur documentaire étranger au Festival de la Havane
  • Prix du jury catholique au festival de Monte Carlo
  • Prix Médiaville

1995 : Prix Albert-Londres

(Meilleur « Grand Reporter de l’audiovisuel »)
(2003) Escadrons de la mort, l’école française

  • Prix du meilleur documentaire politique (Sénat)
  • Award of Merit (Latin American Studies Association, USA)

 

. (2005) Les pirates du vivant

  • Prix au FIGRA, Prix Ushuaïa TV
  • Prix Buffon au Festival international du film scientifique de Paris

(2008) Le Monde selon Monsanto

  • Festival international du film francophone en Acadie
  • Prix Rachel Carson (Norvège)
  • Trophée des sciences du danger (Cannes)
  • Umwelt-Medienpreis (prix des médias allemands, Berlin 2009)
  • Prix à l’Ekofilm Festival de Cesky Kumlov (République Tchèque)

2009 : Prix Rachel Carson

(Contribution au domaine de la protection de l’environnement)
(2009) Torture made in USA

  • Prix Olivier Quemener-Reporters sans frontières
  • Prix Spécial du jury au Festival des libertés de Bruxelles

 


2012

Comment nourrir les 9 milliards d’habitants annoncés en 2050 ? Une émission de télévision a convaincu Marie-Monique Robin de poursuivre ses investigations sur l’urgence de produire autrement.

Président de l’Association nationale de l’industrie agro-alimentaire, Jean-René Buisson y affirmait qu’aucune alternative aux pesticides n’était possible et qu’une agriculture bio entraînerait une baisse de la production de 40 % pour une hausse des prix de 50 %.

Rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation des Nations unies, Olivier de Schutter, lui, prétend exactement le contraire. Qui croire ? Enquêtant aux quatre coins du globe, la journaliste a rencontré des paysans qui ont renoncé à ces insecticides et pesticides dont les coûts indirects colossaux – pollution, énergie et santé publique – ne sont jamais pris en compte.

. .

. .


2012

Producteurs : ARTE GEIE / M2R Films
Marie Monique Robin, Olivier Chambon et Françoise Boulègue

Le 1er janvier 1994, entrait en vigueur la signature de l’Accord de Libre Echange Nord-Américain (ALENA), entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique, promettant un développement sans précédent des échanges commerciaux entre les trois pays, par l’accroissement du volume des exportations, dont les bénéfices allaient irriguer toute l’économie mexicaine.

Seize ans plus tard, le constat est amer. L’ALENA, promesse d’un «bien-être général», a littéralement laminé l’agriculture mexicaine, et notamment les petits paysans (21% de la population active).

Au nom du «libre-échange», le Mexique a progressivement démantelé le système qui avait pourtant permis son autosuffisance alimentaire pendant des décennies, à savoir des prix garantis aux producteurs locaux et un contrôle des prix pratiqués dans les villes (soutien à la consommation).


2011

Producteurs : ARTE France , GALAXIE PRODUCTION
Auteur / Réalisateur : Marie-Monique Robin
(ARTEvod)

« – A quelle variété appartiennent les haricots brevetés [par Larry Proctor] ?
– ils font partie de la variété Mayocoba.(…) Indépendemment du fait que ces haricots représentent un patrimoine de nos cultivateurs, nous pensons qu’on n’a pas le droit de breveter des organismes vivants, nous sommes absolumment contre.  »
[Jose Muruaga Martinez (Institut public de la recherche agronomique, Mexico)]

Embarqués dans une véritable « course aux gènes », les géants de la biotechnologie prospectent de fond en comble la nature des pays émergents pour déposer des brevets et s’en approprier le commerce.

.


2011

Producteurs : ARTE FRANCE, INSTITUT NATIONAL DE L’AUDIOVISUEL

Réalisateur : Marie-Monique Robin
(ARTEvod)

Au cours des 30 dernières années, le cancer, les maladies neurologiques (Parkinson et Alzheimer) ou auto-immunes, le diabète et les dysfonctionnements de la reproduction n’ont cessé de progresser. Comment expliquer cette inquiétante épidémie, qui frappe particulièrement les pays dits « développés » ?

C’est à cette question que répond Notre poison quotidien, fruit d’une enquête de deux ans en Amérique du Nord, en Asie et en Europe.

.

S’appuyant sur de nombreuses études scientifiques, mais aussi sur les témoignages de représentants des agences de règlementation – comme la Food and Drug Administration (FDA) américaine ou l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) –, le film montre que la cause principale de l’épidémie est d’origine environnementale …

Cette grande enquête retrace le mode de production, de conditionnement et de consommation des aliments, depuis le champ du paysan (pesticides) jusqu’à notre assiette (additifs et plastiques alimentaires).

.

.


2009

Coproduction : Galaxie Presse, C.F.R.T, En association avec ARTE France

Réalisateur : Marie-Monique Robin

Au printemps 2004, les photos de sévices infligés aux prisonniers irakiens dans la prison d’Abou Ghraib font le tour du monde. Si l’administration Bush incrimine d’abord des « brebis galeuses » au sein de l’armée, sa responsabilité directe dans le scandale va être établie par des commissions d’enquête parlementaires conduites entre 2004 et 2008.

Elles établiront que, dès le lendemain des attentats du 11-Septembre, le vice-président Dick Cheney a piloté un programme secret destiné à « légaliser » la torture.

À Guantanamo, mais aussi dans des prisons secrètes égyptiennes et syriennes, en Afghanistan et en Irak, la « plus grande démocratie du monde » va soumettre des milliers de détenus, dont beaucoup sont innocents, à des supplices soigneusement définis en haut lieu. Certains en sont morts, sans susciter ni enquête, ni poursuites.

.


2008

Producteurs : ARTE France, Image et Cie
Auteur / Réalisateur : Marie-Monique Robin
(ARTEvod)

Après une enquête implacable de trois ans menée en Amérique du nord et du sud, en Europe et en Asie, ce film nous révèle le projet hégémonique de Monsanto, menaçant la sécurité alimentaire du monde mais aussi l’équilibre écologique de la planète.

« LE MONDE SELON MONSANTO » mène l’enquête sur la multinationale américaine « Monsanto », leader mondial des biotechnologies et l’une des entreprises les plus controversées de l’ère industrielle.

90% des organismes génétiquement modifiés (OGM) cultivés aujourd’hui sur la planète, tels que le soja, le colza, le maïs, le coton…, lui appartiennent et à terme c’est la chaîne alimentaire toute entière qu’elle est à même de contrôler.

Les OGM de Monsanto ont envahi le monde entier et pourtant jamais une application agro-industrielle n’a suscité autant de passions et de polémiques. Pourquoi ? Quels sont les enjeux des OGM ? Risques ou bienfaits pour l’humanité ?

En s’appuyant sur des documents inédits et sur les témoignages de scientifiques, de représentants de la société civile, de victimes, d’avocats, d’hommes politiques, de représentants de la Food and Drug Administration américaine… ; en menant des enquêtes de terrain parmi les paysans en Inde, au Mexique, au Paraguay, la réalisatrice Marie-Monique Robin – lauréate du prestigieux prix Albert Londres -, a patiemment rassemblé les pièces d’un vaste puzzle économique.

Ce film reconstitue la genèse d’un empire industriel devenu l’un des premiers semenciers de la planète. Il montre comment, derrière l’image de société propre et verte que décrivent les campagnes publicitaires, se cache un projet hégémonique menaçant la sécurité alimentaire du monde mais aussi l’équilibre écologique de la planète.

.

.


2005

Depuis 1996, la culture du soja transgénique est autorisée en Argentine. Encouragée par la firme Monsanto, qui en commercialise les semences, elle occupe 50 % des terres arables. Avec des conséquences sociales et environnementales parfois terribles.

.

2004

« Un sujet psi étant un individu qui a développé des capacités de perception extrasensorielles c’est-à-dire qui ne voit pas avec ses cinq sens, qui voit avec un autre sens, c’est ce qu’on appelle vulgairement le sixième sens. J’ai accepté tout de suite de venir ici parce que si ces capacités existent alors dans ces cas là il faut l’étudier scientifiquement. »
[Maud Kristen]

 

« Un sujet psi étant un individu qui a développé des capacités de perception extrasensorielles c’est-à-dire qui ne voit pas avec ses cinq sens, qui voit avec un autre sens, c’est ce qu’on appelle vulgairement le sixième sens. J’ai accepté tout de suite de venir ici parce que si ces capacités existent alors dans ces cas là il faut l’étudier scientifiquement. »
[Maud Kristen]

Le paranormal est-il soluble dans la science ? Notre cerveau possède-t-il des capacités encore insoupçonnées ? Une voyante, un extralucide et un guérisseur se prêtent aux expérimentations des scientifiques… avec des résultats étonnants.

Alors que les États-Unis et nombre de pays européens reconnaissent la parapsychologie comme une science à part entière, le sujet reste tabou en France. Même si les phénomènes paranormaux n’ont jamais été prouvés, de nombreux laboratoires font des expériences sur les états modifiés de conscience qui révèlent des capacités insoupçonnées de notre cerveau. Marie-Monique Robin a rencontré plusieurs extralucides qui se sont prêtés à des expérimentations scientifiques : la célèbre voyante Maud Kristen, dont on mesure les ondes cérébrales lors des séances divinatoires ; un ancien agent de la CIA, qui a acquis un don de vision à distance depuis son expérience de “mort imminente”, ce qui lui a permis de sauver des otages et de donner des renseignements stratégiques fondamentaux à ses collègues ; et un guérisseur français qui, grâce à l’apposition des mains, est parvenu à soigner des patients atteints d’une grave maladie de la peau. (Arte magazine)

. .

BONUS :


SOURCE : LeNouvelEconomiste.fr / Arte.tv / PharmaCritique.20minutes-blogs.fr /

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
14 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Jean
Jean
9 décembre 2012 21 h 17 min

Putain c’est un dossier de dingue !! Beaucoup de video de merde sur EVO mais des reportages de compèt !!! (Finance, mondialisme, etc) . Impressionant.

totolechat
totolechat
9 décembre 2012 22 h 07 min

Tout simplement excellent! Merci pour ton travail et la promotion de cette journaliste d’exception.

MisterProvoc
MisterProvoc
10 décembre 2012 0 h 14 min

Journaliste d’investigation de gauche, camp du bien. Journaliste d’investigation de droite, nazillon.

ext4
ext4
10 décembre 2012 0 h 39 min

Au top le dossier, merci

Kiwi
Kiwi
10 décembre 2012 1 h 09 min

Yes I, j’pensais pas voir Marie-Monique sur EVO ! Merci !
Mister provoc’, comme d’hab, tu manques de recul, on en reparle ds qq années !

saycoman
saycoman
10 décembre 2012 3 h 48 min

Très bonne documentation MR Krylau 🙂 il ne reste plus que toi qui illumine un peu ce site hhh 🙂

Arnak
Arnak
10 décembre 2012 19 h 29 min

grace à Mr krylau, on ne passe plus pour des conspirationnistes,pourtant on évoque les mêmes thèmes !!!