Marketing vert : le grand maquillage

Décryptage des pratiques de grandes multinationales


Elles l’affirment dans leurs publicités et sur leurs emballages. Elles inventent même des labels « verts » pour être plus crédibles. Les grandes marques seraient devenues, selon elles, écologiquement responsables…
Comment s’y retrouver dans la jungle du « greenwashing », cet « éco-blanchiement » qui fait passer de façon éhontée des vessies pour des lanternes basse consommation ?
 

 
Cash Investigation est un nouveau magazine d’investigation sur France 2 présenté par Elise Lucet qui ont depuis plusieurs mois, accumulé les preuves de pratiques douteuses visant à tromper, voire manipuler le consommateur sur le maquillage écologique appelé aussi « greenwashing » .
 

%MINIFYHTMLb79207291a8f345f0eb14f15407147fc43%%MINIFYHTMLb79207291a8f345f0eb14f15407147fc44%

 
Le « marketing vert » consiste à utiliser des arguments écologistes pour vendre un produit.
Certaines marques ont effectivement opéré une conversion « verte » pour proposer désormais des produits respectueux de l’environnement. Mais d’autres en revanche n’ont porté à leur marchandise que des modifications mineures, montées en épingle par un marketing fallacieux.
Ainsi, une grande banque française fait appel à l’acteur Sean Connery pour clamer sa conversion écologique tout en finançant des projets industriels parmi les plus polluants au monde. Cette banque a même reçu le soutien d’une ONG environnementale connue de tous, le WWF.
 

La critique TV de télérama
… Pour son deuxième numéro, le nouveau magazine d’investigation de France 2 tape fort et juste. L’enquête est solide, le ton, offensif, et les questions, « cash » (d’où son titre). Les journalistes n’hésitent pas à utiliser à bon escient toutes les techniques propres à l’enquête télévisuelle : micros laissés opportunément ouverts au moment où l’interviewé se croit à l’abri des indiscrétions, caméra cachée, questionnement déstabilisant… On en redemande

 

😉 Le mensonge par omission est la base du marketing vert 😉

 

Source : Cdurable.info / Telerama.fr
 


 
BONUS² : Hold-up sur l’ écologie
Dans leurs publicités, de nombreux industriels du transport et de l’énergie mettent régulièrement en avant leurs engagements écologiques. Mais, dans la réalité, ces entreprises sont souvent épinglées par des associations écologiques pour leurs actions polluantes. Pendant plusieurs mois, «Spécial investigation» a enquêté sur ce nouveau marketing écologique et sur le décalage qui existe avec une réalité beaucoup moins rose.
 

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments