Maroc: trois ans de prison pour un faux profil Facebook

Facebook peut mener en prison…au Maroc !

Fouad Mourtada a été condamné à trois ans de prison par la justice marocaine pour avoir « usurpé » l’identité du frère du roi sur Facebook. Son comité de soutien organise des manifestations dans plusieurs capitales, dont Paris ou Londres, samedi.

S’il avait su qu’il se retrouverait en prison pour cette simple « plaisanterie », Fouad Mourtada n’aurait peut-être pas créé un profil au nom du prince Moulay Rachid, frère cadet du roi Mohammed VI, sur le réseau social Facebook.

Vendredi dernier, cet ingénieur informaticien marocain de 27 ans arrêté début février a été condamné à trois ans de prison et 10 000 diram (900 euros) d’amende par un tribunal de Casablanca pour « utilisation de données informatiques falsifiées et usurpation d’identité princière ».

« C’était juste une plaisanterie »
Pourtant, ce jeune homme diplômé d’une prestigieuse école de Rabat est, aux dires de son comité de soutien, « tout à fait intègre et ne s’intéresse guère à la politique ». Interrogé vendredi par le président du tribunal sur les raisons qui l’ont poussé à créer ce profil au nom de Moulay Rachid, Fouad Mourtada a répondu: « Je l’admire, je l’aime bien et je ne lui ai causé aucun tort, c’était juste une plaisanterie. je suis innocent ».

N’en a-t-il pas fait un usage qui pourrait nuire à l’image du prince dont il a, virtuellement, utilisé l’identité? D’après Najib Mohamed, membre de son comité de soutien, « il a seulement envoyé un message à un ami, pour l’impressionner », en utilisant ce profil sur Facebook… Et « même s’il avait eu un usage négatif de cette identité virtuelle, cette condamnation est disproportionnée ».

« Aux Etats-Unis, au Canada, en Europe de pareils faits ne font pas l’objet de procès. Sur Facebook, vous trouvez des sites de Sarkozy, Bush ou Blair ainsi que de stars du sport ou du cinéma sans que l’on puisse certifier qu’ils soient vrais », a assuré l’avocat du jeune homme, Me Ali Ammar.

Erreur judiciaire ou acte politique?
Pour dénoncer ce qu’il considère comme une « erreur d’appréciation » de la justice marocaine « déconnectée de ce qui se passe sur Internet », le comité de soutien organise samedi des manifestations dans plusieurs villes dont Paris, Bruxelles, Londres ou Washington DC.

« Notre action n’est pas contre le Maroc », précise Najib Mohamed. Ce pays « est allé très loin en matière de droits de l’homme, nous espérons que la page des années de plomb est bien tournée et que cela continuera dans ce sens ».

Mais, comme les proches de Fouad Mourtada qui a fait appel de cette condamnation, il est inquiet. Inquiet pour le jeune homme, incarcéré « dans la mauvaise aile » de la prison Oukacha de Casablanca. Inquiet aussi pour la liberté d’expression au Maroc, après avoir entendu le procureur réclamer « un châtiment exemplaire », vendredi dernier, à l’égard de Fouad Mourtada.

Source : artcile de Marie Simon, de Lexpress.fr

http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=467274&xtor=RSS-96

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments