Michel Houellebecq réfute la possibilité du plagiat

Le ton est acide et le verbe cinglant…

L’un des romanciers français les plus en vue est montré comme plagiaire, par un journaliste qui a trouvé dans son roman, « La Carte et le Territoire » à paraître, de longues citations des définitions de la mouche, de Beauvais et autres, dans l’encyclopédie Wikipédia. Michel Houellebecq répond aux accusations. « Ça fait partie de ma méthode » !

Pour l’auteur à succès, mais surtout à ses débuts quand il a donné un coup de jeune au style littéraire, les emprunts et les pastiches sont un artifice de la littérature notoire, il apprécie chez Georges Perec et Jorge Luis Borges cette façon de rendre une impression du réel et de la vie moderne. Mais le plagiat n’est pas seulement la copie…

Pour Michel Houellebecq, le procédé dont il fait l’objet s’apparente à une « technique de l’insulte », jetant l’anathème sur quelqu’un en prononçant le mot qui tue. Ou alors, « Si ce n’est pas pour uniquement me nuire, ce sont vraiment des incompétents ».

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Truand2lagrammaire
Truand2lagrammaire
6 septembre 2010 17 h 25 min

OSEF

Dieu
Dieu
6 septembre 2010 18 h 35 min

Truand2lagrammaire >> SUICIDE

Marc
Marc
6 septembre 2010 18 h 49 min

je comprends pas ce qu’on lui reproche. Si on veut donner une définition (scientifique) on s’inspire d’encyclopédies, je dis bien on s’inspire, et dans son cas ce n’est pas du mot pour mot, il a reformulé les phrases.

dji
dji
6 septembre 2010 19 h 34 min

truand2lagrammaire: +1 (bon choix de pseudo).

Pschit citron
Pschit citron
6 septembre 2010 19 h 45 min

@ Marc : Tout a fait d’accord avec toi. Je crois que dans cette histoire on ne lui reproche rien. C’est juste une tentative des journaleux littéraires de faire partir un « buzz ». La rentrée littéraire est plutôt calme, il faut bien faire partir le truc. Et au passage une manière de dire : « vous avez vu on a lu le livre, on sait de quoi on parle ». La méthode utilisée par Houellebecq est courante dans la littérature (cf Brett Easton Ellis dans American Psycho et sa définition hyperencyclopédique du groupe Génésis). Et s’il s’agissait de plagiat, le livre de Houellebecq… Lire la suite »

polar
6 septembre 2010 20 h 26 min

En attendant son bouquin prétend au prix Goncourt cette année. Essayer de le discréditer me parait plausible, y`a des tonnes de gens qui aiment pas Houllebecq, moi par exemple si on me demandait d`écrire un papier sur lui………….

Moi, j’aime bien. Mais je ne crois pas qu’on ait voulu le discréditer, je crois juste à la possibilité de faire un buzz avant la sortie du livre dans les rayons. Ph. Gras