Monde Arabe, l’onde de choc Arabe ?


Certains activistes ont été formés à la meilleure école…

Répression en Libye et au Bahreïn, manifestation au Maroc. Depuis la chute éclair du président tunisien Ben Ali, en janvier dernier, le monde arabe est secoué par un vent de fronde sans précédent.

Spécial Investigation  s’intéresse à ce « printemps arabe », qui représente peut-être un tournant historique comparable à celui de la Chute du Mur de Berlin en Europe, en 1989.

Les équipes de Spécial Investigation ont suivi la révolution égyptienne et ses répercussions en Algérie, au Yémen et en Syrie. Dans tous ces pays, la jeunesse réclame plus de justice et plus de démocratie. Ses armes : la non violence et les réseaux sociaux d’Internet.

Reportage Canal+ (2011/02/21) sur les « révolutions » dans le monde arabe.
Un reportage vidéo réalisé par Sofia Amara


Rédaction en chef : Marc Berdugo et Florent Chevolleau — Journaliste : Marianne Kerfriden
Images : Pedro Brito da Fonseca, Guillaume Lhotelier, Nazim Belabdelouahab et Abdel Natale
1 / 2 / 3 / 4

Un reportage qui montre bien que ce n’est peut être pas dû au hasard et qu’il y a peut être bien de la manipulation… Après enquête, il est possible de conclure à une déstabilisation du monde arabe, plus qu’une vague démocratique, un nouvel ordre se dessine et l’occident semble être aux commandes…

Certains activistes arabes ont été formés à la meilleure école : celle des révolutions démocratiques des pays de l’Est Otpor, en Europe, dans les années 2000…

Otpor
Le mouvement Otpor, en serbe cyrillique Отпор (« Résistance »), est une organisation politique, généralement considérée comme l’un des acteurs majeurs de la chute du régime de Slobodan Milošević… Après la chute du régime, Otpor est devenu le centre de formation pour l’action non-violente et a formé des jeunes révolutionnaires de différents pays, en Géorgie, puis en Ukraine, mais aussi en Biélorussie et dernièrement en 2011 Egypte.

Le mouvement Otpor s’est principalement développé sous l’impulsion de jeunes étudiants en premier cycle universitaire et écoles supérieures serbe, fréquemment membres du parti d’opposition. Elle a été financée par des organisations occidentales de soutien a la démocratie : Freedom House et Open Society Institute

FreeDomHouse (www.freedomhouse.org)
Freedom House est une organisation basée à Washington, qui étudie l’étendue de la démocratie dans le monde. Fondée en 1941, elle comprend environ 120 employés, répartis dans des bureaux situés dans une douzaine de pays. Une partie de son financement provient du Gouvernement fédéral des États-Unis. Elle reçoit aussi des dons d’organisations caritatives ou de l’Union européenne.

Selon la Freedom House elle-même :
« Freedom House est une organisation non gouvernementale indépendante qui aide au développement des libertés dans le monde. La liberté n’est possible que dans un système politique démocratique où les gouvernements sont responsables devant leur propre population ; où la loi est respectée ; et où les libertés d’expression, d’association, de culte et le respect des droits des minorités et des femmes sont garantis. »

« La liberté est fondée sur les actions d’hommes et de femmes courageux et engagés. Nous aidons les initiatives civiques non violentes dans les sociétés déniant les libertés ou menacées, et nous nous opposons aux idées et forces qui mettent en cause le droit qu’à chacun d’être libre. Freedom House fonctionne comme un catalyseur pour la liberté, la démocratie, et l’ordre selon la loi au travers de ses analyses, conseils et actions. »

« Nos divers conseils d’administration sont unanimes pour dire que la prédominance américaine dans les affaires internationales est essentielle pour la cause des droits de l’homme et de la liberté »..

Open Society Institute (www.soros.org)
L’Open Society Institute ( OSI ) octroi des subventions aux fondations qui vise à influencer la politique publique pour promouvoir les gouvernement démocratique , les droits de l’homme , l’économique , le juridiques , et les réformes sociales. L’un des objectifs de l’OSI est le développement de la société civile des organisations (par exemple, les organismes de bienfaisance, les groupes communautaires et syndicats) pour encourager la participation à la démocratie et de la société.

OSI a été créée en 1993 par l’investisseur George Soros pour soutenir ses fondations en Europe Centrale et de l’Est et l’ex- Union soviétique . Ces fondations ont été créées à partir de 1984.

Source : Revue-Defense-IHEDN.frBentAljazair.com / CanalPlus.fr / Nous-Les-Dieux.orgLeQuotidien-Oran.com / IRevolution.ne / Wikipedia.org/Otpor/Freedom_House/OpenSocietyInstitute / 6april.orgHaysVilleLibrary.com /

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
erf
erf
2 avril 2011 9 h 08 min

Bah c’est bien connu qu’ils viennent des grandes écoles et c’est surtout pas nouveau, demande à Hô Chi Minh …

jef
jef
2 avril 2011 16 h 33 min

Iran, Corée du nord c’est pour quand ?

MisterProvoc
MisterProvoc
2 avril 2011 19 h 07 min

La survie du régime nord Coréen est garantie par le grand frere chinois… Sans lui…

moutemoute
moutemoute
2 avril 2011 22 h 05 min

on repassera pour l’objectivité de « freedom house » et OSI …

Et vous croyez vraiment que la spéculation sur les denrées de première nécessité a été faite par hasard… wall street gouverne le monde.

yall
yall
4 avril 2011 15 h 36 min

Un post légèrement inutile ainsi que le reportage, un manque total d’objectivité ! Un petit rappel aux bases de l’orthographe serait nécessaire pour l’OSI

MrKrylau
24 juin 2014 17 h 45 min

Declassified : un rapport officiel du département d’Etat américain, confirme l’implication de la Maison-Blanche dans les «révolutions» ayant secoué de nombreux pays dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Le document en question, qui date du 22 octobre 2010 et intitulé «Middle East Partnership Initiative : Overview» … Le pays de l’Oncle Sam a concocté dans ses officines de nombreuses stratégies pour défaire les régimes dans les pays ciblés en s’appuyant sur «la société civile» qu’il arrive à contrôler après avoir effectué un travail de fond sur les organisations non gouvernementales … L’administration d’Obama assure même «le… Lire la suite »