Noire Finance Partie 1 : La grande pompe à phynances (Vidéo)

Pourquoi faut-il renflouer les banques quand les entreprises ferment, quand l’euro est attaqué, et quand l’Etat croule sous les dettes ?

Excellent reportage d’Arte avec cette plongée au coeur du capitalisme financier, qui permet de mieux comprendre les mécanismes de la finance et la nécessité politique de mettre fin à certaines dérives.

Noire Finance se décline en deux volets qui peuvent être vus indépendamment l’un de l’autre. Le premier, intitulé La Grande Pompe à phynances est un historique retraçant, depuis la crise de 1929, les différentes étapes des déréglementations qui ont conduit à la financiarisation de l’économie mondiale.

Le second volet, Le Bal des vautours, est centré sur la période contemporaine et montre comment les logiques boursières ont mené le monde à la crise actuelle.

Voici la première partie :

http://www.youtube.com/watch?v=v8exLr-yAQU

Et pour visionner la seconde partie, Le bal des vautours, cliquez ici !

0 0 vote
Article Rating

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
snipe960
snipe960
3 octobre 2012 19 h 44 min

canons juste un truk je n'accepterai de prospectus de ma banque que si il est inscrit la côte en % d'investissement dans les hedges fund brefs si tout le monde ferai cette demande et que celle-ci aussi bateau soit tel fonctionnais efficacement c à dire à avec un contrôle efficaces de cette petit info facile à récupéré par les banque et vérifiable par des structures indépendant l'économie réel s'en sortirai aisément par le simple levier de la détestation collectives de ces entités mafieuses. un peu comme al capone
tombant par le fisc et non directement pour ces méfait

vinch
vinch
4 octobre 2012 0 h 40 min

merci pour le partage…en attendant la suite

bruno
bruno
4 octobre 2012 2 h 21 min

Arte est la seule chaîne que je regarde de temps en temps pour ses programmes de qualité, néanmoins je suis déçu qu'une fois de plus le mot "(noire)" soit encore et encore utilisé pour désigner un évènement négatif. Ne pouviez vous pas appeler ce documentaire sombre finance, obscure, sinistre, hostile, occulte finance et j'en passe, les synonymes ne manquent pas.Avez vous conscience que des individus sont noirs. Pensez vous normal d'employer le mot "(noir)" pour désigner tous les malheurs de la terre ?
Je pense que les rédactions devraient être plus sensible à cela. Par pitié faites donc preuve d'empathie.

Komplo
Komplo
4 octobre 2012 14 h 14 min

Mouai, je trouve pas ça très explicite, si j'avais pas vu une dizaine de reportage sur le système bancaire avant, j'aurais vraiment rien capté…

hans
hans
4 octobre 2012 14 h 40 min

Avec tout le respect que je vous dois bruno, vous êtes c*n. Un noir est dit noir de par sa couleur de peau qui, est plus sombre que celle des blanc de par la présence plus important de mélanine. De ce fait, même si leur couleur n'est pas #000, on considère cette nuance depuis toujours. Ce n'est pas pour autant qu'on fait de la discrimination ! Jaune Cocu, Blanc comme neige, Rouge de colère et on peut aller loin comme ça. Soyez intelligent et arrêtez de faire de "stigmatisation" à tout va ! C'est énervant à la fin

bruno
bruno
11 octobre 2012 19 h 13 min

Hans, je n'ai point besoin du respect d'une personne d'aussi mauvaise foi que vous.

REVUE DE PRESSE DE LA MISSION
AGROBIOSCIENCES DU 19 AOÛT 2008
MARÉES VERTES : ON BROIE DU NOIR (ARTICLE ORIGINAL)
LE MONDE, 16 AOÛT 2008 ; FRANCE INTER, IN EXTREMIS, 16 AOÛT 2008.

Travail au noir: Darcos précise les conditions de fermeture d'entreprises
26 novembre 2009 à 16:28

Article web du journal libération – Jeudi Noir : « Pour nous c’est une victoire »
SOCIÉTÉ 18/02/2011

et j'en passe

Snow
Snow
29 décembre 2012 3 h 30 min

Quand je lit « noire finance », je comprend : une finance obscure qui dysfonctionne, mais je ne voit pas le rapport avec un africain -_- Et quand je qualifie quelque chose de « blanc » pour dire qu’il est pur, ce n’est pas de la propagande « white power » ! C’est de la paranoïa là… Quant aux exemples que tu cites : « broyer du noir » est une expression imagée qui n’a strictement aucun rapport de près ou de loin avec du racisme ! Et le « travail au noir » est nommé de la sorte parce qu’il se fait illégalement, caché, « dans l’ombre », sans transparence, pas… Lire la suite »