Nouveaux scandales financiers pour Sarah Palin

  1. Les républicains ont dépensé 150.000 dollars pour Rhabiller Sarah Palin.

  2. 15 millions de dollars pour restaurer ses mails

  3. Des frais de déplacement pour des voyages fantômes ou pour ses enfants

WASHINGTON (AFP) — Le parti républicain aux Etats-Unis a dépensé la bagatelle de 150.000 dollars (environ 116.000 euros) pour habiller et maquiller Sarah Palin, colistière du candidat à la Maison Blanche John McCain, a affirmé le site internet Politico.

Le principal organe de recueil de fonds des républicains a dépensé des dizaines de milliers de dollars dans des grands magasins de luxe de St. Louis, New York et Minneapolis, a assuré le site mardi en fin de soirée.

La somme de 4.716,49 dollars a été dépensée en coiffure et en maquillage au mois de septembre, a ajouté le site. Ce poste de dépenses n’apparaissait pas sur les comptes du parti avant la désignation de la gouverneure de l’Alaska, en août.

Tracy Schmitt, une porte-parole du ticket McCain-Palin, a assuré qu’il avait « toujours été prévu que les vêtements ainsi investis soient cédés à une organisation caritative après la campagne ».

« Avec toutes les questions importantes auxquelles le pays est confronté, il est incroyable que nous passions du temps à parler de pantalons et blouses », a-t-elle également déclaré.

Une autre porte-parole, Maria Comella, a « refusé de donner des détails sur ces dépenses et sur les raisons pour lesquelles il était nécessaire de dépenser autant », a indiqué Politico.

L’état-major de campagne républicain « ne commente pas les décisions stratégiques sur la façon dont les ressources financières sont dépensées », a expliqué Mme Comella sur le site.

Deux magasins de vêtements pour bébés figurent sur la liste des dépenses, « suggérant que 295 dollars ont été dépensés pour habiller le dernier des Palin sur le chemin de la campagne », a ajouté Politico, évoquant le cinquième enfant de la candidate au poste de vice-présidente, né en avril.

Sarah Palin : 15 millions de dollars pour restaurer ses emails

Après le piratage de son compte de messagerie Yahoo de Sarah Palin et la fermeture de celui-ci, la justice avait imposé à la candidate à la vice-présidence américaine de restaurer ses emails. La loi impose en effet à l’actuel gouverneur de l’Etat d’Alaska de rendre public les messages électroniques échangés dans le cadre de sa fonction. Le bureau de Sarah Palin a évalué le coût d’une recherche exhaustive de l’ensemble des emails à pas moins de 15 millions de dollars. Cette décision de justice imposerait semble-t-il d’analyser les comptes des 16 000 employés de l’Etat, à un coût de 960,31 dollars chacun. Il faudrait en outre consacrer 13 heures de travail à chaque compte. Le projet s’annonce donc laborieux.

Des frais de déplacement pour des voyages fantômes

Une nouvelle révélation potentiellement embarrassante pour Sarah Palin. La colistière de John McCain s’est fait verser par l’Alaska, Etat dont elle est gouverneure, une indemnité pour frais de déplacement alors qu’elle se trouvait chez elle, rapporte le « Washington Post » mardi.

Une analyse des voyages déclarés par la gouverneure révèle qu’elle a réclamé ce per diem à 312 reprises pour des périodes où elle était à son domicile de Wasilla (Alaska). Les indemnités versées sont normalement destinées à payer les repas et les dépenses annexes lors des déplacements officiels.

Selon des responsables de l’Alaska, l’indemnité a été accordée à Mme Palin car son poste est normalement basé à Juneau, la capitale de l’Etat, alors qu’elle se trouvait à Wasilla, distante de 1.000 kilomètres. La gouverneure s’est installée à Juneau l’an dernier mais réside souvent à Wasilla.

Elle a également facturé au contribuable des frais de voyage pour son mari et ses enfants qui s’élèvent à 43.490 dollars (30.800 euros), pour de nombreux déplacements effectués entre Wasilla et Juneau et ce qui a été présenté comme d’autres voyages de fonction.

On ne savait pas clairement dans l’immédiat dans quelle mesure les frais de voyage des enfants peuvent être couverts. Le directeur financier de l’Etat, Kim Garnero, a déclaré au « Washington Post » que l’administration locale rembourse les frais de voyage de quiconque travaille pour le compte de l’Etat, ajoutant toutefois: « Je ne peux imaginer que des enfants puissent être dans ce cas. »

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments