Nouvel Ordre Mondial, Gouvernements Secrets & Fachisme

« End Games », d’Alex Jones met en évidence l’influence des groupes secrets de personnages influents dans le monde à l’heure actuelle et dans l’histoire, comment ces groupes ne respectant pas la propriété se sont appropriés les richesses et l’économie d’un pays comme en Angleterre et le Bilderberg Group à l’heure actuelle, décidant de l’avenir du monde sans se soucier des effets destructeurs de leur politique sur les populations concernées et sans se soucier de la démocratie. Il revient aussi sur les millions de morts provoqués seulement aux 20eme siècles par les dictatures.

 
Voir la suite:
 
L’un des moments forts du reportage est comme les gardes demandent aux curieux de s’éloigner de la propriété ou se réunissent les personnages influents, alors qu’eux mêmes volent les terres et les ressources des peuples de la planète qui ne leur appartiennent pas pour leurs propres besoins personnels de pouvoir et pour leur propre sécurité, c’est un véritable esclavage moderne.
 
Dans le seconde moitié, une grande partie du documentaire montre les nombreuses expériences cruelles réalisées par le gouvernement américains sur différentes populations, comme irradier aux rayons X des enfants. Il est même questions d’enfant inscrits dès leur naissance sur des listes de criminels et obligés d’assister à des audiences de probation à deux ans.
 
Leur but est d’obtenir le pouvoir par l’obéissance et la domination, ils reproduisent ce qu’ils ont subis dans leur enfance ou leur parents les ont traités (émotionellement) comme ils traitent ensuite les populations parce que c’était pour eux le seul moyen d’obtenir ce dont ils avaient besoin pour survivre, par exemple avec les "anti-dépresseurs" qui sont encore un moyen d’endormir la population pour la rendre plus docile. Il manque dans le reportage le fait qu’au début de la vie ce sont les parents qui ont contrôlés de cette façon les enfants pour leurs propres besoins.
 
La nature et l’environnement qu’ils tiennent tant à protéger comme on le voit dans les grandes campagnes médiatiques actuelles sur ce sujet représentent pour eux dans leur histoire (inconsciente) leurs propres parents et plus particulièrement leur mère qu’ils protègent pour leur propre besoin survie, les populations qui réclament eux aussi le droit de vivre et de répondre à leurs besoins sont donc considérés comme une menace pour eux même et pour la mère (appelée parfois mère nature) qui ne pourrait pas tant en supporter, mais ce n’est que la réalité intérieure de l’enfant et de ses peurs, ce n’est plus la réalité du monde adulte et actuel.
 
L’article "D’où vient le mal dans le monde et comment se génère-t-il?", d’Alice Miller, explique comment les tyrans ne savent que reproduire ce qu’ils ont subis, n’ayant rien connu d’autre, n’ayant jamais eu d’amour et appris à faire autre chose que de la violence, comment ils reproduisent leur situation infantile intérieure à l’échelle d’une nation,  parce qu’ils ont peur d’être confronté à leur enfance, leurs parents, leur histoire personnelle et émotionnelle et préfèrent condamner à la mort des millions de gens plutôt que de devoir accuser leurs parents, étant encore terrorisé par eux et par leurs punitions comme le petit enfant qu’ils étaient, terrorisant les populations comme eux mêmes ont été terrorisés et pour tenter de surmonter leur impuissance infantile ou ils ne pouvaient rien faire contre leurs parents, mais cela semble improbable à beaucoup de gens parce que nous minimisons pratiquement tous ce qui nous est arrivé dans notre enfance et l’influence de celle-ci sur notre vie adulte. Ils sont en quelque sorte programmés à faire subir ce qu’ils ont subis (émotionnellement).
 
Extrait: "Tout dictateur fait subir à son peuple des sévices identiques à ceux qu’il a subis autrefois, quand il était enfant. Les humiliations qu’il a vécues plus tard, en tant qu’adulte, ont sur ses actions une influence beaucoup moins grande que les expériences émotionnelles des premières années ; celles-ci restent à tout jamais codées dans son cerveau, mais la plupart du temps elles ne sont pas accessibles. Comme chaque dictateur ou presque dénie sa souffrance (son immense impuissance d’autrefois face à la brutalité), il ne peut la décoder et a toujours besoin de nouveaux boucs émissaires, afin de venger cette ancienne terreur qui remonte à son enfance et ne plus avoir à la ressentir.
  
 
 
A voir aussi: 
 
 
 

Cet article est issu de la Tribune Libre. L’opinion exprimée n’engage que son posteur, et en aucun cas l’équipe rédactionnelle du site.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
9 novembre 2010 18 h 07 min

….hooolàààà c’est de la bonne…..pffffff….atterrissage dans 2 jours là….

THR
THR
9 novembre 2010 18 h 54 min

imbécile, anonyme. sombre imbécile.

Salutatous
Salutatous
9 novembre 2010 19 h 41 min

C’est un peu simple d’expliquer ça avec de la psychologie a l’echelle d’une vie humaine sachant que cette manipulation dure depuis l’aube de l’humanitée …

Saméto'o
Saméto'o
11 novembre 2010 0 h 47 min

un de ces 4 dans les livres d histoire ils en parleront de nous, comment est ce qu on a pu etre assez bêtes pour se laisser contrôler,manipuler,exploiter à ce point, ils citeront le pétrole,la télé, les hyper marchés(la plupart des gens ne savent pas se débrouiller pour survivre sans les supermarchés c est dingue quand on y pense à quel point nous sommes dépendants) et tout ça sous couvert de fausse démocratie, de progrès dans la technologie qui n apporte rien en soi,des soit disant progrès de la médecine alors qu on ne sait presque rien sur le cancer…enfin… Lire la suite »