Nucléaire : action de Greenpeace à Tricastin

greenpeace

Des militants ont pénétré le site tôt ce matin et projeté un film sur un réacteur

Ce matin à l’aube, un groupe d’une trentaine de militants a de nouveau choisi de médiatiser la centrale nucléaire de Tricastin, dans la Drôme (une action avait déjà été menée l’année passée).

S’étant introduits sur le site, ils ont projeté sur l’un des réacteurs une fissure factice avant d’afficher un message à l’attention de François Hollande, qui pourrait être selon eux le président en fonction sous lequel pourrait avoir lieu un accident nucléaire si les choses restent en l’état.

Le président de Greenpeace France, Jean-François Julliard, rappelle à cette occasion que la centrale de Tricastin est l’une des plus dangereuses, tout comme Fessenheim :

Tricastin est l’une des cinq centrales nucléaires que nous considérons comme les plus dangereuses et dont nous demandons la fermeture. Elle est installée sur une zone sismique, inondable et il y a des fissures sur l’un des réacteurs. Il est donc urgent que ce site soit fermé. Tout autant que celui de Fessenheim

Une vingtaine de militants ont été interpellés, aucun d’entre eux, selon le Ministère de l’Intérieur, n’a pu accéder à des zones sensibles de la centrale.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments