Un ourson martyrisé à la TV japonaise

https://storage.googleapis.com/stateless-www-eteignezvotreord/2009/09/ourson-480x354-custom.jpg

Que c’est drôle de terroriser un petit ourson !

Tout part d’une expérience dans un zoo sud-coréen.

Un ourson est placé successivement au milieu d’autres espèces, comme des lionceaux ou des singes. L’ourson est bien évidemment excité, terrorisé, il crie, reste tétanisé puis cherche à fuir, mais chose étrange, toutes ses réactions font le bonheur des commentateurs, hilares devant ces images, lesquelles méritent apparemment quelques slow-motions, histoire de bien se marrer.

Dans cette vidéo, que vous avez peut-être déjà vue, l’ourson peut y laisser sa vie à chaque instant, ou tout au moins se blesser, mais ça n’a pas l’air de tracasser qui que ce soit. Et je rappelle que nous sommes dans un zoo, pas dans un laboratoire. Un endroit où, en principe, on cherche plutôt à prendre soin de ses pensionnaires.

[youtube sUY6LgLVb4U]

Plus récemment, cette semaine, la télévision japonaise a acheté ces images et les a diffusées à un panel de célébrités, qui elles aussi semblent plutôt amusées par ce petit ourson qu’on martyrise. Tant mieux si tout le monde se marre, c’était le but !

Mais à la fin de la vidéo, au bout d’un mois de torture traitement, on peut se rendre compte que l’ourson a beaucoup appris de cette expérience et est maintenant capable d’affronter les lionceaux et même de foutre une rouste au singe (peut-être même de le déchiqueter vivant, mais ça, on ne le montrerait pas).

[youtube 8nJCek317Yg]

Autrement dit, le jeu en valait la chandelle ? Non. Car l’ours n’a aucunement besoin d’avoir à affronter un lion, que ce soit en captivité ou non. Et les traumatismes qu’il a subis auraient pu lui être fatals à maintes reprises.

Le zoo sud-coréen a présenté ses excuses et admis que ces expériences n’avaient rien de pertinentes, et ne présentaient surtout aucune valeur éducationnelle, ces espèces n’ayant pas à cohabiter, et qu’exploiter les émotions d’un animal au nom du divertissement relevaient du ridicule et de l’ignorance. Des propos qui n’ont bizarrement pas été rapportés par la télévision japonaise lors de sa diffusion des images.

On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités (Ghandi)

You may also like

18 Comments

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *