PARISIS CODE

La découverte du PARISIS Code
Se peut-il que Paris puisse encore nous cacher quelque chose d’important ? Depuis des siècles, la Ville Lumière est disséquée, analysée, commentée; on a l’impression que rien n’a pu échapper à la sagacité des historiens et autres amoureux de la Capitale.
Peut-on enfin imaginer qu’un grand secret parisien puisse traverser les siècles à l’insu de ses habitants ? Enfin, comment un tel système a t-il pu continuer à être entretenu et régénéré en permanence en passant totalement inaperçu jusqu’à ce jour ?

En juin 2005, le hasard a voulu que je mette le doigt sur ce grand secret. Pour percer ce secret, j’ai dû étudier pendant 4 ans la carte de Paris à la loupe, me replonger dans l’Histoire de France, la géographie et même dans la Bible !
Paris, une des plus belles villes du monde, cache des connaissances naturelles et surnaturelles que le commun des parisiens ne soupçonne même pas !
Pourquoi ai-je baptisé ce code Parisis ? A cause de son origine étrangement…égyptienne ; Par-Isis ! En effet, plusieurs clefs de ce code dont une statue déguisée d’Isis sont inspirées par l’Egypte des Pharaons.Justement le Parisis Code fut découvert en 2005, année de sa sortie en France. A cette époque, je ne l’avais pas encore lu. Il existe malgré tout une connexion troublante entre les deux codes, mais à la différence du célèbre roman, dans ce code parisien, toutes les vérifications sont possibles et à la portée de tous. La création du PARISIS Code
Depuis sa création, Paris n’a cessé de se développer autour de son berceau, l’Ile de la Cité ; de nombreux monuments et autres éléments symboliques ont été disposés judicieusement dans le maillage complexe de ses rues, selon un plan secret qui se perpétue de nos jours grâce au concours de mystérieux initiés ou par l’intervention d’une fantastique « Intelligence ». Les noms et les emplacements de voies de la Capitale sont les objets principaux de ce Code dans lequel la réalité et la fiction semblent indissociables.Le Parisis Code met en scène d’une manière spectaculaire les nombreux personnages dont les noms ont l’honneur de figurer dans cette trame symbolique parisienne.
C’est un véritable Who’s who occulte, une espèce de code-canevas centré, entre-autres, sur la boucle de l’Ankh encadrant l’opéra Garnier. Cette clef qui dessine une grande croix égyptienne sur Paris, justifie à elle seule le nom de ce Code.
Ce Code aurait probablement dû demeurer secret… Tout au moins, les organisateurs de ces alignements, n’ont-ils pas cherché à les diffuser, en restant eux-mêmes dans l’ombre.
Quand on regarde une carte de l’agglomération parisienne, on ne voit qu’un fouillis de voies partant tous azimuts. Qui se douterait que ce salmigondis cadastral cache un subtil jeu de pistes à la gloire post-mortuaire de certains individus sélectionnés suivant des critères secrets ?
Qui a eu l’idée d’un tel code ? Qui y a participé ? Qui l’a continué ? Pourquoi l’avoir caché aux parisiens ?
Car, comme dans toute société secrète, il y a des maîtres, et il y a des élèves, sinon de dénomination, du moins d’esprit.
Il semblerait que Napoléon 1er soit l’instigateur de ce code secret, notamment à la suite de son expédition égyptienne et surtout après la nuit passée dans la chambre dite « du roi » de la Grande Pyramide de Kheops.Cependant, pour étayer cette supposition, il ne faut pas oublier que Paris est la ville d’Isis l’égyptienne, et que le code paraît centré sur l’Ankh ou croix de vie, qui est précisément un des trois attributs d’Isis.
Le plus troublant demeurant que l’identité du découvreur de ce Code est en permanence suggéré avec une précision époustouflante.
En poussant la spéculation à ses limites extrêmes, on peut supposer que le secret du code est transmis au dirigeant suprême, qui le confie à son successeur ; au même titre que le code de déclenchement de l’arme nucléaire. Cela n’a rien de choquant, et peut simplement être considéré comme un secret d’Etat, même si le fait de le dévoiler au grand public, ne porte de préjudice à personne.
Alors, ce Parisis Code : bottin mondain référençant la vie passée, l’œuvre, les lieux fréquentés des personnalités choisies ? Non, système révélant bien des secrets, que l’Histoire officielle ne dévoilera jamais.
Les clefs du PARISIS CODE
La plupart des clefs fait partie des édifices les plus prestigieux et symboliques de la capitale.
Elles ont toutes une fonction et une signification bien spécifique, donnant un véritable sens aux alignements. Elles servent de trait d’union, de jonction, de 3ème point.
La clef principale du Parisis Code est représentée par le Boulevard des Capucines, le Boulevard des Italiens, l’Avenue de l’Opéra et les rues tournant autour de l’Opéra Garnier.
Cette disposition de voies prend la forme caractéristique de l’Ankh, la croix égyptienne. Le point le plus important, souvent évoqué, est la boucle de l’Ankh, matérialisée par l’Opéra Garnier.Parmi les autres clefs permettant de lire le grand Code de Paris, on trouve la plupart des grands monuments de la Capitale. Chacune a une signification en rapport avec son histoire, sa forme ou son nom. La signification de ces clefs est souvent d’une grande logique.Ainsi la Tour Eiffel est une clef symbolisant la France ou Paris.
L’Arc de Triomphe apporte une notion de succès, d’importance et bien sûr de Triomphe.
La cathédrale Notre-Dame met bien sûr l’accent sur l’aspect religieux en général, sur la Vierge, mais aussi sur Isis…
La Pyramide du Louvre est une clef majeure concernant Napoléon. Elle apporte une notion d’importance. C’est la clef universelle réservée aux personnalités les plus marquantes et aux évènements exceptionnels.
Mais la clef qui concerne l’Empereur, est avant tout, son tombeau qui trône sous le dôme des Invalides.La Statue de la Liberté du Pont de Grenelle est une représentation cachée en terre de France de la déesse égyptienne Isis. De nombreuses preuves sont apportées viennent attester ce fait.
Le Trocadéro (Palais de Chaillot) possède trois clefs sexuelles consacrées à la Création de la Vie, l’acte primordial pour l’Humanité :
On y trouve l’Esplanade des Droits de l’Homme représentant le sexe féminin, la Fontaine de Varsovie évoquant par sa forme le sexe masculin. Le parc des Buttes-Chaumont, dessine, vu du ciel, une clef suggestive extrêmement importante pour le code ; il s’agit d’une tête d’Aigle. C’est son œil qui dans le code, s’est révélé être une des clefs les plus actives.Reconnaissable par sa forme circulaire, unique à Paris, la Maison de Radio-France est la clef de la Communication. Généralement, les alignements transitent par le centre exact de ce cercle. L’entrée principale du cimetière du Père Lachaise est naturellement la clef de la Mort. Elle donne des renseignements sur la date de la mort, l’endroit où elle est survenue ; parfois même l’emplacement exact de la sépulture !La Tour Maine-Montparnasse, à l’image du Monolithe noir du film culte 2001, l’Odyssée de l’Espace de Stanley Kubrick est la clef de l’Intelligence… Nous avons également la Grande Croix (Bellator), immense présence du Christ dans la Capitale…Comble de précision de ce Code, certaines dates (jour et mois) sont inscrites très clairement, ceci en utilisant certaines rues ou certains édifices bien « ciblés ».
Une droite joignant la rue d’un personnage connu, à certaines clefs, passera sur des voies parisiennes communiquant des informations précises sur sa vie. Adresse qu’il a occupée, endroit où il est né, mort ou assassiné…
A ce jour, dans Paris, j’ai recensé plusieurs centaines de personnalités bénéficiant du code ; j’ai dû les classer par catégorie. Outre les illustres militaires, inventeurs, grands médecins ou personnalités du monde politique, nous trouvons plus de 40 savants, une vingtaine d’architectes, 72 écrivains ou comédiens, plus de cinquante musiciens et compositeurs illustres et une soixantaine de peintres et sculpteurs prestigieux.Les chanteurs et fantaisistes, les grands couturiers, les cuisiniers ne sont qu’une vingtaine pour l’instant à bénéficier de la parole du code, mais de nouvelles voies sont sans cesse créées pour les accueillir. L’Histoire de France se taille bien sûr une place de choix dans le Code.Exemples d’alignements symboliques.

En prenant connaissance du Parisis Code, les tenants d’une science conformiste et confortable ne désirant pas être dérangés dans leurs certitudes devraient se trouver pas mal déstabilisés par l’accumulation impressionnante de preuves…
Vous serez très étonné de constater que le Président Chirac a choisi son ultime adresse à Paris, en parfait accord avec son parcours politique, mais surtout en fonction des exigences du Parisis Code. A la lueur du Code, on peut affirmer à 100% que cette adresse était prévue dans sa destinée le jour même où il vint au monde !
Le plus étrange, étant qu’on ne peut absolument pas affirmer que tout cela est élaboré en pleine connaissance de cause. Le doute subsiste, et l’intervention d’un facteur X n’est pas à exclure. Il se peut même que notre ex-président soit fort surpris par ce qu’il va découvrir sur son propre destin pré inscrit dans Paris à sa naissance !
Concernant les multiples interventions de Mitterrand au sein du Parisis Code, de nombreuses révélations changent notre regard sur ce personnage étrange, et relance le débat engendré par la création de la mystérieuse pyramide inversée des Tuileries. Un thème qui n’est pas sans rappeler le Da Vinci Code, mais qui s’appuie par contre sur des faits concrets et vérifiables.
Notre dernier président, le dynamique Nicolas Sarkozy n’est pas non plus un oublié du code, loin de là ! Son destin était gravé dans les rues de Paris, et il transparaît très clairement alors qu’il ne possède pas encore sa rue dans la capitale… A-t-il choisi son P.C de campagne au hasard ? On peut sérieusement en douter, aux vues des alignements induits par ce point dans Paris.
Mais on trouve aussi dans le code des renseignements tout simples, comme celui concernant le bleuet de France. Il est clairement indiqué que c’est le symbole de la Solidarité…
Le cinéaste français Abel Gance (1889-1981) pionniers du Cinéma Français a réalisé en 1927 le premier film sur Napoléon. Les alignements symboliques qui lui sont dévolus sont en rapport avec le tombeau de l’Empereur.
Jules Verne est né à Nantes le 8 février 1828 dans « l’île Feydeau », au n°8, rue de Clisson. Il vivait à Amiens, et c’est là qu’il mourut.
Absolument tous ces détails sont spécifiés dans le Parisis Code. On retrouve même grâce au Code le nom du cimetière où il repose !
Une grande partie de la vie tumultueuse d’Edith Piaf est gravée dans le Parisis Code, ce qui en fait une des personnalités les plus codée dans Paris. Sa naissance figure bien sûr dans le Code ; il est clair qu’elle devait devenir une personnalité célèbre !
Son rapport avec Sainte-Thérèse de Lisieux est des plus troublants et propre à remettre en cause l’origine humaine de ce Code.
Les endroits de Paris, gravés pour elle à jamais dans le grand Code, sont ceux où elle fut découverte en octobre 1935, ou encore l’emplacement de l’ex cabaret le Gerny’s, où son talent artistique éclata.
La Môme Piaf eut une relation amoureuse avec le champion du monde de Boxe, Marcel Cerdan ; elle vécut plus d’un an avec lui, à Paris. Aussi incroyable que cela puisse être, cette précision est nettement indiquée dans le Parisis Code ! J’en ai eu personnellement le souffle coupé !
La naissance d’Édith Piaf figure bien sûr dans le Parisis Code; il est clair qu’elle devait devenir une personnalité célèbre.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
34 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Thierry Van de Leur
24 novembre 2009 16 h 07 min

Belle démonstration d’étroitesse d’esprit…

Fuzoff
23 novembre 2009 18 h 39 min

Ça a l’air cool ce que tu fumes…

Bixente64
Bixente64
23 novembre 2009 20 h 51 min

Totalement d’accord avec Fuzoff…

Esteban
Esteban
24 novembre 2009 0 h 42 min

C’est long, rien que les 10 premières lignes m’ont fait chier.

Triptil
Triptil
24 novembre 2009 1 h 22 min

Mdr Fuzoff

Beness
Beness
24 novembre 2009 13 h 26 min

grave j’allais ecrire « je sait pas ce que tu prends mec mais j’veut le secret » —–> fuzoff, premier sur la replik.

Beness
Beness
24 novembre 2009 13 h 33 min

Je suis de strasbourg et si tu regarde la vue en helico bin sa fait une enorme saucisse, la même qu’on met dans la choucroute.et le diable tourne autour de la cathédrale pour emprisonner les eprits saints, et y’a aussi Superman qui a atterri sur notre Place principale (une fois il ont retrouvé un collant bleue et un slip rouge)
_
[ ]||||||||||||||||> ~~~~~ ~~~ XD

Thierry Van de Leur
24 novembre 2009 17 h 09 min
Fuzoff
24 novembre 2009 21 h 15 min

Thierry Van de Leur, aucune étroitesse d’esprit ici,je n’ai vu personne t’insulter,te dire que tu n’avais visiblement rien de mieux à faire de ta vie que tes recherches,que ça ne servait à rien…
Tu es libre de faire ce que tu veux,de penser ce que tu veux,maintenant dire des gens qu’ils manquent d’ouverture d’esprit car il ne réagissent pas dans ton sens concernant ton article est assez mal venu…
Salutation

Thierry Van de Leur
24 novembre 2009 21 h 45 min

Dire que j’ai écris cette étude (qui a demandé 4 ans de patientes recherches), sous l’emprise de drogue est une insulte. Mais peut-être ne connais tu pas la définition de ce mot?
Dire que cela ne sert à rien alors que tu n’as pas lu l’ouvrage est d’une stupidité majeure et c’est aussi une insulte.
Tu décrédibilises ce forum.
Quand à l’autre qui a trouvé les 10 premières lignes de mon texte chiant, qu’il aille retrouver ses livres à colorier.
Vous faites partie du même club, ou quoi?

Fuzoff
24 novembre 2009 22 h 00 min

Pourquoi tant d’agressivité dans tes propos Thierry Van de Leur… Je daigne discuter avec toi,calmement,ne te sens pas obliger de tout prendre mal… Ou ai-je dit que ta démarche ne « servait à rien »,alors que justement,je m’expliquais sur le fait que personnes n’avait critiqué ton billet,si ce n’est les quelques allusions à la drogue… Ton étude ne m’intéresse pas,mais elle en intéressera peut être certains,je te le souhaite… Je te sens aigri sur ce coup ci,tu fais visiblement parti de ses gens qui font les choses non pas pour eux,mais pour en récolter les bénéfices… Accepte que ta démarche fasse rire… Lire la suite »

Fuyumi
Fuyumi
24 novembre 2009 22 h 14 min

Je pense que la recherche et les « révélations » sont intéressantes, mais la façon de présenter est pas spécialement attirante… Mais ne t’inquiètes pas « Thierry Van de Leur », je suis quasiment sûre que noelle saura apprécier à sa juste valeur ton étude… 🙂

Thierry Van de Leur
24 novembre 2009 22 h 59 min

Fuzoff, je ne comprends pas ta démarche… Si mon texte et mon étude ne t’intéresses pas, pourquoi faire ce genre de commentaire ? Tu penses bien qu’un auteur n’est pas content lorsqu’on lui dit que son travail ne sert à rien! Qu’est-ce qui te permet d’affirmer une telle chose? Il y a plein de livres qui ne m’intéresse pas; je ne vais pas perdre mon temps à aller le dire à tous ces auteurs. Tu ne t’intéresse pas à l’ésotérisme, c’est ton droit, mais n’en dégoute pas les autres. Je suis conscient que ce sujet puisse paraitre complètement fou. Pour… Lire la suite »

sami jote
sami jote
25 novembre 2009 0 h 14 min

@fuzoff : je crois que tu fume le meme mauvais shit coupé à l’engrais que lui >>>>>
(http://www.dailymotion.com/video/x1rg2q_rock-is-not-dead_creation)
rencontrez vous !!
@thierry : si un jour tu fais le bourg-en-brASS code j’achéterai ptet ton livre

Fuyumi
Fuyumi
25 novembre 2009 0 h 35 min

@Thierry Van de Leur: Je conçois qu’on puisse trouver difficile le fait de résumer. Je pense que niveau pub c’est aux posteurs d’EVO qu’il faut demander de l’aide. Ensuite j’ai rapidement feuilleté ton skyblog, pareil, les couleurs, les polices, etc… Ça fait atrocement mal aux yeux! Et très sincèrement même si les couleurs qu’on doit retrouver sont les couleurs primaires, c’est d’un mauvais gout inqualifiable… Pareil pour la vidéo où tout va trop vite, alors que les textes vont trop doucement… Bref, je vois des milliers de choses à refaire. Maintenant, c’est mes gouts personnels là, je dis pas que… Lire la suite »

Fuzoff
25 novembre 2009 1 h 46 min

sami jote à l’époque de la conception de la vidéo c’était du certifier sans engrais,je t’assure…Perso m’as fallu quelques jours pour m’en remettre… 🙂 — Thierry Van de Leur,en postant un billet ici,tu accepte d’être critiquer,d’avoir des gens intéressés par ton thème,d’avoir des gens qui n’en on rien à faire,d’avoir des ptits cons qui viennent osés dire « Hey mais il fume lui »…. Sérieusement,tu n’as pas mieux a faire que relever ce genre d’idiotie..??? Certes rien n’est constructif dans les 1ere commentaires de ton billet,je me donne juste le droit de rire de tout et avec tout le monde,que cela plaise… Lire la suite »

Esteban
Esteban
25 novembre 2009 2 h 14 min

Putain, t’a gâché 4 ans de ta vie pour un truc dont on en a rien à foutre, et en plus tu en fait un skyblog ! VDM

Esteban
Esteban
25 novembre 2009 2 h 17 min

Sinon, à Rosny-sous-bois, le parc de la mairie est en forme de phallus ! Signe de la résurrection du tout puissant Rocco Sifredi ? ( et de ses frères ! )

Thierry Van de Leur
25 novembre 2009 8 h 16 min

Esteban, demande à une personne intelligente de t’expliquer avec des mots faciles à comprendre pour toi, le contenu de mon texte. C’est du symbolisme, un univers qui se trouve probablement à des années lumière du tiens, l’univers des nains de jardin…. Mais franchement, ne te fatigue pas, taille tes crayons de couleur et retour à ton album à colorier. Bien amicalement.

Thierry Van de Leur
25 novembre 2009 8 h 22 min

Merci à FUYUMI pour ses remarques. Si d’autres personnes me font le même genre de critique, je changerai radicalement de style du blog.Pour l’instant, sur les 2000 visiteurs de ce blog, je n’avais encore reçu que des compliments.Mais ce sont la plupart des daltoniens je suppose….

Thierry Van de Leur
25 novembre 2009 8 h 35 min

Fuzoff,je te fais un rabais de 20% sur mon livre,; petit veinard, tu va t’éclater comme jamais! Tu va découvrir que Paris cache de nombreuses choses passionnantes. Mais tu vas probablement me dire que t’en a rien à foutre de Paris! N’est ce pas. Es tu sûr de ne pas être en dépression nerveuse? Dans ce cas mon livre est contre indiqué…J’ai vu que ton commentaire était posté à 1h46. Il faut aller au lit, mon gamin! Avec mon livre tu dormirais depuis longtemps…

Fuzoff
25 novembre 2009 9 h 12 min

Je ne comprends pas pourquoi tu as tant d’animosité envers moi Thierry Van de Leur… J’essaye d’être agréable,calme et posé,et ta seule réponse est d’être hautain avec moi… Je prends le temps d’essayer de te répondre,discuter avec toi,et tu te sens visiblement agressé…c’est dommage… Je n’ai jamais mi en doute ta parole que Paris cache des trucs passionnant… Dépression nerveuse..?? lol, non,merci,tout va bien… Quand à tes allusions, il est 01h46,blabla,qui ne sont que des piques,je ne prefere pas répondre,je te pensais assez intelligent pour ne pas tomber dans ce genre de réponse toute faites à l’avance,digne d’un niveau CAP… Lire la suite »

Beness
Beness
25 novembre 2009 11 h 40 min

Oula la, Fuzoff is in da place ! _ Mr Van de leur : il existe pas mal de moyen de promo aujourd’hui et il semblerait que vous n’ayez pas choisi le meilleur ! Si c’est pour vous fritez des qu’on vous dit quelque chose allez voir Mr zemmour et Naulleau vous aurez toute la place pour votre venin. _ Je suis désolé quand on passe 4 ans de sa vie a faire des recherche sur un thème comme celui ci ,ou l’on pense avoir quelque chose a dire de si fou que cela On se donne au moins les… Lire la suite »

K
K
25 novembre 2009 11 h 42 min

1 minute 30 ?! T’es sûr de ton chiffre ? (ou bien c’est valable que pour les sites porno ? :p)

Fuyumi
Fuyumi
25 novembre 2009 12 h 19 min

Non mais le temps là, lol, euh, ça rime à quoi? Si y’a ma cousine je reste 56 secondes devant l’ordi en cliquant une bonne dizaine de fois et la page reste ouverte 1h30… Ou pas :). Mais pour le reste, Beness a raison… Gâcher 4ans de recherches à cause de la présentation c’est frustrant.

Thierry Van de Leur
25 novembre 2009 13 h 04 min

En fait, tout est là, je m’entraine pour affronter bientôt Nolleau et Zemmour!

Beness
Beness
25 novembre 2009 13 h 45 min

Ouai K c’est valable pour le temps moyen d’un internaute qui ne vient pas d’un moteur de recherche mais qui surf juste sans requête spécifique.c’est un chiffre qu’on nous a bamancé un peu comme sa,mais je pense que sa convient a la lecture des articles sur internet pasque on est un peu dans ce cas… je l’ai pas appris au boulot, mais en BTS (pouet pouet)

Beness
Beness
25 novembre 2009 13 h 47 min

et pour les sites dont tu parles mon P’tit K ca varie selon les gens !!! >.<

Serge63
Serge63
19 février 2012 8 h 21 min

Je n'ai pas (encore) lu vos livres sur Parisis code. Sauf erreur de ma part la bibliographie que vous indiquez sur votre blog, ne mentionne pas un livre de Jean Phaure très intéressant: "Introduction à la géographie sacrée de Paris, barque d'Isis" paru aux éditions du Borrego. Il aborde des notions proches des vôtres dans le cadre de recherches sur la Tradition. Au sujet de votre blog, j'ai le regret de vous dire que je le trouve mal fichu: trop chargé, trop de couleurs différentes dans les caractères, pas assez sobre et, surtout, horreur pour le lecteur; lettres blanches sur… Lire la suite »

Parisis
Parisis
3 juin 2012 14 h 11 min

Je ne savais pas que les Parisis cachaient ce genre de choses. Étant moi même un Parisis, je n'ai, avant aujourd'hui, jamais entendu parlé d'un "Parisis Code", mais je suis ravi de voir que mes ancètres avaient un tel préstige. 🙂

franck
franck
5 mars 2013 20 h 58 min

thierry je trouve ton repostage super interessant et comme je travaille en ce moment sur le theme des templier je pense que ton histoire est géniale et fondée. tout comme toi je cherche des trace ici chez moi en bourgogne et je trouve cela fort interessant sachant qu il ont laisser leur trace un peu partout donc je pense que j vais en trouver . si je pouvais te contacter ca serai sympa peu tu me donner ton adresse mail. merci beaucoup
je suis actuellement en recherche d emploi et j ai un peu de temps si cela t interesse.

Cyrille
Cyrille
4 décembre 2013 11 h 51 min

Captivant ! Merci et bravo pour cette superbe découverte. J’avais à plusieurs reprises croisé le titre de votre livre. Il est temps que je me le procure.

Bonne continuation à vous.

infosa
infosa
12 juillet 2015 16 h 40 min

Mais ce n’est qu’une partie des faits, je pense qu’en fait on retrouve ça partout dans toutes les architectures des villes, mais pas forcément avec des gens connus médiatiquement .