Pensant avoir été traités de « petite bite », ils tabassent trois jeunes

En réalité, ils expliquaient qu’ils n’arrivent pas à repartir à cause de la « petite bitte » (plot en béton) bordant la voie du busway sur le boulevard Émile-Gabory, au sud de Nantes.

En effet, Jeudi 4 avril, le tribunal correctionnel de Nantes a condamné les deux hommes, qui avaient tabassé trois autres personnes suite à ce quiproquo. L’un a écopé de six mois ferme et l’autre à six mois avec sursis avec mise à l’épreuve.

A la base, les trois victimes s’étaient arrêtés pour prêter main forte aux deux personnes qui venaient d’avoir un accident, le 8 mai 2018 à Nantes en pleine nuit.

Ces derniers leur ont fait comprendre qu’ils n’avaient pas besoin de leur aide, mais au moment de repartir, les trois jeunes n’ont pu démarré tout de suite à cause de la bitte en béton, ce qu’ils ont tenté d’explique aux deux autres. Pensant avoir été traité de « petite bite » (sans compter l’alcool), ils les ont alors tabassés.

Les trois victimes se sont vues notifier de 15 à 45 jours d’interruption totale de travail.

Via Ouest France

Le reste de l'actu sur EVO


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *