Pourquoi il faut arrêter de croire la presse sur le conflit syrien

Coup de gueule : avez-vous remarqué qu’on avait droit tous les soirs aux mêmes infos bidons sur la Syrie ? Puisque les journalistes ne veulent pas faire leur taf, je vais devoir m’y coller.

C’est une pratique très en vogue en ce moment dans les rédactions : faire semblant d’informer sur les questions internationales et notamment sur la guerre en Syrie en servant les mêmes phrases copiées-collées, qui n’expliquent absolument rien et qui sont faussement soucieuses de la situation chaotique des Syriens.

Tous les jours, nous avons droit aux mêmes informations selon lesquelles « Bachar El Assad massacre son peuple », « qu’on redoute un bain de sang », que les « rebelles syriens appellent l’ONU à l’aide » ou que « tel grand général de l’armée syrienne a fait défection car il ne souhaitait plus exécuter les ordres atroces de sa hiérarchie ». Ces phrases stéréotypées tendent à faire croire que le conflit syrien se résume à une dictature qui essaie tant bien que mal de s’accrocher au pouvoir.

Or, la réalité est plus complexe que ce qu’on veut nous faire croire : la presse peut-elle expliquer par exemple les raisons du conflit ? Les parties prenantes ? L’intérêt d’un régime à « massacrer son peuple » ? L’intérêt des Russes et des Chinois à ne pas voter pour une intervention militaire ?

Du coup, vu le niveau médiocre des journalistes actuels, je vais malheureusement devoir prendre de mon précieux temps (z’avez de la chance, Secret Story est nul cet été donc j’ai un peu de temps devant moi) pour nous remettre les idées en place, et expliquer vulgairement ce que personne ne sait/veut vous expliquer. Je suis désolé par avance pour les imperfections dans mes explications (pas de sources, peu de détails, etc), mais je vous avoue que je n’ai pas du tout le temps de peaufiner tout ça, donc c’est simple : on va partir du postulat que j’ai raison (et comme j’ai raison, ça va). En plus, c’est pas comme si la presse n’utilisait pas le même procédé 🙂

Je vous invite à faire des recherches si vous voulez approfondir le sujet et enrichir le post. Ah et, je ne suis supporter d’aucun parti, si ce n’est celui des oiseaux, des baleines, des enfants, de la Terre et de l’eau, toussa toussa. Pour moi tous les camps se valent, donc je ne défends absolument personne, l’article est juste là pour dire ce qui n’est pas dit, le reste, franchement, peu m’importe…

Ci-après, découvrez les 10 points-clés sur la Syrie que vous n’apprendrez jamais en regardant les infos.

 

Les 5 contre-vérités qu’on vous sert chaque jour dans les médias :

 

1/ « Bachar El Assad massacre son peuple »

Je devrais tenir un cahier pour compter le nombre de fois que j’ai entendu cette satanée phrase. Satanée parce qu’elle est colportée seule, sans explications, comme si elle se suffisait à elle-même, afin de simplifier au mieux le conflit syrien en refoulant la responsabilité entière des violences sur un despote sanguinaire.

En fait, Bachar El Assad ne massacre pas son peuple gratuitement : quel intérêt aurait-il à faire ça ? Parce que c’est un monstre immature qui s’accroche bêtement au pouvoir ? Non. En réalité, il s’agit d’une guerre civile (terme qui n’est jamais utilisé) dont l’issue peut modifier l’équilibre régional et mondial, opposant plusieurs factions, lesquelles sont soutenues par des puissances étrangères -> il n’y a donc pas de massacre unilatéral de Bachar El Assad envers son peuple, mais une guerre où tout le monde se massacre l’un après l’autre, tout simplement. Evidemment, on ne vous rapportera les massacres que d’un seul camp.

 

2/ « Le Peuple syrien fait la révolution »

Encore une info erronée que je n’arrête pas d’entendre à tire-larigot. Il faudrait sérieusement penser à changer de disque, et arrêter de colporter ce genre de phrases, pour deux raisons principalement :

Premièrement, il n’y a pas de « peuple » syrien, au même titre qu’il n’y a pas de « peuple » libyen, ou de peuple tout court dans certaines de ces régions du monde. En réalité, et personne ne prend la peine de le dire, le système social dans ces pays est bâti sur un équilibre entre plusieurs communautés. Ce sont ces communautés qui constituent le socle social, juridique et religieux. La notion de peuple est donc une notion orientaliste qui n’a pas lieu d’être dans certaines parties du monde. De fait, il y a des Syriens, mais pas vraiment de soulèvement populaire syrien. Les opposants au régime syrien profitent d’ailleurs de cette faille de compréhension pour gagner la bataille de l’opinion, en tentant de faire croire que leur soulèvement est populaire alors qu’il est en fait sectaire.

Deuxièmement, il n’ y a pas de « révolution », contrairement à ce qu’on veut nous faire croire. Bien qu’il y ait une minorité de véritables révolutionnaires qui souhaitent un pays plus libre et plus démocratique, la majorité des rebelles ne font pas la révolution pour un système plus juste mais la guerre pour bénéficier du pouvoir. En d’autres termes, ils ne se battent pas pour la Syrie, mais plutôt pour défendre leur paroisse, c’est-à-dire leur communauté. S’ils accèdent au pouvoir, ce n’est pas la révolution syrienne qu’ils défendront, mais l’intérêt de leur communauté. Les « révolutionnaires » ne sont donc pas les « gentils » tels qu’on veut nous les faire passer, qui se battent contre un méchant dictateur : en réalité, ce sont tous des avides de pouvoir qui défendent leur pain.

Conclusion : Les termes de « révolution » et de « peuple » sont faux, ce n’est pas un tyran contre un peuple, c’est guerre de communautés où il n’y a ni gentil ni méchant, mais seulement des gens qui veulent être Calife à la place du Calife.

 

3/ « Les rebelles sont des révolutionnaires syriens »

Non seulement les rebelles ne sont pas des révolutionnaires (au sens orientaliste du terme, c’est-à-dire au sens qu’on donne nous, en France, à une Révolution telle que celle qu’on a connue dans notre histoire), mais en plus, ils ne sont pas tous Syriens !

Si vous fouinez bien sur le net, et que vous recoupez les infos, vous apprendrez qu’il y a beaucoup de mercenaires dans les rangs de « l’Armée syrienne libre » (nom au demeurant très propagandiste), ainsi que des islamistes et des membres d’Al Quaïda. Reste à savoir par qui ils sont achetés, mais ce n’est pas très difficile de le savoir, quand on sait que c’est le Qatar qui finance les camps et hôpitaux accueillant les rebelles blessés dans les pays voisins.

 

4/ Si l’Occident veut intervenir, c’est pour « arrêter le bain de sang » provoqué par le régime

Sachant que plus personne ne croit aux versions officielles des interventions militaires US dans le monde (apporter la démocratie, détruire des armes de destruction massives et autres foutaises), quelqu’un peut m’expliquer pourquoi les médias continuent inlassablement de répéter, tels des perroquets hébétés, ce genre de discours faussement humanistes ?

Si l’Occident et les médias se souciaient vraiment du bien-être des populations opprimées, quid des réactions internationales vis-à-vis des soulèvements au Yémen, au Bahreïn, etc… ?

 

5/ La Russie et la Chine « bloquent » par leur véto l’intervention de l’ONU en Syrie et empêchent d’apporter de l’aide au « peuple syrien »

En réalité, le bloc « Russie / Chine » tente d’empêcher l’entreprise de déstabilisation menée par l’Occident dans cette région, comme cela a été fait en Libye. Là encore, aucune explication n’est donnée dans la presse sur les raisons du véto russe et chinois : on tente de nous faire croire qu’il y a des gentils qui veulent sauver un peuple et des méchants qui ne veulent pas parce qu’ils sont méchants (ou parce qu’ils ont de simples partenariats commerciaux avec la Syrie), alors qu’en réalité, il n’y a que des méchants qui jouent à Risk et qui défendent leurs intérêts et surtout qui montrent leurs muscles.

 

Maintenant que nous avons vu quelques mensonges colportés en permanence dans la presse, voyons certains éléments substantiels qui ne sont jamais rapportés.

Les 5 points qui ne sont jamais expliqués dans les médias :

 

1/ Le conflit syrien n’est pas un massacre unilatéral d’un régime contre un peuple, c’est une reprise de la guerre froide qui oppose les USA à la Russie/Chine

Une fois de plus, vous trouverez peu de journalistes pour aller en profondeur dans les choses, et vous expliquer ce qui se passe vraiment dans ce bas monde. Quel média a fait le lien entre les crises financières, la guerre des taux de change, l’endettement des pays développés et les opérations militaires (Afghanistan, Côte d’Ivoire, Libye, Irak…) menées en vain pour reprendre du galon face à la croissance des pays en voie de développement ? Aucun.

Bref, sans rentrer dans les détails, le bloc Russie/Chine défend ses intérêts contre le bloc USA/GB/FR, et utilise le dossier syrien pour envoyer un signal diplomatique aux pays très portés sur la gâchette en leur montrant qu’ils n’ont plus forcément les moyens de faire mumuse avec la carte du monde.

 

2/ Les islamistes sont (re)devenus les alliés de l’Occident

En fait, le commun des mortels croit naïvement que les islamistes sont les grands méchants de ce monde, qu’ils suscitent la peur chez les autorités et qu’ils sont l’ennemi contre qui il faut lutter.

En réalité, les islamistes sont de simples pions qu’on utilise au gré des occasions, et ce que ne nous disent pas les médias, qui feignent d’être choqués ou déçus (ou alors ils le sont vraiment et dans ce cas-là, je ne peux plus rien faire pour eux) de la victoire des islamistes au terme des révolutions arabes, c’est que leur victoire était prévue par les USA puisque c’est eux qui les ont mis au pouvoir.

En effet, les islamistes qui sont parvenus au pouvoir en Tunisie, en Egypte et en Libye sont les alliés de l’Occident, auquel ils se sont soumis sans broncher, ce qui a permis aux grandes puissances de garder un contrôle sur ces pays-là malgré les révoltes populaires contre les dictateurs qui étaient également leurs jouets (vous me suivez ? Non ? En gros : quel que soit le régime, c’est bibi qui se gave, jamais le « peuple »).

Donc pour faire simple : certains islamistes sont les amis de l’Occident (qui fait croire qu’ils sont un ennemi), au même titre qu’ils étaient leurs alliés contre les soviets en Afghanistan par exemple.

 

3/ Le but en Syrie n’est pas d’apporter la démocratie, mais de faire chuter la domination alaouite…

…au profit des sunnites, soutenus par l’Arabie Saoudite et le Qatar. L’idée, en gros, c’est de briser le croissant chiite, qui part de l’Iran et qui descend jusqu’au sud Liban, en cassant le chaînon alaouite, allié de l’Iran, et dont Bachar El Assad est issu. Vous l’aurez compris, la démocratie, ce n’est pas vraiment la priorité (ou alors, go voir du côté de la Libye actuellement ? Ou de l’Irak ?).

D’ailleurs, l’un des régimes les plus éloignés de la démocratie (islamisme radical, pas de libertés) est soutenu par l’Occident. Je parle bien sûr de l’Arabie Saoudite : soumis à la puissance américaine, donc ne dérangeant personne, il n’y a aucun intérêt à lui infliger la démocratie.

 

4/ L’opposition syrienne est faite d’alliés américains

Les médias sont bien permissifs envers les déclarations du Conseil National Syrien, dont le nom fait penser à une organisation légitime et démocratique. En réalité, si on se renseigne un peu sur les membres qui constituent ce mouvement d’opposition (ce que les journalistes ne veulent visiblement pas faire ? Trop de travail ?), on se rend compte des connexions qui existent entre ces membres et les US.

 

5/ Les haut-gradés syriens qui font défection ne sont pas des humanistes en mal de démocratie, mais des hommes retournés par les US

Là encore, la presse se contente bêtement de répéter ce qu’on leur raconte sans ne jamais enquêter. En médiatisant chaque défection comme s’il s’agissait d’un coup porté au régime sanguinaire en place, la presse relaie souvent que ces défections résultent d’un refus du retourneur de veste d’exécuter des ordres abominables (du genre « tirer sur le peuple »). En réalité, il est évident que ces vieux de la vieille d’un régime dictatorial n’ont pas eu, tout d’un coup, un éclair d’humanisme : ils ont tout simplement été retournés par le bloc US qui tente de renverser le régime et qui leur promet le pouvoir une fois l’opération de déstabilisation terminée.

 

Voilà, avec ça, vous aurez déjà un bagage un peu plus conséquent que ce qu’on vous sert machinalement à la télé. Vous aurez compris que l’idée n’est pas de balancer ces données brut de décoffrage, mais de donner des indices, d’enquêter, de se renseigner afin de mieux informer les gens sur les enjeux du conflit. Je terminerai par ces quelques mots :

Libérez, enfin, ma terre
Des curés, des journaleux, des militaires
De tous les preneurs de tête
Qui provoquent, sous ma f´nêtre
Ma colère

Sur ce, après avoir balancé la radio/télé/pc par la fenêtre, il est temps de profiter de l’été. Bonnes vacances !

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
54 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
snipe960
snipe960
30 juillet 2012 12 h 26 min

mais putain c'est pas ton job de dire la vérité tu crois vraiment vivre dans une démocratie avec une presse libre et indépendante partant de ce principe j'espére bien finir dans le désert de Gobie et oublier toutes ces conneries et après on te dis chante la marseillaise marres d'être manipulé en voilà une marseillaise sans anachronisme allons enfants de la patrie le jours barbar est arrivé contre nous de là vérité le mensonges n'est pas un excès si tu aime ta patrie chantera ce que nous te dirons chantera ce que nous te dirons et n’oublie pas que nous… Lire la suite »

Le chieur
Le chieur
30 juillet 2012 12 h 36 min

On s'en fout de la Syrie.

Anonyme
Anonyme
30 juillet 2012 12 h 51 min

Quand il y aura la guerre en France les Syriens diront " On s'en fout de la France "

Ben
Ben
30 juillet 2012 13 h 20 min

J'ai arrêter de lire avec sérieux à partir du moment où j'ai lu "on va partir du postulat que j'ai raison", en effet tu ne fais que poser des questions dans ton "article" ou affirmer des choses sans les prouver. Cet article est même très limite vis à vis des milliers de syriens qui ont été assassinés, alors bien sur tout n'est pas blanc ou noir, mais il ne faut pas pousser le raisonnement trop loin jusqu'à échanger les rôles.

aaah
aaah
30 juillet 2012 13 h 31 min

putain… Secret Story doit vraiment être à chier pour que Mk nous ponde un véritable article ! J'aime cette version !!!!
J'aimerai avoir des TAS DE PREUVES qui me conforteraient dans mes idées et, lorsque les samedi soir apres quelques coups dans le pif, j'aborderai la fameuse question du mensonge mediatique, nous tomberions d'accord avec mes amis et construirions une fusée qui explosera tous ces putains de satellites complices….

Jean Talus
Jean Talus
30 juillet 2012 13 h 33 min

"D'après un pote menuisier çà sent l'sapin en Syrie…"

d'ailleurs
d'ailleurs
30 juillet 2012 13 h 35 min

je ne sais mm pas pourquoi on se tape 4 voire 5 JT différents….. ILS DISENT TOUS LA MEME CHOSE sauf quand jean pierre parle de sabot en bois et drucker du nouveau quatuor francais a la mode….

boweer
boweer
30 juillet 2012 13 h 51 min

Euh ce sont les libéraux qui ont gagné en Libye….

AbsoluKing
AbsoluKing
30 juillet 2012 14 h 15 min

Pourquoi critiquez-vous cet article? Je ne suis pas persuadé de la version de MK mais son point de vue est probable. Je ne vois pas pourquoi les médias ne nous menerait pas en bateau (c'est pas comme si ils ne l'avaient jamais fait) et même si je suis l'Info en Lybie et en Syrie (sur BFMTV) je ne crois pas grand chose de ce qui est dit et les sois-disant "reportages" ne nous aprennent (pour ainsi dire) rien!
Merci MK pour cet article interressant.

bobo
bobo
30 juillet 2012 15 h 02 min

Ce serait cool de citer tes sources…

Informer sans décevoir
Informer sans décevoir
30 juillet 2012 15 h 32 min

ce qui me surprend dans cet article, c'est l'autodésignation comme meilleur informateur (au sens propre).
Je dirais juste au monsieur qu'il faut arrêter de regarder TF1 et Fr2, qu'il faut ouvrir les journaux pour trouver une info pertinente que ce monsieur semble ne pas trouver.
Pas la peine de s'autoériger en défenseur de la vérité et de l'info.

edd
edd
30 juillet 2012 15 h 41 min

Ce qu'il dit est vrai mais pas objectif.
Cette guerre est une guerre entre sunnite et alaouite.
Je n'aime pas la version des média mais je suis d'accord sur le fait qu'on ne peut pas laisser al-assad au pouvoir car on ne peut être du coté de qqun qui torture des enfants pour des informations sur les rebelles.

DRAGO
DRAGO
30 juillet 2012 16 h 18 min

depuis le temps que je dis que c'est une guerre géopolitique qui se deroule sous les yeux atentionnés des bloc usa israel / russie chine iran
pour le controle du golfe

ce que je ne comprend pas c'est notre interet dans l'histoire a donné une information nettement partisane et simpliste

BoiteAMeuh
BoiteAMeuh
30 juillet 2012 16 h 24 min

Les informations citées par les journalistes sont très régulièrement fausses, incomplètes ou peuvent induire en erreur pour une simple raison: Ce sont des journalistes, pas des détectives! On leur met la pression pour apporter de la nouvelle et c'est tout.
Ils voient le gouvernement attaquer des civiles, pour eux c'est le gouvernement les coupables. Ils ne chercheront pas le pourquoi du comment et les rares fois ou ils détaillent, c'est les paroles de l'un des camps ou une personne mal informée.

Anonyme
Anonyme
30 juillet 2012 16 h 36 min

3/ Le but en Syrie n'est pas d'apporter la démocratie, mais de faire chuter la domination alaouite…

En meme temps quand 10 % de la population a le pouvoir sur 90%

MrKrylau
30 juillet 2012 16 h 48 min

Sources :

# Russia Today
> http://www.rt.com/news/cia-officers-turkey-syria-378/

#NYTimes
> http://www.nytimes.com/2012/06/21/world/middleeast/cia-said-to-aid-in-steering-arms-to-syrian-rebels.html

BONUS: "Hillary Clinton: Nous avons crée nos ennemis"
Retour en 2009 et Hillary Clinton qui avoue que ce sont les États-Unis qui ont crée Al-Qaïda pour combattre les Russes.
> http://youtu.be/q3AOa-XXwx8 😉

MrKrylau
30 juillet 2012 16 h 54 min

@BoiteAMeuh … les journalistes sont très régulièrement fausses, incomplètes ou peuvent induire en erreur pour une simple raison: Ce sont des journalistes, pas des détectives! …

# JOURNALISTE : Le journalisme est l'activité qui consiste à COLLECTER, RASSEMBLER, VERIFIER et COMMENTER DES FAITS pour les porter à l'attention du public à travers les médias.
[WikiPedia]


Selon un schéma classique, les journalistes préfèrent mentir que reconnaître qu’ils se sont fait manipuler. Une fois bernés, ils participent donc consciemment au développement du mensonge qu’ils ont découvert.
> http://www.voltairenet.org/Qui-se-bat-en-Syrie,175109

Philou
Philou
30 juillet 2012 17 h 09 min

Oué, ben pendant ce temps où on nous braque les projecteurs là-bas, l'armée britannique est en train d'envahir tranquillement les stades olympiques ! Cette histoire syrienne, c'est de la poudre aux yeux :
http://www.liberation.fr/sports/2012/07/29/les-soldats-britanniques-a-l-assaut-des-tribunes-vides_836400

BoiteAMeuh
BoiteAMeuh
30 juillet 2012 17 h 15 min


La théorie, c'est bien joli, en pratique c'est autre chose. Je connais des journalistes personnellement et je sais que très régulièrement ils n'ont tout simplement pas le temps de vérifier. La demande de travail est bien souvent trop élevée en comparaison de ce qu'ils peuvent fournir. Du coup, ils sautent des étapes et se fient à leur instinct.
Il arrive même que certains inventent de l'actualité, par peur de licenciement, pour avoir des primes ou autres du fait qu'ils ne trouvent pas d'article intéressant à rédiger.

PasseMuraille
PasseMuraille
30 juillet 2012 17 h 16 min

J'espère que vous vous rendez compte que vous servez la même platrée de poncifs que les "journaleux" que vous dénigrez. "Al Qaïda qui aide les rebelles", "une nouvelle guerre froide"…. Tout ce genre de blabla énoncé sans la moindre preuve n'a pas plus de valeur que les articles formatés à base de dépêches AFP. C'est facile de caricaturer les bouses de TF1 ou BFM. Mais en mettant tous les journalistes dans le même sac, vous insultez des gens bien plus courageux que vous. Dans la presse, il n'y a pas que des pointures, comme partout. Mais il existe des gens… Lire la suite »

^^
^^
30 juillet 2012 18 h 16 min

Un journaliste honnête est au chômage, un journaliste qui travaille est une pute.

anonyme87
anonyme87
30 juillet 2012 19 h 06 min

Excellent article, j'en ai appris plus sur ce conflit que nous rabachent les médias jour après jour.

MrKrylau
30 juillet 2012 19 h 37 min

@^^ … Un journaliste honnête est au chômage, un journaliste qui travaille est une pute …

" Il n’y a pas de journaliste français honnête, ça n’existe pas. Un journaliste français honnête c’est un chômeur, et un journaliste qui travaille c’est une pute " [Alain SORAL]

C'est un peu excessif, mais il y a surement un fond de vrai. En angleterre et aux usa, il y a moins de connivence entre les journalistes et les politiques : en france, ils bouffent et voyagent ensemble : ça crée des obligations de retenue…

MrKrylau
30 juillet 2012 19 h 48 min

[Alain SORAL] … écrivain sociologue, président de E&R

Interview le 29 juillet 2012 au sujet des évènements actuels concernant la Syrie…
> http://www.dailymotion.com/video/xshnlu_irib-2012-07-29-a-soral-sur-la-syrie_news

Pierrus
Pierrus
30 juillet 2012 20 h 17 min

@ MrKrylau je plussois (ayant mon meilleur ami dans le milieux)

Syrielibre
Syrielibre
30 juillet 2012 20 h 32 min

MDR tu était paye par le régime tout se que tu dit est faux la fin du régime est proche
ALLAH AKBAR
ALLAH AKBAR
ALLAH AKBAR

Jean-Eude
Jean-Eude
30 juillet 2012 21 h 03 min

Les chars brûlent les uns après les autres mdr!

Cypher
Cypher
30 juillet 2012 22 h 16 min

les ignorants sont bénis…

Manureva
Manureva
30 juillet 2012 23 h 25 min

Ben franchement le constat est terrible, c'est sur un site de rigolos (scusez hein, c'est pour résumer) que je viens de lire la plus belle analyse au sujet du conflit syrien que je n'ai jamais lu dans la presse écrite. Clair, concis, sans parti pris, je suis simplement sur le cul. Puissiez vous être lu par un max de personnes pour qu'il se fasse, eux-même, une opinion… qui ne sera peut être pas la même que le mienne ayant lu cet article, c'est toute sa franchise résumée.

moi
moi
31 juillet 2012 0 h 41 min

J'ai arrêté de lire au point 2 de tes explications qui sont remplies de contre vérités: Tu parles des révolutions en Egypte, Tunisie et Lybie, tu nous dis que l'axe FR/GB/USA ont créé ces révolutions, or vu l'attitude de la France (Alliot-Marie), je ne suis pas certain que les tunisiens soient d'accord avec ton analyse. Pour les egyptiens, c'est allé tellement vite que nous avons rien vu venir. Donc 1er point, seul la Libye a vraiment été aidée par les USA et l'Europe (FR/GB) Ensuite une énorme erreur de ta part, la Libye a vu aux dernières élections la défaite… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
31 juillet 2012 2 h 23 min

EVO remonte dans mon estime

oui_oui
oui_oui
31 juillet 2012 3 h 34 min

Après une bonne gueule de bois rien de tel qu'un article sur la Syrie de derrière les fagots…

oui_oui
oui_oui
31 juillet 2012 3 h 35 min

* double post *

ça me fait penser : "derrière les fagots" un Anglais qui lit ça doit se marrer !

-> []

Paul
Paul
31 juillet 2012 14 h 01 min

Genre… MK Straits n'a jamais mis les pieds en Syrie, mais lui, il SAIT.
Il est détenteur de la vérité absolue et les journalistes mentent.
Qui douterait qu'un grand spécialiste du proche Orient comme MK Straits ne sache pas ce qui se passe vraiment là bas… Bien qu'il n'y ait jamais mis les pieds bien entendu.

Laissez faire les pro et arrêtez de vous prendre pour des pseudo journalistes juste en rapportant quelques propos déformés trouvés sur le net.

Gé
31 juillet 2012 14 h 09 min

Toute cette histoire, ça me rappel un certain conflit célèbre au moyen orient ou les journalistes utilisent les mêmes combines pour diriger l'information dans leurs intérêts… 🙂

Max
Max
31 juillet 2012 14 h 16 min

+1 Paul

Gé
31 juillet 2012 14 h 18 min

Paul >> Je vois pas ce qu'il y a de pros quand on film uniquement des terroristes heuuu je voulais dire "rebelles" qui tire les yeux fermés, les bras tendus derrière un mur.. Ils visent qui ? Ils se battent contre qui ? On voit du sang, comme si que le gars était assis en train de lire son journal. Dans une guerre, ceux qui ont des armes tuent et ceux qui en ont pas se font tuer. Or pour l'instant, je n'ai vu que des térroristes, heuuu je voulais dire rebelles avec des armes !! Non franchement, va falloir… Lire la suite »

Tonydarko
Tonydarko
31 juillet 2012 16 h 46 min

J'y ai vécu 10 ans en Syrie (toute mon adolescence) et je peux vous dire que ce qui est dit dans l'article est de la pure désinformation.
Je suis de l'avis de "Syrielibre".

prout
prout
31 juillet 2012 19 h 56 min

chacun regarde le monde avec une voile devant les yeux, la lumière filtrée n'est pas la même selon le type de voile.
Il n'y a pas de vérité.

Anonyme
Anonyme
1 août 2012 2 h 15 min

"Il n’y a pas de vérité."

Dans cette affaire il y'a surtout plusieurs vérité , il faut juste choisir celle qui nous semble être la plus juste c'tout

Je pense que rien n'est fait au hasard, il y'a forcement une vérité…

anonymus
anonymus
1 août 2012 17 h 58 min

excellent artcile !

Anonyme
Anonyme
1 août 2012 18 h 17 min

SyrieLibre, vas te faire lapider.

...
...
1 août 2012 22 h 30 min

tu as 100% raison continue et n'ecoute pas les medisans … sa fait plaisir de voir des gens qui pensse par eux meme …

rohlala
rohlala
2 août 2012 12 h 35 min

Putain Paul ! ton monde doit être bien beau si tu crois les journaux télévisés sans remettre les informations qu'ils transmettent en question ! Je travaille dans la grande distribution et prend conscience du pouvoir des grands patron qui sont proprietaires de tas de marque (ex: regardez P&G) aussi bien dans l'alimentation que dans les produits de luxe , les medicaments et enfin la presse ! Ils bouffent a la même table que nos politiques, font partie des mêmes clubs qui pronent l'entraide et la reussite de chacun de leurs membres…. Ils n'ont aucune compassion car toute la misère est… Lire la suite »

Ideal
Ideal
7 août 2012 6 h 06 min

Rare sont les personnes qui vont à l'encontre des journaux d'Etat. Mk continu j'espère un article sur le conflit au nord du Mali ou le Qatar et l'occident mènent la danse.

Anonyme
Anonyme
16 août 2012 15 h 32 min

la vérité c'est que Al Assad est un allié chiite de l'iran et qu'on roule avec les sunnites des émirats…

fab
fab
16 août 2012 23 h 44 min

une analyse qui vaut bien la peine d être prise en compte

http://www.youtube.com/watch?v=sEhShtLMauI&feature=colike

trente-trois
20 août 2012 15 h 26 min

Ah ouais, il faudrait aussi peut etre rappeler que Assad a tuer plus de syriens en un an que n'importe quel autre meurtier.
Ou sont les manifs soi disant pour defendre les arabes comme on nous a saoulé avec les pauvres petits terroristes palestiniens depuis 15 ans ???
Deux poids, deux mesures: que les arabes se massacrent entre eux, Ok, c'est "culturel".
Qu'un occidental en egratigne un seul, et là c'est le drame !

fylyp82
fylyp82
19 septembre 2013 21 h 55 min

+1 à quelques détails près.